02 novembre 2015

Le film Evenement de Ridley Scott : PROMETHEUS et Le 2ème Opus bientôt dans nos Salles !!!

PROMETHEUS

Prometheus_custom-20473528052012

Réalisateur : Ridley Scott

Acteurs principaux :

Noomi Rapace dans le rôle de : Elizabeth Shaw

Charlize Theron dans le rôle de : Meredith Vickers

Michael Fassbender dans le rôle de : David

Idris Elba dans le rôle de : Janek

Synopsis :

En 2089, Elizabeth Shaw et son compagnon Charlie Holloway font une étrange découverte. Un pictogramme apparait sur plusieurs vestiges de civilisations disparues, qu'elles soient aztèques, mésopotamiennes ou préhistoriques. Ils comprennent très vite que ce symbole montrant un humanoïde levant sa main vers six étoiles est en réalité une carte de l'espace. Elizabeth est alors persuadée qu'il s'agit d'une invitation des créateurs de la l'humanité, théorie corroborée par les traces laissées par leurs créateurs et retrouvées en Afrique trente ans plus tôt.Grâce à la société Weyland, une expédition est organisée, une expédition de 17 personnes dirigée par Meredith Vickers et qui conduira Elizabeth Shaw jusqu'au système solaire de Zeta Reticuli, sur la planète LV-426.Le voyage dure deux ans à bord du Prometheus, et en 2091, David, un androïde, réveille l'équipage encore en hyper-sommeil. Peter Weyland, resté sur Terre, leur apparait alors sous forme d'hologramme pour leur ré-exposer leur mission. Ils doivent ramener de LV-426, un spécimen de forme inconnu. Une fois le Prometheus posé sur LV-426, l'équipage part donc en reconnaissance, seulement, il va découvrir quelque chose qui pourrait bien changer leur destin, et celui de la Terre entière ...

prometheus

Anecdotes :

Le Space Jockey à l'origine :

L'idée d'une préquelle à Alien, le huitième passager est venue il y a longtemps à Ridley Scott. Mais, au fil des années, le projet a évolué pour devenir un film différent, un peu plus distant de son modèle, avec ses propres tenants et sa propre mythologie. Le cinéaste explique que ce qui l'a motivé pour Prometheus a été son envie de revenir sur l'un des personnages les plus intrigants et les plus passionnants de l'univers d'Alien : le Space Jockey, ce géant fossilisé apparemment victime d'un "chestburster" (le stade embryonnaire de l'Alien, implanté à l'intérieur d'un être humain), fatal à  John Hurt dans le film d'origine. Ridley Scott voulait résoudre l'énigme que soulevait cette créature, qui fut éclipsée par les xénomorphes dans l'esprit du public : Qui était le Space Jockey ? D’où venait-il ? Quelle était sa mission ? Autant de questions au centre de Prometheus.

Last_Engineer_Before_Launching

Description du "Space Jockey" :

« Space Jockey », également appelé « Mala'kak », « Pilote » ou « Ingénieur », sont les noms donnés à l'espèce rencontrée sur LV-426, dont les Aliens avaient infesté le vaisseau. Il apparait dans le film original Alien, dans Prometheus, et dans plusieurs jeux vidéo.

Dans la version originale, le Space Jockey, émet un signal de détresseou plus précisément d’avertissement, est découvert en l'an 2122 sur la planete LV-426 par l’équipage du Nostromo alors en état de bio-stase sur le trajet de retour vers la Terre après avoir effectués leur récolte de raffinerie depuis les différentes colonies. Il est de forme humanoïde et trois à quatre fois plus grand qu'un humain dont le squelette semble avoir fossilisé sur le siège bio-mécanique d'un vaisseau spatial après qu'un élément étranger ait fait exploser sa cage thoracique et pondue une série d’œuf dans la partie inférieure du Derelict. Il est doté d'une sorte de tuyau respiratoire reliant le nez au bassin.

