09 février 2014

Frankenstein (1994) et les News sur le petit nouveau de 2014 : I, Frankenstein !

FRANKENSTEIN

Jaquette Frankenstein (1994)

Réalisateur : Kenneth Branagh

Acteurs principaux :

Robert de Niro dans le rôle de : La Créature

Kenneth Branagh dans le rôle de : Victor Frankenstein

Helena Bonham Carter dans le rôle de : Elizabeth

Tom Hulce dans le rôle de : Henry Clerval

Aidan Quinn dans le rôle de : Le capitaine Walton

Ian Holm dans le rôle de : Le baron Frankenstein

John Cleese dans le rôle de : Docteur Waldeman

Synopsis : 

1793. Victor Frankenstein est un jeune savant apparemment normal, mais il est persuadé que la science peut venir à bout de tout et même créer la vie. La folie savante qui l'agite intérieurement va le pousser à commettre l'acte sacrilège, celui qui défie Dieu : la création d'un être à partir de morceaux de cadavres. La Créature vit, effrayante et puissante. Réalisant la portée de son acte, Frankenstein veut s'en débarrasser mais il est trop tard : la Créature s'enfuit….

Création de la créature !

Anecdotes : 

Le tournage s'est déroulé d'octobre 1993 à février 1994 en Angleterre et en Suisse.

- L'acteur Gérard Depardieu refusa le rôle de la créature.

- Le rôle du professeur Waldman était initialement prévu pour Sean Connery.

- Robert De Niro est également producteur associé sur le film.

- La musique est composée par Patrick Doyle, le compositeur fétiche de Kenneth Branagh.

La Naissance de la créature incarnée par Robert De Niro

Du roman au film :

Le Roman de Mary Shelley

Bien que cette adaptation soit considérée comme la plus fidèle au livre, il n'en reste pas moins bon nombre de liberté. Ainsi :

  • La mère de Frankenstein meurt des suites d'une maladie dans le livre alors que dans le film, elle meurt en accouchant de William.
  • Dans le livre, Henry Clerval est un ami d'enfance de Frankenstein. Dans le film, les deux hommes se rencontrent à l'université d'Ingolstadt.
  • Le professeur Waldman est un personnage secondaire dans le livre. Dans le film, c'est lui qui est à l'origine des travaux visant à rendre la vie, recherches auxquelles il a renoncé. Il devient par la suite le mentor de Frankenstein avant d'être victime d'un coup de couteau.
  • Dans le film, Frankenstein créé son monstre à partir du cerveau de Waldman, des morceaux de corps provenant de diverses personnes mortes et de la peau de l'assassin de Waldman. Dans le livre, la création est décrite de manière bien plus négligée.
  • Dans le livre, la créature mentionne sa vie avec la famille de paysans dans son histoire qu'il raconte à Frankenstein lors de leur « rendez-vous » dans les glaciers. Dans le film, cette séquence est adaptée sous forme d'action présente.
  • Dans le livre, Justine Moritz est jugée et reconnue coupable du meurtre de William. En attente de son exécution, celle-ci affirme à ses proches être prête à mourir. Dans le film, Justine ne passe pas en jugement et se retrouve pendue sur la place de la ville suite à la grande colère de la population.
  • Dans le livre, Henry meurt assassiné par le monstre à Londres et Frankenstein, accusé du meurtre, se retrouve en prison jusqu'à ce que son père vienne le chercher. Dans le film, Clerval reste en vie jusqu'à la fin de l'histoire.
  • Dans le livre, le monstre tue Elisabeth en l'étranglant peu avant que Frankenstein n'entre dans la chambre. Dans le film, Elisabeth se fait arracher le cœur et balancer hors du lit, sa tête heurtant au passage la lampe de chevet.
  • Dans le livre, Frankenstein, terrassé par la vengeance, décide de pourchasser sa créature jusqu'au Pôle Nord mais finit par perdre sa trace puis est recueilli par le capitaine Robert Walton. Dans le film, Frankenstein décide de redonner vie à Elisabeth en recousant la tête et les mains de celle-ci sur le corps de Justine. La créature voulant l'emmener avec lui, le créateur tente de l'en empêcher. Elisabeth ne supportant pas la dispute, elle écrase une lampe à pétrole au-dessus de sa tête et met le feu à toute la maison.

