Prisons Abandonnées ( 2ème Partie )

Nous revoilà embarqué dans notre tour des prisons des Etats-Unis se disant hantées, accrochez vous bien ce ne sera pas une partie de plaisir !!! 

Pénitencier d'État de Virginie-Occidentale

West_Virginia_State_Penitentiary

Le Pénitencier d'État de Virginie-Occidentale (en anglais, West Virginia State Penitentiary, anciennement Moundsville State Penitentiary) est une prison isolée, au style néogothique, situé à Moundsville, Virginie-Occidentale. Il a fonctionné de 1876 à 1995. Actuellement, le site est une attraction touristique et un centre de formation.

Cellules du quartier réservé aux détenus les plus dangereux

Histoire : 

Construction :

En 1863, la Virginie-Occidentale fit sécession avec la Virginie au plus fort de la guerre de Sécession. De ce fait, le nouvel État se trouva dépourvu de divers bâtiments publics, notamment de prisons. Le Wagon Gate (la Porte des Chariots) était le seul bâtiment sur le site durant la guerre civile, de 1863 à 1866, le gouverneur Boreman fit pression sur la West Virrginia Legislature (la Chambre des délégués) pour qu'on bâtisse un pénitencier d'État mais elle le lui refusa régulièrement. La Chambre des délégués essaya tout d'abord de l'amener à envoyer les prisonniers vers d'autres institutions en dehors de l'État, puis les fit incarcérer dans les prisons existantes dans les comtés, qui s'avérèrent insuffisantes. Après l'évasion de neuf détenus en 1865, la presse locale s'empara du sujet, et la Chambre se décida à agir. Le 7 février 1866, celle-ci approuva l'achat d'un terrain à Moundsville dans le but de construire une prison d'État. Dix acres (4 hectares) furent acquis, juste à l'écart des limites de la ville, pour 3 000 $. Moundsville formait un site intéressant car il était à environ douze miles (vingt kilomètres) de Wheeling, qui était à l'époque la capitale de l'État.

L'État fit construire une prison temporaire en bois l'été suivant. Cela fournit le temps pour les responsable de la prison de décider de l'architecture définitive de l'établissement. Celle du pénitencier de l'Illinois à Joliet fut estimé comme avantageux. Son architecture néogothique « montrait, autant que possible, une puissance impressionnante et donnait aux esprits l'attristante évidence de la souffrance qui attend l'être infortuné qui pénètre entre ces murs »

Le premier bâtiment construit sur le site fut le North Wagon Gate. Il était construit avec du grès extrait d'une carrière locale et taillé à la main. L'État fit usage des travaux forcés durant les opérations de construction, et le travail se poursuivit de cette manière jusqu'en 1876. Quand il fut achevé, le coût total avait été de 31 061 $. Outre le North Wagon Gate, il y avait les blocs de cellules nord et sud, chacune mesurant 91,5 m sur 16 m.) L'aile sud comptait 224 cellules, chacune de 2,13 m sur 1,22 m, et l'aile nord une cuisine, un réfectoire, une infirmerie et une chapelle. Une tour de quatre étages de 23 m. de côté reliait les deux ailes et contenait l'administration de l'établissement. Il incluait des espaces pour les détenues et les quartiers d'habitation du directeur et de sa famille. Le bâtiment ouvrit officiellement cette année-là et comptait de 251 détenus, y compris certains de ceux qui contribuèrent à la construction de cette prison où ils étaient désormais incarcérés. Après cette phase, les travaux forcés se firent dans des ateliers carcéraux et dans d'autres bâtiments secondaires.