Dans la version du film Prometheus, le Space Jockey est découvert en l'an 2093 par l’équipage du Prometheus, d’après des recherches archéologiques terrestre sur l'un des satellite nommé LV-223 de la planète LV-426. Il est dit que les « Ingénieurs » sont à l'origine de la création de l'humanité et que les événements du film ont conduit à la création d'Aliens. De formes humanoïdes et anthropomorphe, ils possèdent une combinaison biomécanique. De nombreuses ruines de leur civilisation parsèment plusieurs mondes de la Galaxie et les humains y ont construit des installations d'études pour en comprendre les mystères. L'architecture de leurs ruines et vaisseaux est de type biomécanique avec une utilisation des fluides et du son. L'intérieur du Derelict (le vaisseau naufragé sur LV-426) semble même organique.

Le jeu Aliens versus Predator 2 implique un laboratoire expérimental construit sur les artefacts de différentes espèces et de leur technologie. À la fin de la campagne des Marines, le joueur se bat contre une reine Alien dans une grande salle avec un Space Jockey au centre.

Prometheus-2-aliens

Tournage XXL ! :

Le tournage de Prometheus, débuté en août 2010, s'est déroulé en partie dans les studios de Pinewood en Angleterre, célèbres pour avoir accueilli les tournages de plusieurs blockbusters ultra connus (comme la saga James Bond, et plus récemment Le Hobbit de Peter Jackson). Ridley Scott et son équipe, qui désiraient des décors gigantesques pour donner cette impression de réel tactile au film, ont monopolisé les 5 500 mètres carrés des bâtiments, et ont même dû installer une extension de 25%, pour pouvoir tourner la fameuse scène de la tête monumentale.

1200x1200sr

Des Paysages Epoustouflants ! :

Après un tournage à Pinewood qui a duré 15 semaines, l'équipe du film a déménagé pour les scènes en extérieur. Le paysage lunaire à la fois sublime et macabre de Prometheus existe bel et bien ! C'est celui de la région volcanique du mont Hekla, dans le sud de l'Islande. Toujours dans le même pays, quelques plans ont été tournés sur le site des impressionnantes chutes Dettifoss.

Dans la région volcanique du mont Hekla, dans le sud de l'Islande

 Sur le site des impressionnantes chutes Dettifoss en Islande

Le luxe sans frontières :

Pour les appartements de la sublime mais glaciale Vickers (Charlize Theron) à bord du Prometheus, les décorateurs n'y sont pas allés de main morte. Meubles design, piano Fazioli, lustres Swarovski... Une véritable réplique d'un appartement cossu new-yorkais, mais dans les confins de l'espace !

Dans les appartements de Vickers (Charlize Theron) à bord du Prometheus

Des créatures cohérentes et crédibles :

Sans reprendre totalement le design de l'artiste suisse H.R. Giger (créateur du fameux Xénomorphe de la saga Alien), Neal Scanlan et Conor O,Sullivan, les superviseurs de la création des prothèses et du maquillage de Prometheus, avouent que l'ADN esthétique du premier film est présente. Les deux créateurs ont voulu donner une cohérence et une crédibilité à leurs créatures, en partant constamment du principe que les éléments constitutifs de ces êtres doivent être logiques d'un point de vue de l'évolution biologique. Pour cela, ils se sont beaucoup inspirés des plantes, des créatures marines et d'autres animaux.

11

Prométhée ? :

Le choix du nom "Prometheus" pour le vaisseau et l'expédition du film n'est pas anodin. Prométhée était un Titan de la mythologie grecque, qui vola le feu aux dieux pour le donner aux hommes. Pour cet acte, il fut puni et enchainé à un rocher pour l'éternité, condamné à se faire dévorer le foie par un aigle. Il sera finalement libéré par Héraclès et réhabilité par Zeus. Mais l'histoire de Prométhée reflète bien cette question du rapport de force entre l'humanité et les dieux, thématique récurrente dans le film de Ridley Scott.

6977204203616620

Androïde un jour, Androïde toujours ! :

Le nom des androïdes de la saga Alien suivent une logique alphabétique. Dans le premier film, l'androïde (incarné par Ian Holm) s'appelle Ash, dans Aliens le retour et Alien 3, il se nomme Bishop, et dans Alien, la résurrection, son nom est Call. Pour Prometheus, Ridley Scott et ses scénaristes suivent donc cette logique en appelant leur androïde David, qui est interprété par Michael Fassbender.