Robert de Niro dans le rôle de : La Créature de Frankenstein

DeNiroFrankenstein6-5574

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

frankhbc3a

La Deuxième Naissance d'Elisabeth (Helena Bonham Carter)

Ma Critique : 

Un très bon Frankenstein ! Ce film a un fort côté dramatique, ou la seule once de bonheur et de joie est vite transformée en horreur. De Niro et Kenneth Branagh sont surprenants. La créature interprétée par Robert De Niro fait à la foi peur mais elle peut être aussi très touchante et riche en émotion. Dans ce rôle De Niro joue mémorablement et est vraiment méconnaissable. Les autres acteurs sont tous aussi très bons : Helena Bonham Carter est excellente; mais, il y a surtout Kenneth Branagh qui encore une fois excelle devant et derrière la caméra. Il nous livre un jeu d’acteur s’en faille, il incarne ici un personnage très fort mais qui peut basculer en un rien de temps dans la la folie. La scène ou il créé la créature est excellente et pleine de folie, sans parler de la scène ou il fait revivre sa femme Elisabeth (Helena Bonham Carter) : Scène grandiose mais un peu glauque et dérangeante. La mise en scène est vraiment magnifique, l'ambiance du film et les musiques sont excellentes et enrichissent les moments chargés en émotion.

Pour conclure, ce merveilleux drame mélangeant fantastique et horreur est vraiment un agréable moment de cinéma à ne pas louper ! 

Ma Note : /5

Victor Frankenstein (Kenneth Branagh) et Elisabeth (Helena Bonham Carter)

Victor Frankenstein (Kenneth Branagh) et Elisabeth (Helena Bonham Carter)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1994 - Frankenstein - Kenneth Branagh (VO)

 

I, FRANKENSTEIN

Affiche I, FRANKENSTEIN (2014)

Réalisateur : Stuart Beattie

Acteurs principaux :

Aaron Eckhart dans le rôle de : Adam

Miranda Otto dans le rôle de : Léonore

Bill Nighy dans le rôle de : Naberius

Yvonne Strahovski dans le rôle de : Terra

Jai Courtney dans le rôle de : Gideon

Caitlin Stasey dans le rôle de : Keziah

Socratis Otto dans le rôle de : Zuriel

Aden Young dans le rôle de : Dr.Frankenstein

Synopsis : 

Adam, la créature de Frankenstein, a survécu jusqu'à aujourd'hui, grâce à une anomalie génétique survenue lors de sa création. Son chemin l'a mené jusqu'à une métropole gothique et crépusculaire, où il se retrouve pris par une guerre séculaire sans merci entre deux clans d'immortels. Adam va être obligé de prendre parti et de s'engager dans un combat aux proportions épiques.

Aaron Eckhart dans le rôle de Adam, la créature de Frankenstein

Comic Con 2013 : des affiches-personnages pour "I, Frankenstein"

Le Bien. Le Mal. L'Immortel. Découvrez trois affiches-personnages du film d'épouvante I, Frankenstein, dévoilées à l'occasion du Comic-Con. Le long métrage, emmené par Aaron Eckhart et adapté de la bande-dessinée du même nom, sortira dans les salles françaises le 29 janvier 2014. Cette relecture du célèbre mythe suit le parcours d'Adam, la créature de Frankenstein, qui a survécu jusqu'à aujourd'hui grâce à une anomalie génétique survenue lors de sa création. Dans une métropole gothique et crépusculaire, il se retrouve au centre d'une guerre séculaire sans merci entre deux clans d'immortels.

Voici les trois affiches-personnages dévoilées à l'occasion du Comic-Con :

i_frankenstein_affiche_02

Frankenstein_Immortel

i_frankenstein_affiche_03

Aaron Eckhart est un monstre de guerre dans le trailer de I, Frankenstein 

De nos jours, le monstre de Frankenstein se retrouve au milieu d’une guerre entre deux clans de créatures surnaturelles, entre des démons et des gargouilles. Voilà en quelques mots le sujet de I, Frankenstein, qui ne promet rien d’autre qu’un bon mélange entre action et surnaturel, comme l’affirme avec fierté ce premier trailer ("par les producteurs d’Underworld" -I, Frankenstein rassemblant une bonne partie de l'équipe de la saga et est adapté d’un comics de Kevin Grevioux, scénariste du premier film de fight vampires VS loups-garous avec Kate Beckinsale).

En parlant d’Underworld, ce bon vieux Bill Nighy paye ses impôts en jouant de nouveau le boss d’un clan de démons, tandis qu’Aaron Eckhart, très loin du costard d'Harvey Dent dans The Dark Knight, interprète la créature de Frankenstein version super-héroïque, qui bastonne à tour de bras des monstres divers. Notons au milieu de cette débauche de Science-fiction en numérique qui évoque aussi bien les jeux vidéo que les films de Scott Stewart (Legion, Priest), les présences de Jai Courtney (Die Hard : Belle journée pour mourir), Miranda Otto et Yvonne Strahovski.