Moundsville-West-Virginia-Penitentiary

Fonctionnement :

Outre la construction de la prison, les détenus eurent d'autres emplois pour réduire les dépenses de la prison. Au début du XXème siècle, les activités dans les murs de la prison comprenaient entre autres un atelier de charpentier, un atelier de peinture, un atelier de construction de chariots, une taillerie de pierre, une briqueterie, une forge, un atelier de tailleur, une boulangerie et un hôpital. À la même époque les revenus de la ferme de la prison et de la location des détenus comme main-d'œuvre aidaient la prison financièrement. Une mine de charbon située à un mile de l'établissement fut ouvert par la prison en 1921. Cette mine fournit une partie de l'énergie nécessaire au fonctionnement de la prison et permit à l'État d'économiser environ 14 000 $ par an. Quelques détenus avaient l'autorisation de rester sur place dans un campement sous la surveillance d'un chef d'équipe, lequel ne faisait pas partie du personnel de la prison.

Au tournant du XIXème et du XXème siècle, les conditions de vie dans la prison étaient bonnes, selon ce qu'en dit un rapport du directeur, qui déclarait ceci :« Tous les achats de matériel, de nourriture et d'habillement ont été très progressivement mais régulièrement améliorés, en quantité comme en qualité, pendant que la discipline s'approchait peu à peu de l'optimum et la pénibilité pour la main-d'œuvre devenait moindre ». L'éducation des détenus devint une priorité dans la même période. La construction d'une école et d'une bibliothèque fut achevée en 1900 pour permettre le redressement des détenus et les éduquer.

Cependant, les conditions se dégradèrent au cours du temps, au point que le Département fédéral de la Justice classa l'établissement parmi les dix établissements pénitenciers les plus violents (le Top Ten Most Violent Correctional Facilities). Un des endroits les plus infâmes de la prison, où se multipliaient les cas de jeux d'argent, de combats et de viols, était la salle de détente connue comme « la cabane à sucre » ("The Sugar Shack").

Un détenu notable a début du XXème siècle fur Eugène Victor Debs, qui fut incarcéré là du 13 Avril au 14 Juin 1919 (après quoi il fut transféré dans une prison d'Atlanta) pour infraction au Espionage Act de 1917.

large_Sharing Time

En 1929, l'État décida de doubler la taille du pénitencier à cause de problèmes de surpeuplement. Les cellules de 2,13 m sur 1,52 m étaient trop petites pour contenir trois détenus mais jusqu'à l'extension de la prison il n'y avait pas d'autre solution. Deux prisonniers dormaient sur les couchettes, le troisième sur un matelas à même le sol. L'État utilisa une nouvelle fois la main-d'œuvre que que constituaient les prisonniers et termina cette phase de construction en 1959. Elle avait été retardée par un manque d'acier durant la Seconde Guerre mondiale.

Il y eut au total trente-six homicides commis dans la prison même. L'un des plus notoires est le carnage subi par R.D. Wall, détenu n° 44670. Le 8 octobre 1929, après le "mouchargade" de ses codétenus, il fut agressé par trois prisonniers avec des surins bricolés alors qu'il se dirigeait vers la chaufferie.

2548736575_8650ba660a

Exécutions :

De 1899 à 1959, quatre-vingt-quatorze hommes furent exécutés. La pendaison fut la méthode utilisée jusqu'en 1949, elle fut appliquée à quatre-vingt-cinq des condamnés. Le public put assister à ces pendaisons jusqu'au 19 juin 1931. À cette date, Frank Hyer fut exécuté pour le meurtre de son épouse. Mais quand la trappe fut ouverte et qu'il pesa de tout son poids sur la corde, il fut instantanément décapité. À la suite de cet événement, l'assistance conviée aux pendaisons le fut seulement sur invitation.

Le 18 Mars 1932, le tueur en série Harry Powers, dont l'histoire inspira le roman La Nuit du chasseur et le film du même titre qui en fut tiré, fut pendu au pénitencier de Moundsville.

Le dernier homme exécuté par pendaison, Bud Peterson du comté de Logan, repose dans le cimetière de la prison, sa famille ayant refusé de recueillir sa dépouille.