Michael Fassbender dans le rôle de l'Androïde David

La grande histoire de l'univers d'Alien... :

Se situant en 2085, les événements du film se déroulent 37 ans avant les événements du premier Alien. Mais si l'on prend en compte toute la chronologie de l'univers du premier film, tout commence dès l'an 2896 avant notre ère, où les humains ont leurs premiers contacts avec des créatures extraterrestres, les Predators, qui leur apprennent à construire des pyramides et à chasser le Xénomorphe, comme cela est décrit dans le spin-off Alien vs. Predator. Tout se termine (au cinéma) en 2381, avec les événements d'Alien, la résurrection. Une longue histoire de près de 5300 ans qui n'est pas prête de s'arrêter avec Prometheus, et la nouvelle trilogie qu'espère démarrer Ridley Scott !

Aliens versus Predator

Une bande son à tout pêter ! :

Lors d'une projection au Gaumont Marignan, à Paris, la bande sonore du film fut tellement assourdissante qu'elle a fait sauter les enceintes de la salle. A la fin du film, lors de la fuite de Noomi Rapace pour regagner le vaisseau, Prometheus s'est ainsi retrouvé muet, obligeant le projectionniste à repasser la scène une seconde fois... pour faire de nouveau sauter le son ! Ce n'est qu'à la troisième tentative, après avoir baissé les niveaux sonores, que la séquence put être diffusée sans problèmes techniques... De leur côté, les spectateurs étaient volontiers hilares de voir trois fois de suite la même séquence, et de connaître de fait les dialogues par cœur.

Prometheus-facehugger

La saga Alien à la loupe du box-office :

Le premier opus de la saga, Alien, le huitième passager (1979), fut plus qu'un succès public. Rapportant environ 200 millions de dollars dans le monde (pour 11 dépensés), il imprima sa marque sur toute une génération, et eut évidemment droit à sa suite. Réalisé par James Cameron sept ans plus tard, Aliens le retour fit presque aussi bien : 183 millions de billets verts, pour un budget de 18. Mais cette véritable poule aux œufs d'or va alors entrer dans une logique purement mercantile, et perdre petit à petit son aura. Le troisième opus, Alien 3 (1992), premier film de David Fincher, a beau avoir rapporté 160 millions de dollars dans le monde, son budget de 50 le rendit moins rentable que ses prédécesseurs. Avec le temps, cette logique des coûts de production à la hausse va s'accentuer. Alien, la résurrection (1997) confirme l'essoufflement, faisant le même score que le film précédent, mais avec un budget monté à 75 millions. Dès lors, le Xénomorphe ne fonctionne plus seul. Dans les années 2000, il apparaît à l'écran dans des spin-off aux côtés de son ennemi le Predator, et rapporte à nouveau ( Alien vs. Predator : 172 millions de recettes mondiales, pour 60 engagés). Mais la renaissance n'aura jamais vraiment lieu, la qualité n'étant pas au rendez-vous, Aliens vs. Predator - Requiem finissant même par s'enfoncer dans les abysses du nanar, tirant ses recettes avec lui (128 millions pour 40 de budget).

file_612011_prometheus-2-alien-11192014-105238

Ma Critique :

Avant tout, on se pose beaucoup de questions avant même d'être arrivé dans la salle de cinéma : Est-ce un préquel d'Alien ? Un reboot ? Ou tout simplement une nouvelle œuvre originale reprenant les traits de la naissance d'Alien que Ridley Scott en personne avait autre fois réalisé ? Le seul moyen de pouvoir répondre à toutes ces questions était d'aller voir ce film !