I, Frankenstein est réalisé par Stuart Beattie, auteur de Collateral, co-scénariste du premier Pirates des Caraïbes et réalisateur de Demain,quand la guerre a commencé (déjà avec Yvonne Strahovski), agréable version australienne de L'Aube rouge.

Aaron Eckhart est Frankenstein !

Anecdotes : 

Une adaptation d'un comic... à partir d'un roman :

Le film est une adaptation du roman graphique de Kevin Grevioux, dans lequel on retrouve une créature de Frankenstein dans une époque plus contemporaine. A noter que le comic est bien évidemment inspiré du roman culte de Mary Shelley, Frankenstein ou le Prométhée moderne

Couverture du Comic I'Frankenstein

Aaron attaque !

Etant donné que son personnage est constamment en danger, Aaron Eckhart a subi un entrainement intensif, pour les besoins du film : "Entre autres choses, je me suis initié au combat au bâton de type Kali. Mon personnage se bat avec deux bâtons d'1 mètre de long : c'est tout un art de savoir manier son bâton, sans pour autant blesser autrui ou se blesser soi-même."

Une intense documentation pour Yvonne Strahovski :

Yvonne Strahovski, qui incarne Terra Wessex, une scientifique fascinée par Adam, s'est énormément documentée sur la profession du personnage qu'elle incarne : "J'ai fait pas mal de recherches pour m'y préparer, et j'ai commencé par lire le roman de Mary Shelley, avant de me documenter sur l'électrophysiologie et la cardiologie et de rencontrer plusieurs médecins et scientifiques qui m'ont expliqué comment les signaux électriques se propagent à travers le corps humain."

Aaron Eckhart et Yvonne Strahovski

 

Ma Critique :

Bon film avec de très bons effets spéciaux mais je dois le dire : j'ai été très déçu de voir que la créature de Frankenstein a des allures bien trop humaines et que la vrai histoire de Frankenstein est très très loin de ce film !

Après les créatures sont bien faites ( surtout les Gargouilles, les démons le sont un peu moins, ils me font penser aux démons de Buffy contre les Vampires ou d'Angel ^^ ) et les acteurs jouent assez biens, Aaron Eckhart est assez classe dans son personnage d'Adam ( la créature de Frankenstein ) et Yvonne Strahovski est vraiment douée dans son rôle de Terra la scientifique.

Un bon film fantastique à voir mais reste loin derrière celui de Kenneth Branagh avec Robert De Niro ! 

Ma Note : ,5/5

I, FRANKENSTEIN - Bande-Annonce (VF)

Alors, à vos coms ! J'attends votre Avis !!!

 

 


05 février 2014

EVASION, Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger en grande Forme !!!

EVASION

Affiche du film EVASION (2013)

Réalisateur : Mikael Hafstrom

Acteurs principaux :

Sylvester Stallone dans le rôle de : Ray Breslin

Arnold Schwarzenegger dans le rôle de : Emil Rottmayer

Jim Caviezel dans le rôle de : Willard Hobbes

Vincent D'Onofrio dans le rôle de : Lester Clark

Curtis "50 Cent" Jackson dans le rôle de : Hush

Sam Neill dans le rôle de : Le docteur Kyrie

Vinnie Jones dans le rôle de : Drake

Amy Ryan dans le rôle de : Abigail Ross

Caitriona Balfe dans le rôle de : Jessica Miller

Genre : Thriller - Action

Synopsis :

Ray Breslin est un ingénieur spécialisé dans la conception de prisons ultrasécurisées. Il teste lui-même l’efficacité de ses bâtiments en se faisant enfermer puis en s’évadant. Contacté par une société privée souhaitant tester un concept révolutionnaire de prison hi-tech, il se retrouve prisonnier. Piégé dans ce complexe ultra-moderne, harcelé par un directeur impitoyable et son gardien corrompu, Ray découvre une conspiration pour le faire disparaître à jamais. Sa seule chance de survie : une alliance avec Emil Rottmayer, un co-détenu ayant lui aussi un secret. Pour avoir une chance de s’évader, ils vont d’abord devoir se faire confiance.

Sly et Schwarzie dans EVASION ^^

Anecdotes :

Stallone endeuillé :

C'est durant le tournage de ce film que Sylvester Stallone a appris le décès de son fils Sage, mort d'une athérosclérose coronaire, le 13 juillet 2012 .

Duo de choc :

Réunis dans "Expendables : unité spécile" (2010) et "Expendables 2 : unité spéciale" (2012), Evasion de Mikael Hafstrom marque la troisième collaboration sur grand écran des deux monstres sacrés du cinéma d’action : Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger.