À partir de 1951, la méthode d'exécution fut d'électrocution. Ironiquement, la chaise électrique, surnommée "Old Sparky", utilisée par la prison avait été fabriquée par un des détenus, Paul Glenn. Neuf hommes furent électrocutés avant que l'État n'abolisse la peine de mort en 1965. La chaise originale est exposée dans le bâtiment et fait partie du parcours officiel de la visite touristique.

Le

Déclassement :

Dans les derniers temps de son existence comme prison, le bâtiment fut marqué par plusieurs cas d'émeutes et d'évasions. Dans les années 1960, la prison connut un pic d'occupation avec une population de plus de 2 000 détenus. Après la construction de plusieurs prisons ce nombre décrut pour atteindre 600 à 700 détenus en 1995.

Le sort de la prison fut celé par une décision de la Cour suprême de Virginie-Occidentale en 1986 qui décréta que les cellules de 5 pieds sur 7 (1,52 m sur 2,13 m) étaient un châtiment cruel et inapproprié. Neuf ans plus tard, le bâtiment fut déclassé comme prison. La majorité des détenus fut transférée au Mount Olive Correctional Complex dans le comté de Fayette (Virginie-Occidentale). Un plus petit centre correctionnel fut construit dans Moundsville, à un mile de là, pour faire office de prison du comté.

wv_photo_7_large

Tourisme et histoires de Fantômes :

Des excursions sont possibles pour touristes désirant visiter la prison. le Elizabethtown Festival s'y tient tous les mois de mai, pour célébrer et commémorer l'ancienne Moundsville. une attraction de maison hantée, "The Dungeon of Horrors" (« le donjon des horreurs ») y a aussi lieu à la période d'Halloween. Les groupes qui s'intéressent au paranormal et les guides de voyage pour passionnés considèrent la prison de Moundsville comme l'une des plus notoires prisons hantées des États-Unis, avec des histoires de fantômes remontant au début des années 1930. Parmi les légendes, l'inévitable récit sur la prison construite à l'emplacement d'un ancien site funéraire amérindien. Les dossiers comprennent des récits sur d'anciens gardes ayant vu le spectre de détenus et un « shadow man » errant dans les environs, et aussi bruits inexplicables, voix, "cold spots" (« point froids »).

2009 10 23 DSCN3232 Inside WV State Penitentiary at Moundsville (copyright 2009 by Dory Adams)

L'épisode de Ghost Adventures :

Ghost Adventures [VF] - S01E03 - Le pénitencier de Moundsville

 

Le pénitencier de Boise (L'Idaho State Penitentiary)

Vue aérienne du pénitencier de Boise

Le pénitencier du Site historique de la vieille Idaho State était une prison fonctionnelle de 1872 à 1973 dans l' Ouest des Etats-UnisLe premier bâtiment, également connu sous le nom Prison territoriale , a été construit dans le Territoire de l'Idaho en 1870. Le territoire était inférieure à dix ans quand la prison a été construite à l'est de Boise. Le pénitencier s'est aggrandi à un complexe de plusieurs bâtiments distincts entourés d'un mur de grès de 17 pieds de haut (5,2 m). La pierre a été extraite des crêtes avoisinantes par les résidents condamnés, qui ont également aidé dans les constructions ultérieures. The Old Idaho Penitentiary est exploité par l' Idaho State Historical Society.

Image-Id-state-penitentiary-old-facade

Histoire de la prison :

Au cours de ses 101 années d'existence, le pénitencier a reçu plus de 13.000 détenus, avec une population maximale d'un peu plus de 600. Deux cent quinze des détenus étaient des femmes. Deux détenus célèbres furent Harry Orchard et Lyda Southard. Orchard a assassiné l'ancien gouverneur Franck Steunenberg en 1905 et Southard était connu comme l'Idaho Lady Barbe Bleue pour avoir tué plusieurs de ses maris pour récuperer leur assurance-vie. Deux graves émeutes sont survenues en 1971 et 1973 à cause des conditions de vie dans la prison. Les 416 détenus de résidents ont été transférés dans un pénitencier moderne au sud de Boise, Idaho et le Vieux pénitencier a été fermé le 3 Décembre 1973.