Bon ne vous attendez pas à avoir toutes les réponses à vos questions, car en finalité on s'en pose encore plus à la fin mais on s'imagine assez bien ce qui peut se passer par la suite. L'histoire est également assez lente, mais en finalité on en sort ravi. Les acteurs sont tout simplement excellents et que dire des décors, du paysage et des effets spéciaux qui sont vraiment exceptionnels, c'est d'une beauté visuelle époustouflante. La bande sonore de Marc Streitenfeld était très bonne également, je ne sais pas si vous le saviez mais la bande-annonce de Prometheus reprend la même structure, le même montage, et la même bande sonore que la bande-annonce d'Alien, le huitième passager.

Prometheus marque le grand retour de Ridley Scott au genre qui a fait sa renommée : la science-fiction. En effet, la dernière fois que le cinéaste a côtoyé l'anticipation, c'était avec le film culte Blade Runner, en 1982 ! Et on peut le dire ça lui réussit très bien, ce n'est pas le chef-d'oeuvre qu'on attendait et il n'arrive pas à détrôner nos Aliens mais il reste néanmoins un excellent film de science-fiction.

Parlons un peu de la 3D, elle n'est pas indispensable mais elle sert beaucoup à immerger le spectateur dans l'histoire et apporte une profondeur pratiquement similaire à Avatar.

Attention Spoiler : Petit clin d'oeil au film Sunshine A la fin de Prometheus quand celui qui va s'écraser contre le Derelict pour l'empécher de partir vers la terre, un des pilotes dit à l'asiatique : "N'oublie pas de mettre les écrans de protections cette fois". Pour ceux qui on pas compris, l'asiatique est l'acteur qui oublie de programmer le panneau solaire dans le film Sunshine, sacrée clin d'oeil ! :)

Attention Spoiler : Le Space Jockey, au début du film se suicide en s'injectant le liquide noir pour ainsi créer la vie. On saura plus tard que l'espèce de vers de terre se sont retournés contre leurs créateurs et on presque anéantis les Space Jockey dans leurs base. Dans le film, David, récupère un échantillon de ce liquide noir et le fais glisser dans un verre de champagne qu'il servira à Holloway. Holloway couchera alors avec Elisabeth Shaw qui finira par tomber enceinte d'une façon vraiment très rapide et quand elle verra que son copain est infecté et qu'elle porte en elle une créature issue de leurs rapport sexuel décide de retirer le "bébé" par chirurgie, le bébé grandira plus tard dans le film deviendra un facehugger géant (l'arraigné dans alien) et pondra alors un oeuf dans le corps du Space Jockey, le résultat, une sorte de créature hybrid sortira du corps du Space Jockey, le monstre ressemble à l'Alien avec une tête de requin et une double machoire qui fait vraiment penser à une reine Alien, mais ce monstre n'a pas de queue ni de corne sur le dos, il n'est donc pas l'Alien qu'on connait tous mais un ancêtre ou du moins le début de leurs évolution. En gros, l'alien est à la base, un fruit d'expérience de plusieurs espèces. Vraiment interessant comme idée...!

Pour conclure, Prometheus est un grand divertissement et un grand film de Ridley Scott, ce n'est pas le chef d'oeuvre annoncé mais ça laisse place à une trilogie qui pourrait devenir culte telle que Star Wars ! Pourquoi pas...  ;)

Vivement la suite !

Ma Note : /5

 

PROMETHEUS 2 - ALIEN PARADISE LOST

maxresdefault

News :

Alien 5 bloqué par Prometheus 2 :

Alors que Ridley Scott s’apprête à entrer en production pour sa suite à Prometheus, Neill Blomkamp annonce dans un tweet que la sienne, à Alien, la résurrection, doit céder sa place.

Les fans d’Alien doivent grincer des dents : alors que Neill Blommkamp a annoncé en début d’année que son prochain film serait le cinquième volet de la saga Alien, voilà que Fox l’oblige à laisser Ridley Scott passer en premier avec sa suite à Prometheus, le prequel d’Alien, intitulé Alien: Paradise Lost.

Le studio américain semble frileux à l’idée d’élaborer la suite et l’avant du film d’origine, déjà réalisé par Ridley Scott en 1979. Droit d’aînesse oblige : c’est donc au cinéaste le plus âgé que revient la priorité. Pire encore : puisque Ridley Scott a annoncé plusieurs suites à Prometheus, Alien 5 est probablement retenu pour un bon moment, comme le confirme le tweet de Neill Blomkamp, qui se résigne à se tourner vers d’autres projets.

