Photos liées au tag 'série'

Voir toutes les photos
17 janvier 2016

BLACK MIRROR : Reflets d'une société Déshumanisée !

BLACK MIRROR

Black_Mirror

Réalisateur :  Charlie Brooker

Acteurs principaux :

Oona Chaplin dans le rôle de : Greta

Natalia Tena dans le rôle de : Jennifer

Jon Hamm dans le rôle de : Matt

Sophie Kennedy Clark dans le rôle de : Lauren

Toby Kebbell dans le rôle de : Liam

Daniel Kaluuya dans le rôle de : Bing

 Jessica Brown Findlay dans le rôle de : Abi

Jodie Whittaker dans le rôle de : Ffion

Amy Beth Hayes dans le rôle de : Lucy

Lydia Wilson dans le rôle de : Susannah

Hannah John-Kamen dans le rôle de : Selma Telse

Mona Goodwin dans le rôle de : Gina

Hayley Atwell dans le rôle de : Martha

Chloé Pirrie dans le rôle de : Gwendolyn Harris

Domhnall Gleeson dans le rôle de : Ash

Tuppence Middleton dans le rôle de : Jem

Christina Chong dans le rôle de : Tamsin

Amber Anderson dans le rôle de : Sara

Synopsis :

Chaque épisode de cette anthologie montre la dépendance des hommes vis-à-vis de tout ce qui a un écran...

D'après Charlie Brooker, chaque épisode a un casting différent, un décor différent et une réalité différente, mais ils traitent tous de la façon dont nous vivons maintenant et de la façon dont nous pourrions vivre dans 10 minutes si nous sommes maladroits.

black-mirror2

Episodes :

Première saison (2011) :

  1. L'Hymne national (The National Anthem)
  2. 15 millions de mérites (15 Million Merits)
  3. Retour sur image (The Entire History of You)

Deuxième saison (2013) :

  1. Bientôt de retour (Be Right Back)
  2. La Chasse (White Bear)
  3. Le Show de Waldo (The Waldo Moment)

Christmas Special (2014) :

  1. Blanc comme neige (White Christmas)

Troisième saison (2016) :

En septembre 2015, Netflix a annoncé reprendre la production de la série pour une troisième saison de douze épisodes

black_mirror (1)

Anecdotes :

La question du fil conducteur :

Le créateur explique que le titre de la série fait référence à la technologie que nous considérons comme une drogue : « Si c'est une drogue, alors quels en sont les effets secondaires ? C'est dans cette zone entre joie et embarras que Black Mirror se situe. Le « Black Mirror » du titre est celui que vous voyez sur chaque mur, sur chaque bureau et dans chaque main, un écran froid et brillant d'une télévision ou d'un smartphone. »

Pendant le développement de Black Mirror, Charlie Brooker et les producteurs se sont posés la question de savoir s'il fallait introduire un personnage ou un élément que l'on retrouverait dans tous les épisodes de la série. "Nous avons eu des discussions à ce sujet", confirme le scénariste-créateur de la série, dans un entretien accordé au magazine SFX"Les histoires devraient-elles se dérouler toutes dans une seule et même rue ? Devrions-nous avoir un groupe de personnages qui apparaîtrait dans chaque épisode, comme dans la trilogie (cinématographique, NDLR) Bleu, Blanc, Rouge ? Nous avons également pensé introduire un personnage qui jouerait les présentateurs, comme dans de nombreuses anthologies… mais plus on y pensait, plus on se disait que ce serait un peu bizarre." 

Daniel Kaluuya dans le rôle de : Bing

La genèse de "Be Right Back" :

L'idée du premier épisode de la saison 2, qui traite de la perte d'un être cher et de l'usage des réseaux sociaux, est venue à Charlie Brooker (qui a écrit l'épisode) alors qu'il venait d'avoir un bébé avec sa femme. A l'époque, il ne sortait pas beaucoup, et l'essentiel de ses contacts avec ses amis se faisait par les réseaux sociaux. Là, j'ai été frappé par une pensée, raconte l'intéressé au site britannique Wired"Qu'est-ce qui se passerait si en fait, tous ces gens étaient morts (…) remplacés par un logiciel pourvu d'une intelligence artificielle qui a lu tous leurs messages précédents et les imitaient ?" Il avoue également y avoir pensé après avoir constaté, en changeant de téléphone, qu'il a conservé dans son répertoire numérique le numéro d'une personne qui était décédée.