En 1992, l'Idaho State Historical Society a enregistré des entrevues d'histoire orale avec les quinze anciens gardiens de prison. Ces enregistrements ont couverts les transcriptions sur les opérations de la prison et des souvenirs des années 1950 à la fermeture de la prison. La collection est ouvert pour la recherche sur la société.

La prison a été présenté dans la série télévisée "Ghost Adventures".

Les couloirs de la Prison

Bâtiments de la prison :

La Prison territoriale a été achevée en 1872 et a reçu ses 11 premiers détenus de la prison du comté de Boise. Ce bâtiment a été transformé en chapelle dans les années 1930 et a été détruit par un incendie en émeute de 1973.

La Nouvelle Maison Cell (1889-1890) se composait de trois niveaux de 42 cellules d'acier. Le troisième niveau le plus proche de la Roseraie a servi comme "Death Row".

La région est maintenant connue comme le Jardin Rose, elle était autrefois utilisé pour exécuter des prisonniers par pendaison. Sur les 10 exécutions dans le Old State Penitentiary, six se sont produits ici.

Le bâtiment de l'administration (1893-1894) occupe le bureau du directeur, armurerie, salle de visite, la salle de contrôle et la zone clé en main.

Les bâtiments du Front Faux (1894-1895) tenues par le commissaire, fidèle dortoir, salon de coiffure (1902-années 1960) et l'hôpital (à l'origine la forge, mais il a été rénové en 1912 et est resté à l'hôpital de la prison jusqu'en 1960).

La salle à manger (1898) a été conçu par George Hamilton (un détenu à l'époque) et a brûlé en 1973 dans une émeute.

Cellule House 2 (1899), également connu sous le nom "aile nord," contenait des cellules de deux hommes. Un "seau de miel" a été placé dans chaque cellule pour servir de toilette. Les détenus ont brûlé le bâtiment lors d'une émeute en 1973.

Cellule House 3 (1899) a été construite à l'identique que la cellule House 2. Il a finalement été condamné à l'habitation, mais, en 1921, a été transformé en une usine de chaussures. En 1928, ce bâtiment a été rénové pour l'occupation des détenus et est devenue la première maison de la cellule avec la plomberie intérieure.

Les cellules

Les Quartier de femmes (1905-1906) a été construit par nécessité. Avant ses femmes d'achèvement n'ont pas eu des quartiers séparés. Les détenus masculins ont construit un mur autour de l'ancienne maison du gardien pour servir une installation séparée pour les femmes. Ce bâtiment avait sept cellules pour deux personnes, une salle à manger centrale, une cuisine et une salle de bain.Ce bâtiment a tenu le fameux Lyda Southard (Lady Barbe-Bleue).

Construit par les détenus, le bâtiment polyvalent (1923) a servi de fabrique de chemises, magasin de chaussures, boulangerie, magasin de licence plaque, buanderie, salle de jeux et une salle de détente et abritait les douches communes.

L'isolement cellulaire composée de deux sections. La première, construite au début des années 1920, a été le Cooler . Bien que construit pour l'isolement, chaque cellule contenait 4-6 hommes.La deuxième section, connue sous le nom de la Sibérie , a été construit en 1926 et logait des cellules de 12 3'x8 'avec un détenu par cellule.

Cellule House 4 (1952) était la maison de la cellule la plus grande et la plus moderne au pénitencier. Certains détenus ont peint leurs cellules et l'on voit encore aujourd'hui les dessins sur les murs.

Cellule House 5 (1954) était la sécurité maximale où les délinquants les plus indisciplinés et violents sont restés. Ce bâtiment a aussi été un lieu permanent d'isolement. Il comprend un haut-potence et "Death Row".