« Alien est sur pause en attendant Prometheus 2. Du coup, je vais travailler sur d’autres choses… mon amour pour le xeno – et Lieutenant Ripley reste le même. »

Un coup dur pour le réalisateur de District 9 et du plus récent Chappie, qui avait même réussi à convaincre l’actrice Sigourney Weaver de reprendre son rôle d’Ellen Ripley !

hqdefault

Alien Paradise Lost : la suite de Prometheus fera directement référence à Ripley :

Il y aura des connexions avec le personnage de Ripley dans la suite de Prometheus, rebaptisée "Alien : Paradise Lost". Révélation faite par Ridley Scott lui-même.

L'excitation monte d'un cran pour la suite de Prometheus. Même avant la sortie du fim Seul sur Mars, le réalisateur Ridley Scott lâchait déjà petit à petit des infos croustillantes sur Prometheus 2 dont on a a appris depuis peu de temps qu'elle s'appellerait finalement Alien : Paradise Lost.

On en apprend à présent (un peu) plus sur l'éventualité d'un retour du personnage de Ripley dans ce nouveau volet de la saga. Dans une interview à Empire, Scott a en effet révélé qu'"il y aurait des connexions avec le personnage de Ripley". Avant d'ajouter : "Mais je ne vous dirais pas lesquelles".

Toujours selon Ridley Scott dans le magazine Empire, "d'une certaine manière, c'est Prometheus 2. C'est exactement la même histoire. Mais ça a toujours été fait pour s'appeler Alien : Paradise Lost.(...) Cela va nous ramener vers le premier Alien". 

Des infos encore assez énigmatiques donc, mais laissant penser de plus en plus que les liens entre Alien et Prometheus seront plus forts dans cette suite.

Blomkamp-Alien1-640x360

Prometheus 2 retitré Alien Paradise Lost : retour aux sources ou argument marketing ? :

Alien Paradise Lost. Le fait de remettre la licence Alien au cœur de la franchise Prometheus ne serait-il pas une façon d'annoncer aux fans un retour aux sources de la saga ?

Si Prometheus 2 est désormais titré : "Alien Paradis Lost", cela peut être interprété de plusieurs façons, que l'on peut tenter de détailler. Deux théories s'affrontent, nous laisserons au lecteur le choix de sa version préférée :

"Il s'agit d'un véritable retour aux sources de la saga" :

Si le film s'appelle désormais Alien: Paradise Lost, c'est parce qu'il va se rapprocher de l'intrigue générale de la saga Alien. Plus de références aux précédents films et une mythologie plus proche des créatures créées par Giger, c'est justement ce que l'on attendait du premier Prometheus.

Surtout, ce nouveau titre est intriguant, et laisse entendre un "paradis perdu", référence avouée de Ridley Scott au poème éponyme de John Milton, relatant la chute d'un homme. Ce paradis perdu de l'homme sera-t-il transposé aux monstres ?

deaconalien-concept-1012-048

"C'est un choix purement marketing, la Fox essaye de faire disparaître le souvenir de Prometheus" :

Les chiffres sont là : Prometheus n'a pas rencontré le succès escompté, notamment aux Etats-Unis, où il totalise seulement 126 millions de dollars de recette, le plaçant en-dessous de la barre des 400 plus gros succès d'un film sur le sol américain.

Prometheus a aussi horripilé certains fans de la saga Alien, qui n'y ont vu que poudre aux yeux, intrigue maigrichonne et trahison du matériau original. Du reste, ce titre sème une certaine confusion dans la continuité de la saga : qui se souviendra que Alien : Paradise Lost est une "origin story" et pas un film Alien à regarder après Alien 4 ?

is-the-alien-franchise-broken-or-can-prometheus-2-save-the-series-nope-496326

Comment trancher ?