362745ced9c05c2cb5757962bb20d25a

black-mirror-be-right-back

"White Bear", Kadhafi et le voyeurisme :

Charlie Brooker a écrit le deuxième épisode de la saison 2, "White Bear", après plusieurs reportages réalisés en Libye pendant la chute de Muhammar Kadhafi. "C'est la première fois que je voyais des touristes dans une zone de guerre. A côté des réservoirs en feu, on pouvait voir des gens en train de filmer la scène avec leur smartphone. Et puis il y a eu le moment où le corps de Kadhafi a été présenté au peuple. Il y a eu ce plan particulièrement horrible où le caméraman filmait la scène en contre-plongée, et où on pouvait voir les gens se pencher sur le corps, le téléphone à la main, pour prendre une photo souvenir. On se serait cru dans L'armée des morts. Sauf que là, les gens ne venaient pas se partager de la chair mais les images d'un corps."

black-mirror-2-white-bear-1

wQ5awkN

La petite histoire derrière "The Waldo Moment" :

En développant l'intrigue du troisième épisode de la saison 2, Charlie Brooker a en fait exploité une idée qu'il avait eu plusieurs années plus tôt, alors qu'ils écrivaient ensemble la série Nathan Barley, une sitcom qui s'intéresse avec acidité à la montée en puissance d'internet et du numérique au milieu des années 2000. C'est en tout cas ce qu'il a expliqué à Wired"Nous nous sommes dit 'qu'est-ce qui se passerait si quelqu'un inscrivait une sorte de mascotte animée', comme celle que l'on voit dans les clips du groupe musical Gorillaz, à une élection ? (…) tout à coup, vous vous rendez compte qu'elle a toutes sortes d'avantages sur une personne réelle, parce que c'est comme une sorte de robot. Elle ne peut jamais avoir tort." Dans Black Mirror, le concept a sensiblement dérivé… mais l'idée centrale, elle, est bien là. 

THE BLACK MIRROR HAL SHINNIE

Un goût prononcé pour l'anthologie :

Si Charlie Brooker a voulu faire de Black Mirror une anthologie, c'est avant tout parce qu'il est un très grand fan du genre. "J'ai grandi en regardant les épisodes de Play for Today (une série britannique produite par la BBC entre 1970 et 1984, NDLR), qui possédait un côté expérimental que l'on ne retrouve plus vraiment aujourd'hui à la télévision", raconte le scénariste-créateur à Digital Spy. Dead Set (sa précédente création, une minisérie diffusée en 2008 sur Channel 4… comme Black Mirror) fait partie de ces choses que l'on ne voit pas souvent à la télévision. "J'aime ce type d'anthologies où l'on ne sait pas vraiment ce que l'on va découvrir, mais dont on sait qu'elle va vous divertir et en même temps vous déranger. C'est comme ça que l'idée de la série a vu le jour."

black-mirror3

Ma Critique : 

Black Mirror, une série d’anticipation britannique créée par Charlie Brooker en 2011. Sa particularité première est que chaque épisode constitue une histoire fermée. 

Plusieurs aspects distinguent ainsi Black Mirror des séries des deux dernières décennies. Tout d’abord, chaque épisode a une durée pouvant varier entre 40 minutes et 1 heure. Le nombre d’épisodes est très limité : trois pour la saison 1 (2011), trois pour la saison 2 (2013) et un pour l'épisode spécial Noël (2014). Chaque épisode présentant une morale implicite que le spectateur doit découvrir par lui-même. Les acteurs changent donc à chaque épisode, tout comme les thèmes abordés, ceux-ci étant toujours en lien avec les écrans et autres technologies de pointe (téléphones, téléviseurs, ordinateurs, puces implantées permettant de revivre des souvenirs...).

Les pistes de réflexions proposées par les différents scénaristes sont réellement novatrices, et sont développées avec profondeur et cohérence. L’idée de départ est à chaque fois la même : essayer d’imaginer, dans un futur plus ou moins proche, la façon dont la technologie (et, plus précisément, les technologies de communication) aura asservi – physiquement et mentalement – l’être humain; on demande au spectateur de prendre du recul sur les technologies. Comment la société de demain utilisera ces innovations ? N'est-on pas en train de faire naître de réelles dérives en ce moment même à travers l'usage des réseaux sociaux? Le voyeurisme et les addictions liés aux écrans ne peuvent-ils pas remettre en cause notre humanité ? Voici autant de questions que posent cette série ! 

Dans la saison 1, The National Anthem raconte comment un terroriste, après avoir kidnappé la princesse d’Angleterre, parvient à faire faire ce qu’il veut au premier ministre en direct à la télévision. 15 Millions Merits décrit un monde où les gens doivent passer leur journée à travailler pour fournir de l’énergie à la communauté, la seule issue offerte étant d’être sélectionné par le public lors d’un jeu directement inspiré de notre « The Voice » français et de ses multiples équivalents internationaux. The Entire History of You montre en quoi le fait de filmer et de stocker tous les évènements de notre quotidien peut faire voler en éclat un couple.