Bien que n'étant pas un bâtiment, il y a également une piscine extérieure dans l'aire de loisirs où les détenus jouaient au baseball, basketball, handball, tennis, fers à cheval et au football. Le baseball et le softball plus tard, l'équipe a été nommé "The Outlaws"

OldPen02

Musée et société historique :

Le site a été placé sur le registre national des lieux historiques en 1973 pour son importance en tant que prison territoriale. Le site contient actuellement un musée, un arboretum et est un établissement géré par l'Idaho State Historical Society.

Fin 1999, JC Earl a fait don de sa collection personnelle d'armes historiques et de souvenirs militaires à l'état de l'Idaho. Ces éléments ont été placés sur l'exposition que le JC Earl Exposition à placé dans l'Ancien Pénitencier Idaho. Elles vont de l'âge du bronze à ceux utilisés aujourd'hui pour l'application du sport, du droit et des fins militaires. La collection "bronze Luristan" remonte à 3500 av.

Quelques photos du pénitencier : 

6957460133_49aef56424_c

OldPen03

OldPen04

OldPen06

OldPen08

OldPen09

OldPen16

OldPen17

OldPen18

OldPen20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OldPen23

L'épisode de Ghost Adventures (+Bonus au début de l'épisode) :

Ghost Adventures - S01X08 - Pénitencier de Boise [Final]

 

Eastern State Penitentiary

eastern-state-penitentiary2

L' Eastern State Penitentiary ( ESP ) est une ancienne prison américaine de Philadelphie, Pennsylvanie. Il se trouve au 2027, avenue Fairmount, entre l'avenue de Corinthe et du 22e rue Nord dans le Fairmount, et a été opérationnel de 1829 à 1971. Le pénitencier affine le système révolutionnaire d'incarcération séparée, qui débuta d'abord à la prison de la rue Walnut, qui a insisté sur les principes de la réforme plutôt que la punition.

Criminels notoires comme voleur de banque Willie Sutton et Al Capone ont eu lieu à l'intérieur de sa conception innovante de roue de chariot. A son achèvement, le bâtiment était la structure publique la plus grande et la plus chère jamais construite, et est rapidement devenu un modèle pour plus de 300 prisons à travers le monde.

La prison est actuellement US National Historic Landmark, qui est ouverte au public comme un musée pour les visites sept jours par semaine, douze mois par an de 10 heures à 17 heures.

eastern-state

Histoire :

Conçu par John Haviland et inauguré le 25 Octobre 1829, Eastern State est considéré comme le premier véritable pénitencier du monde, malgré le fait que la prison de la rue Walnut, qui a ouvert en 1776, a été appelé un «pénitencier» dès 1790. Le mot «pénitencier» dérive du mot «pénitence». Système révolutionnaire de l'Etat de l'Est de l'incarcération, surnommé le "Système Pennsylvanie» ou système séparé, encouragé au confinement séparé (le gardien était légalement tenu de visiter tous les détenus chaque jour, et les surveillants ont été mandatés pour voir chaque détenu trois fois par jour) comme une forme de la réhabilitation.

Le système Pennsylvanie était opposé simultanément par le système Auburn (aussi connu comme le Système de New York), qui a jugé que les prisonniers devraient être obligés de travailler ensemble en silence, et pourrait être soumis à des châtiments corporels ( Sing Sing prison était un exemple du système Auburn ). Bien que le système Auburn a été favorisée aux États-Unis, le système de l'Etat de l'Est de l'isolement était le modèle pour plus de 300 prisons à travers le monde.

Initialement, les détenus étaient logés dans des cellules qui ne pourraient être accessibles en entrant par une petite cour d'exercice fixé à l'arrière de la prison, seul un petit portail, juste assez grand pour passer les repas, ouverte sur les blocs de cellules. Cette conception s'est avérée impraticable, et dans le milieu de la construction, les cellules ont été construites pour ne pas permettre aux détenus d'entrer et de quitter les blocs des cellules à travers les portes métalliques qui ont été couverts par une lourde porte en bois pour filtrer le bruit. Les salles ont été conçues pour avoir la sensation d'une église.