Que l'approche soit marketing ou scénaristique, la seule chose certaine c'est que Ridley Scott a annoncé deux voire trois films "Prometheus", dont le dernier sera un crossover avec la saga Alien. Le but reste le même, raconter le passé des créatures d'Alien, en assumant ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent- que la saga Prometheus est prequel à celle d'Alien.

alien-paradise-lost

A vos coms !!! J'attends vos avis de toutes et de tous !!!

 


La Saga EVIL DEAD

EVIL DEAD ( 1983 )

Evil_dead_v2

Jaquette EVIL DEAD ( 1983 )

Réalisateur : Sam Raimi

Acteurs principaux :

Bruce Campbell dans le rôle de : Ash

Ellen Sandweiss dans le rôle de : Cheryl

Hal Delrich dans le rôle de : Scotty

Betsy Baker dans le rôle de : Linda

Sarah Yorkdans le rôle de : Shelly

Synopsis :

Cinq jeunes vacanciers s'installent dans une baraque au cœur d'une sinistre forêt. En descendant dans une cave lugubre, les deux garçons de la bande découvrent un vieux magnétophone qui, une fois remis en marche, émet une incantation magique. Laquelle réveille les forces du mal, déclenchant ainsi une horreur sans nom...

Ma Critique : 

Pour moi, ce film est un véritable film culte, Sam Raimi, le maître de l'horreur, à fait de ce film un vrai chef d'oeuvre de l'époque. Je n'ai pas choisis par hasard de commencer par ce film, c'est le premier film d'horreur que j'ai vu et je ne vous raconte pas le nombres de nuits où je n'ai pas dormi après ça... Mais ça c'était avant ^^ Aujourd'hui en revoyant ce film, je me régale, entre bains de sangs et humour noir on ne peut qu' être satisfait, bien sûr il faut aimer les films d'horreur ! A ne pas louper !

Ma Note : /5

 

EVIL DEAD 2

Evil_dead_2-09335513022007

Jaquette EVIL DEAD 2 ( 1987 )

 Réalisateur : Sam Raimi

Acteurs principaux :

Bruce Campbell dans le rôle de : Ash

Sarah berry dans le rôle de : Annie Knowby

Lou Hancock dans le rôle de : Henrietta Knowby

Dan Hicks dans le rôle de : Jake

Denise Bixler dans le rôle de : Linda

Et Sam Raimi dans le rôle du : Chevalier

Synopsis :

Deux jeunes amoureux se rendent dans la cabane du professeur Knowby, qui a mystérieusement disparu apres avoir eu en sa possession quelques pages du livre des morts : Le Necronomicon, redoutable grimoire disparu au XIVe siècle. 

Ma Critique : 

Ce deuxième chapitre ressemble beaucoup au premier, on reprend le même décors ( la cabane dans les bois ) et on ajoute une touche d'humour encore en plus : La scène où Ash poursuit sa main coupé est vraiment délirante ! Sam Raimi à encore une fois réussi à faire un chef-d'oeuvre avec cette suite d' Evil Dead et on ne reverra pas de si tôt des scènes aussi illogiques et drôles qui s'enchaînent comme dans ce film ! Génialissime !

Ma Note : /5

 

EVIL DEAD 3 : L'Armée des Ténèbres

evil_dead_3

Jaquette EVIL DEAD 3 ( 1993 )

Réalisateur : Sam Raimi

Acteurs principaux :

Bruce Campbell dans le rôle de : Ash

Embeth Davidtz dans le rôle de : Sheila

Marcus Gilbert dans le rôle de : Lord Arthur

Ian Abercrombie dans le rôle de : Wiseman

Richard Grove dans le rôle de : Duke Henry the Red

Bridget Fonda dans le rôle de : Linda

Timothy Patrick Quill dans le rôle de : Blacksmith

Et Sam Raimi dans le rôle du : Chevalier

Synopsis :

Une tronçonneuse greffée au poignet, un fusil à canon scié dans l'autre main, Ash, le héros des Evil Dead, remonte le cours du temps jusqu'en 1300. Là, il lui faut mettre la main sur le Nécronomicon, grimoire à l'origine de ses malheurs. Sa quête se transforme vite en effarante croisade, qui le mène à affronter une armée de squelettes...