Sylvester Stallone dans le rôle de Ray Breslin

Rambo Vs Terminator :

Au bout de 30 ans de carrière au cours desquels ils étaient déclarés "rivaux" par les médias, les deux hommes ont fini par devenir amis. "Cet esprit de compétition entre nous a aussi été un formidable stimulant", remarque Stallone, qui poursuit : "Tout comme la rivalité entre Ali et Frazier, cela nous a poussés à nous dépasser nous-mêmes".Schwarzenegger revient sur cet époque : "On était surtout en rivalité à nos débuts (...) On se disputait le record d'hématomes, de biceps, d'armes à feu et de cadavres ! C'était incessant. Pour autant, on s'est toujours appréciés."

Papys font de la résistance :

Avant le tournage d'Evasion, les deux acteurs bodybuildés se sont retrouvés par hasard dans le même hôpital pour soigner des blessures à l'épaule. Les interprètes inoubliables de Rocky et Conan le barbare ont été immortalisés sur une photo qui a fait le tour du Net. Arnold Schwarzenegger a accompagné le cliché en écrivant sur un site communautaire : "Après toute l'action, les cascades et les mauvais traitements physiques subis durant les tournages de The Expendables 2 et The Last Stand, il était temps de faire une petite mise au point sur mon épaule. Regardez qui était derrière moi dans la file d'attente pour sa chirurgie de l'épaule. Maintenant, nous sommes prêts pour une autre série de grands moments d'action lorsque nous tournerons Evasion."

Schwarzie et Sly dans EVASION

Stallone/Schwarzenegger : un face-à-face de légende depuis plus... de 30 ans !

Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger. Deux stars de légendes. Deux noms, deux prénoms, même, inscrits depuis plus de trente ans dans l'imaginaire collectif des cinéphiles et des moins cinéphiles. Deux des plus grandes vedettes du cinéma d'action. Aujourd'hui fringants sexagénaires à l'affiche du long métrage Evasion, ces deux poids lourds du septième art ont longtemps été opposés à distance, se livrant une guerre sans merci pour dominer le box-office des années 80 et 90. Retour sur la chronologie de ce face-à-face de légende. (Clément Cuyer) :

Une rivalité... inventée ?

Sylvester Stallone ne sera "tranquille" que cinq ans. De 1977, date de sortie de Rocky, à 1982, qui verra Arnold Schwarzenegger débouler avec son "Conan le barbare". A partir de là, "Sly" et "Schwarzie" se disputeront sans relâche, deux décennies durant et pour le plus grand plaisir des spectateurs du monde entier, le titre de plus grand "action man" du septième art. Même si récemment, les deux hommes avoueront que cette "guerre" n'était en fait qu'une stratégie marketing mise en place pour glaner le maximum de dollars. "Notre instinct naturel de compétiteurs, à Sly et à moi, nous poussait à toujours vouloir être le meilleur, à être le numéro un. Cela plaisait aux studios, qui s’amusaient à dramatiser notre rivalité pour vendre encore plus de billets. C’est Hollywood qui a fait de nous des ennemis !", déclarait ainsi Schwarzenegger au Journal du Dimanche en 2012, avec Stallone à ses côtés durant l'entretien.

Rocky IV et Conan le destructeur

Quand Sylvester "chambre" Arnold...

Rocky, Rambo, Cobra,... Conan, Terminator, Running Man,... Le duel à distance que se livrent Stallone et Schwarzenegger au cours des années 80 et 90 est impressionnant. Mais on réalise donc aujourd'hui que les deux hommes n'ont jamais cessé de s'apprécier. Et on aurait du s'en douter ! Avec le recul, les petits clins d’œil que chacun adressait à l'autre par film interposé étaient autant de preuve d'affection derrière le combat très musclé mis en scène par les médias. Dans "Demolition Man", sorti en France début 1994, Stallone évoque ainsi une Fondation Schwarzenegger, tout en faisant une référence appuyé à la carrière politique qu'entame alors le comédien d'origine autrichienne !

"La Fondation Schwarzenegger ??? Me dites pas qu'il a été Président ?"

Demolition Man / ©Warner Bros

Mais alors que dire du clin d'oeil énorme de Last Action Hero, sorti en salles à l'été 1993, qui voit le jeune héros s'extasier devant l'affiche de Terminator ? Oui, mais attention, Terminator avec Stallone dans le rôle principal !

"Il est fantastique dans ce film. C'est son meilleur rôle !"

Last Action Hero / © Columbia Pictures Corporation

Bowling, cigares et bandes-annonces...