Certains croient que les portes étaient si petites que les prisonniers auraient plus de mal à sortir, en minimisant l'attaque d'un gardien de sécurité. D'autres ont expliqué que les petites portes ont forcé les détenus de se baisser en entrant dans leur cellule. Cette conception est liée à la pénitence et les liens à l'inspiration religieuse de la prison. Les cellules ont été réalisés en béton avec un seul puit de lumière , ce qui représente "l'oeil de Dieu", suggérant aux prisonniers que Dieu est toujours la pour les regarder.

En dehors de la cellule était une zone individuelle pour l'exercice, clos de hauts murs pour que les prisonniers ne pouvaient pas communiquer. La durée de l'exercice pour chaque prisonnier a été synchronisée donc jamais deux prisonniers ne se tenait l'un à côté de l'autre. Les prisonniers ont été autorisés au jardin et même garder les animaux dans leurs aires d'exercice. Quand un prisonnier quittait sa cellule, un garde qui l'accompagne l'enveloppait d'une cagoule sur la tête pour l'empêcher d'être reconnu par les autres prisonniers.

Les hébergements cellulaires ont été avancées pour leur temps, y compris un robinet avec eau courante et une chasse d'eau, ainsi que les tubes pliés sur une partie d'un mur qui servait de chauffage central pendant les mois d'hiver où l'eau chaude serait géré par les tuyaux de garder le cellules raisonnablement chauffés. Les toilettes étaient à distance vidées deux fois par semaine par les gardes du bloc cellulaire.

Eastern_State_Penitentiary_21_by_Dracoart_Stock

La conception originale du bâtiment a été de sept blocs de cellules à un seul étage, mais la prison était déjà en surcapacité. Tous les blocs cellulaires ultérieurs avaient deux étages. Vers la fin, les blocs de cellules 14 et 15 ont été construits à la hâte en raison de la surpopulation. Ils ont été construits et conçus par des prisonniers. La Cellule du block 15 était pour les prisonniers au pires comportements, et les gardes étaient complètement bloquées à partir de là.

En 1924, le gouverneur de la Pennsylvanie Gifford Pinchot aurait été condamné Pep "Dog The Cat-meurtrier" à Eastern State. Pep aurait assassiné le chat chéri de la femme du gouverneur. au registre de la prison reflètent que Pep a été attribué un numéro de détenu (n ° C2559), qui est considérée dans son mug shot. Cependant, la raison de l'incarcération de Pep reste un sujet de débat. Un article de journal contemporain a rapporté que le gouverneur a fait don de son propre chien à la prison pour remonter le moral des détenus.

Le 3 Avril 1945, une fuite importante a été réalisée par douze détenus (y compris la tristement célèbre Willie Sutton ), qui, au cours d'une année ont réussi à creuser un tunnel de 97 pieds (30 m) qui à été découvert sous le mur de la prison. Pendant les rénovations dans les années 1930 plusieurs autres tunnels creusés, incomplets, ont été découverts.

Un plan radial de Eastern State Penitentiary a servi de modèle pour des centaines de prisons plus tard.

Il a été désigné site historique national en 1966.

La prison a été fermée en 1971. De nombreux prisonniers et des gardiens ont été transférés à la prison de Graterford, à environ 31 miles (50 km) au nord-ouest de l'Etat de l'Est. La ville de Philadelphie a acheté la propriété avec l'intention de la réaménager. Le site a eu plusieurs propositions, y compris un centre commercial et un complexe d'appartements de luxe entouré par les anciens murs de la prison

Pendant l'ère abandonné (de fermeture jusqu'à la fin des années 80) une «forêt» a grandi dans les blocs des cellules et à l'extérieur et à l'intérieur des murs.La prison est aussi devenue la maison de beaucoup de chats errants.

En 1988, suite au succès de la pétition sur Eastern State Penitentiary, le maire Wilson Goode fit stopper le réaménagement. En 1994, Eastern State a ouvert au public pour des visites historiques.