Ma Critique :

Sam Raimi revient en force avec ce troisième épisode tout simplement énorme. Après un premier épisode plus dans l’horreur, un second qui vire dans l’horreur décalé. Et la, on part dans l’humour hilarant et déjanté. On retrouve à nouveau le personnage d' Ash que l’on retrouve avec un énorme plaisir et vraiment c’est toujours aussi génial et amusant de le suivre dans ces mésaventures. Bruce Campbell qui est juste énorme dans ce rôle qui lui va à merveille. On retrouve notre génial Ash la ou on l’avait laissé (dans un drôle de pétrin). Car on l’avait laissé dans une autre époque, plus précisément au Moyen Age ou il avait était absorbé. Donc c’est vraiment énorme et délirant de voir un homme du 20 siècle coincé au Moyen Age. Et la va commencer tout le délire et la chasse au démon pour essayer de retrouver le livre pour qu’il puisse enfin rentrer chez lui. Donc voila, scénario vraiment excellent, qui colle parfaitement au délire et à l’univers qu’a instauré Sam Raimi.

Ma Note : /5

 

EVIL DEAD ( 2013 ) 

Evil_dead__2013___BLU_RAY_-16570304092013

Jaquette EVIL DEAD ( 2013 )

Réalisateur : Fede Alvarez

Acteurs principaux :

Jane Levy dans le rôle de : Mia

Shiloh Fernandez dans le rôle de : David

Lou Taylor Pucci dans le rôle de : Eric

Jessica Lucas dans le rôle de : Olivia

Elizabeth Blackmore dans le rôle de : Natalie

Jim McLarty dans le rôle de : Harold

Synopsis : 

Mia a déjà connu pas mal de galères dans sa vie, et elle est décidée à en finir une bonne fois pour toutes avec ses addictions. Pour réussir à se sevrer de tout, elle demande à son frère David, sa petite amie Natalie et deux amis d’enfance, Olivia et Eric, de l’accompagner dans la cabane familiale perdue au fond des bois. Dans la cabane isolée, les jeunes gens découvrent un étrange autel, et surtout un livre très ancien, dont Eric commet l’erreur de lire un passage à haute voix. Les plus épouvantables des forces vont se déchaîner sur eux…

Ma Critique :

Après une longue attente, on retrouve enfin le célèbre film d' EVIL DEAD avec sa fameuse cabane, c'est sûr de l'eau à couler sous les ponts depuis le premier film des années 80, mais j'ai retrouvé pratiquement le même univers ( la trappe, le Nécronomicon,...) et j'ai vraiment été agréablement surpris ! Fede Alvarez a largement respecté son maitre (Sam Raimi) et surtout la mytologie EVIL DEAD. L’intensité et la violence, pure et dure, qui ne cessera de s’emplifier tout au long du film, jusqu’à cette derniere scene, dont je me souviendrai tres longtemps. Terrible ! Comme pas mal de scenes, ou ce jeune realisateur n’a pas hesité a utiliser des plans et mouvements dingues pour donner un maximum de divertissements dans les scenes d’actions violentes. Pour résumer les effets spéciaux sont excellents, les acteurs jouent très bien leur rôles et le scénario et l'ambiance sont très bien retranscrits. Les nostalgiques de la trilogie seront peut-être un peu déçus mais moi personnellement j'ai adoré !!!

Ma Note : /5

Pour ceux qui n'ont pas encore vu le dernier EVIL DEAD, voici pour vous la Bande annonce :

EVIL DEAD - Bande-annonce VF

Et voici la nouvelle série de Sam Raimi :

ASH Vs EVIL DEAD ! La série tirée du film ! Enfin !!! -

Ash a passé les 30 dernières années, en évitant les terreurs de l'Evil Dead, lorsqu'un fléau mortel menace l'humanité, Ash se voit contraint d'affronter ses démons. Au sens propre comme au figuré. Une série à la hauteur des films cultes de Sam Raimi ?

http://croccine.canalblog.com

Il ne vous reste plus qu'à me laisser votre avis ! ;)

Posté par JimmyJim à 22:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,