S'il fallait une preuve parmi d'autres que Stallone et Schwarzenegger sont les "meilleurs ennemis" du monde, il suffit de jeter un oeil dans les pages de "L'Histoire du Cinquième Elément", making-of du Cinquième élément signé Luc Besson, disponible aux éditions Intervista. Dans le livre, ce dernier raconte une scène surréaliste lorsqu'il fut invité à la fête d'anniversaire de Bruce Willis, début 1995, avec l'espoir de le convaincre de jouer dans son film.

"Le casting de la petite fête est à tomber par terre", raconte Besson. "De quoi envoyer à l'hôpital n'importe quel casting director. C'est simple : vous prenez cette fameuse liste des cent personnes les plus puissantes d'Hollywood et vous cochez ! J'en ai compté soixante-quatre. Tous répartis en équipes de cinq, alignés devant les pistes de bowling. Schwarzie contre Stallone, le patron de Columbia contre celui de la Warner. Tout ça dans une forêt de cigares, gros comme des chênes, et dans une ambiance amicale et décontractée. (...) Juste quelques amis entre eux qui, un peu plus tard, organiseront une petite "projo" de bandes-annonces des films que chacun ne va pas tarder à sortir."

Amis et businessman

Très vite, la rivalité supposée entre les deux gros bras disparaît et au profit d'une complicité, ou en tout cas d'un profond respect mutuel. Ils sont en concurrence à l'écran, mais s'estiment en dehors. Alors pourquoi ne pas capitaliser sur cette complicité et se servir du poids de leurs noms pour faire du business ? C'est chose faite lorsqu'ils font équipe pour promouvoir la chaîne de restaurants Planet Hollywood à travers le monde, une chaîne à thème autour des stars, fondée en 1991 par Stallone et Bruce Willis, autre roi du film d'action contemporain.

Les deux stars font la promo de Planet Hollywood

Réunis dans le succès... et dans les coups de mou !

Les carrières de Stallone et Schwarzenegger semblent identiques. Après la période faste du succès, les deux hommes connaîtront le creux de la vague. L'un, Stallone, simplement parce qu'il sera un temps passé de mode. L'autre, Schwarzenegger, parce qu'il aura choisi d'aspirer à une carrière politique. Ensemble pour les hauts, mais donc aussi pour les bas, comme avec la photo ci-dessous, publié par Schwarzie himself, lorsque les deux hommes se retrouvent soit-disant par hasard (on y croit tout de même moyennement) dans le même hôpital pour soigner leurs blessures !

Inséparables ! / © Arnold Schwarzenegger

"Expendables" : LA rencontre sur grand écran !

L'année 2010 est une année particulière pour les deux hommes. C'est en effet cette année que Stallone et Schwarzenegger avec le film d'action "all stars" Expendables réalisé par le premier nommé, partagent pour la première fois de leur carrière la même affiche, après des années et des années d'"affrontement". La collaboration, courte mais ô combien symbolique, donnera l'envie aux deux hommes de retenter l'expérience pour de véritables scènes. En 2012, Expendables 2 permet alors d'assister à des séquences forcément jouissives mettant en scène les deux plus grandes stars d'action du septième art.

"Evasion" : leur premier film en tandem

Dans la continuité logique des choses, Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger dévoilent aujourd'hui le thriller carcéral Evasion, leur premier film en tandem. D'ennemis jurés supposés, ces deux icônes seront devenus complices, collègues businessman, voisins de chambre d'hopital, pour finir aujourd'hui quasiment inséparables à l'écran !

Arnold Schwarzenegger dans le rôle de Emil Rottmayer

Ma Critique :

Quel plaisir de retrouver ces deux monstres du cinéma d'action dans un seul et même film ! Rien que de les voir ensemble, c'est déjà excellent !

"Evasion" est film distrayant, assez jouissif  et plutôt original. L'intrigue de départ est très attrayante, l'idée est vraiment sympa, Le scénario est assez bien construit, on ne s'ennuie pas, on est captivé par les méthodes d'évasion utilisées, les plans, les failles a trouver pour pouvoir contourner le système. L'univers de la prison dans lequel ils évoluent est vraiment interessant et énigmatique. 

Seul point négatif est que Stallone donne trop vite sa confiance au personnage de Schwarzenegger sans plus le connaître, et qu'on ne connait pas grand chose de leur passé. Par contre, la fin du film est assez surprenante !

Pour conclure, un très bon film d'action, divertissant et efficace et à ne pas louper pour tous les incontournables des grands Schwarzie et Sly !!!

Ma Note : ,5/5

 

Voici la bande-annonce :

Evasion (2013) - Bande Annonce / Trailer [VF-HD]

Film à voir Absolument !!!