Al-capone-cell

L'Ancienne cellule d'Al Capone

Fin du système d'isolement :

Le système de confinement solitaire finit par s'effondrer en raison de problèmes de surpopulation. En 1913, Eastern State a officiellement abandonné le système solitaire et exploité comme une prison jusqu'à sa fermeture en 1970 (Eastern State a été brièvement utilisé pour loger les détenus de la ville en 1971, après une émeute à la prison de Holmesburg.

La prison a été l'un des plus grands projets de travaux publics de la jeune république, et était une destination touristique dans le 19ème siècle.Des visiteurs de marque y figurent : Charles Dickens et Alexis de Tocqueville, et des détenus notables : Willie Sutton et Al Capone en 1929. Les visiteurs se sont entretenus avec les prisonniers dans leurs cellules, ce qui prouve que les détenus n'étaient pas isolés, bien que les prisonniers eux-mêmes n'étaient pas autorisés à avoir des visites en famille ou entre amis pendant leur séjour.

La plupart des premiers prisonniers étaient de petits délinquants incarcérés pour diverses accusations de vol qualifié et de vol (voleurs, pickpockets, bourse arracheurs, cambrioleurs, etc) et sont souvent restés deux ans.

Le pénitencier ne visait pas simplement à punir, mais à amener le criminel vers une réflexion spirituelle et de changement. Alors que certains ont soutenu que le système Pennsylvanie a été inspiré de "Quaker", il y a peu de preuves à l'appui, l'organisation qui a favorisé la création de l'État de l'Est, la Société pour soulager les misères des prisons publiques (d'aujourd'hui Pennsylvania Prison Society) était inférieure à la moitié de Quaker, et a été conduit pendant près de cinquante ans par l'évêque anglican de Philadelphie, William White . Les partisans du système croyaient fermement que les criminels, exposés, au silence, à des pensées de leur comportement et de la laideur de leurs crimes, deviendraient véritablement pénitent.

"En réalité, les gardiens et les conseillers de l'établissement ont conçu une variété de régimes de torture physique et psychologique pour diverses infractions, notamment d'arroser les prisonniers dans l'eau glacée à l'extérieur pendant les mois d'hiver, enchaînant leur langue à leurs poignets d'une manière telle que lutter contre les chaînes pourraient causer la déchirure de la langue, le cerclage des prisonniers à des chaises avec appuie-cuir serré pendant des jours, et de mettre les prisonniers au pires comportements dans un puits appelé "The Hole", un bloc cellulaire souterrain creusé sous la cellule du block 14 où ils n'auraient aucune lumière, aucun humain à contacter, et peu de nourriture pour deux semaines."

Les restes de la boutique du coiffeur.

Moderne-jour :

L'Eastern State Penitentiary fonctionne comme un musée et un site historique, ouvert toute l'année. Des visites guidées sont offertes au cours de l'hiver, et pendant les mois les plus chauds, des visites enregistrées auto-guidées avec écouteurs sont aussi disponibles (rapporté principalement par Steve Buscemi, avec d'anciens gardiens, les gardiens et les prisonniers en contribuant). Une chasse au trésor est disponible pour les enfants.

Les visiteurs sont autorisés à entrer dans plusieurs cellules d'isolement spécialement marquées, mais la plupart d'entre elles restent hors de portée et remplis de gravats et de débris d'origine des années de négligence. L'horizon de la ville de Philadelphie est visible à partir de la cour de la prison, qui a encore le filet de sécurité de base-ball original et une clôture à mailles de chaîne placé sur le "mur du champ extérieur," pour tenter d'éviter que les balles "home run" n'aillent à l'intérieur des terres.

En outre, Eastern State détient de nombreux événements spéciaux tout au long de l'année. Chaque Juillet, il y a une réinterprétation comique de la " Célébration de la prise de la Bastille".

easternstate

Terreur Derrière les murs :

"Haunted House Halloween" est un événement organisé par le Site historique du pénitencier d'Eastern State. La première levée de fonds de Halloween a eu lieu le week-end d'Halloween en 1991. Les premiers événements ont pris diverses formes, y compris de courtes représentations théâtrales et de vrais contes maccabres de la prison. En 1995, l'événement a été renommé comme «Terror Behind the Murs », devenant une grande attraction hantée.

En 2001, il a été divisé en trois, les petites attractions hantées distinctes, y compris un film en 3D de maison hantée. À l'époque, c'était la première 3-D dans le domaine des maisons hantées dans le sud Pennsylvanie et l'un des premiers aux Etats-Unis. En 2003, quatre attractions hantées semi-permanents ont été construits à l'intérieur du complexe pénitentiaire.

L'événement de 2012 comprenait six attractions:. "Gauntlet, verrouiller, Infirmerie,Night Watch, l'expérience et les détritus".

Beaucoup de gens croient que Eastern State Penitentiary est réellement hanté avec des enregistrements montrant que, dans les années 1940, les détenus et les agents, y compris Al Capone , ont déclaré des phénomènes surnaturels. Depuis que Eastern State a été abandonné en 1971, le nombre de signalements et d'observations de fantômes ont augmenté. La société paranormale de l'Atlantique a enquête sur Eastern State en Septembre 2004 et a publié des images de ce qu'ils prétendent être un fantôme.

eastern-state-penitentiary-philadelphia-man-587

Les références culturelles :

En raison de son aspect inquiétant, l'atmosphère sombre et sa longue histoire, Eastern State a été utilisé comme un emplacement pour des émissions de télévision et des films sur des émissions sur le Paranormal comme "Ghost Hunters, Ghost Adventures, et la peur de MTV". Eastern State a également été utilisé dans un épisode de Cold Case intitulé «The House», qui traitait d'un assassinat après une évasion d'un détenu. Pour le spectacle, la prison a été rebaptisé pénitencier de l'État du Nord.

Le 1er Juin 2007, "Most Haunted direct" a réalisé et diffusé une enquête sur le paranormal en direct (pour la première fois aux États-Unis) à partir de Eastern State Penitentiary pour un nombre record de sept heures en continu dans l'espoir d'entrer en contact avec des êtres surnaturels. Un groupe punk "The Dead Milkmen" a également filmé le clip de leur chanson "Punk Rock Girl" dans l'Etat de l'Est. Dans le jeu sur PlayStation 2, The Suffering, les joueurs peuvent trouver un documentaire vidéo de Eastern State Penitentary, l'une des inspirations pour le match.

Eastern State a également servi de décor à plusieurs films. Terry Gilliam en 1995 dans Twelve Monkeys l'a utilisé comme décor pour un hôpital psychiatrique. Le film de 2000 : Animal Factory, réalisé par Steve Buscemi s'est fortement appuyée sur l'État de l'Est dans sa représentation d'une prison dans un état ​​de décomposition avancée. En Juin 2008, Paramount Pictures a utilisé des pièces de Eastern State Penitentiary pour le tournage de "Transformers : Revenge of the Fallen".

En Septembre 2008, l'Histoire de presse publie Eastern State Penitentiary: A History , le seul livre d'histoire globale en cours d'impression sur Eastern State. Il a été écrit par un ancien guide touristique avec l'aide du directeur de l'éducation du site, et dispose d'une préface qui est signée par l'ancien travailleur social de l'établissement pénitentiaire.

En 2012, la bande originale du film Alpha filles a été enregistré dans Eastern State Penitentiary.

Voici encore quelques photos à ne pas louper :

Eastern_State_Penitentiary_-_Philadelphia_-_Pennsylvania_-_07

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eastern_State_Penitentiary_64_by_Dracoart_Stock

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eastern_State_Penitentiary_II_Infirmary

eastern-state-penitentiary7

untitled-98-edit

going-down

golden-hallway

double_doors_at_eastern_state_penitentiary_by_tatt2ed13-d5cb55s

Voici enfin la vidéo de Ghost Adventures et celle de Ghost Hunters ( TAPS ) :