Dans la saison 2, Be Right Back raconte comment une veuve parvient à recréer un double artificiel de son défunt mari grâce aux informations qu’il avait accumulées sur les réseaux sociaux tout au long de sa vie. White Bear montre une femme devenue l’objet d’une terrifiante émission de télé-réalité, où la cruauté et le voyeurisme semblent n’avoir plus de limites. Enfin, The Waldo Moment décrit la manière dont la création d’une mascotte virtuelle va bousculer une élection politique locale.

Dans l'épisode "spécial Noël", est raconté l'histoire de deux hommes qui cohabitent et qui apprennent chacun les sombres secrets de l'autre : l'un a commis un meurtre, l'autre use des technologies, d'abord pour son compte pour aider des hommes ayant des difficultés pour séduire en le conseillant à travers une oreillette en le suivant grâce à une caméra implantée dans son oeil, puis pour le compte d'une instance plus haute...

Ce qui m'a marqué c'est la  réalisation de qualité , l'interprétation très maitrisées des acteurs et l'écriture cohérente de ces histoires d'anticipation. Le réalisme de certaines histoires peut engendrer de véritables questionnements chez les spectateurs. J'y vois une série novatrice et en même temps très prenante (le suspense est à son comble à chaque épisode, on "accroche" dès les premières minutes). 

Le seul bémol de la série est son aspect parfois prévisible.

Mais à part cela, Black Mirror est sans doute l’une des séries les plus créatives que j'ai pu découvrir cette année : un bijou d'écriture. Espérons qu’elle gagnera en notoriété en France autant qu'à l'étranger !

Ma Note : /5

Black Mirror - Trailer

 A Voir Absolument !!!


22 novembre 2015

D'après l'adaptation des romans créée par R.L. Stine, voici le film : "Chair de poule"

CHAIR DE POULE

goosebumps_xlg-655x1024 

Sortie France : le 10 Février 2016 

Réalisateur : Rob Letterman 

Acteurs principaux : 

Jack Black dans le rôle de : R.L. Stine

Dylan Minnette dans le rôle de : Zach Cooper

Odeya Rush dans le rôle de : Hannah

Ryan Lee dans le rôle de : Champion

Ella Wahlestedt dans le rôle de : Anna

Amy Ryan dans le rôle de : Gale

Jillian Bell dans le rôle de : Lorraine

Ken Marino dans le rôle de : Coach Carr

Halston Sag dans le rôle de : Taylor

Amanda Lund dans le rôle de : Officier Brooks

Erica-Marie Sanchez dans le rôle de : Etudiante 1 

Synopsis :

Zach Cooper (Dylan Minnette) déménage avec sa mère et sa sœur dans la petite ville de Greendale, dans le Maryland. Là-bas, il y rencontre Hannah (Odeya Rush) la nièce de RL Stine (Jack Black), un auteur à succès de romans d'épouvante pour ados. Mais alors qu'il croit sa jeune voisine en danger, le jeune garçon accompagné d'un ami pénètre dans la maison de l'écrivain et tombe par hasard sur de mystérieux manuscrits qui semblent emprisonner toutes les créatures issues des histoires du romancier. Et lorsque l'Abominable Bonhomme des Neiges de Pasadena surgit dans la maison, Zach comprends alors qu'il vient de libérer un terrible monstre...

( Adaptation de la série de romans "Chair de poule", créée par R.L. Stine. )

1280x720-MDd

Anecdotes : 

Des romans à la série :

Chair de poule est tiré de la série de romans du même nom. Créée par R.L. Stine en 1992, elle avait déjà donné lieu à une série télé canadienne : Chair de poule (Goosebumps) en 74 épisodes de 21 minutes, créée par Deborah Forte,  et diffusée entre le  27 octobre 1995 et le 16 novembre 1998 sur YTV.

Au Québec, la série fut doublée et diffusée sur Canal Famille. En  France, la série a été re-doublée et diffusée à partir du 23 août 1997sur France 2 dans La Planète de Donkey Kongpuis dans KD2A jusqu'en 2003 et rediffusée sur Fox Kids puis Jetix jusqu'à l'été 2008.

Quelques romans de R.L. Stine

Synopsis de la série :

Cette série, destinée aux enfants, est une série d'histoires horrifiques et fantastiques.

Chaque épisode, sauf épisodes doubles ou triples, fonctionne indépendamment des autres, chacun mettant en scènes des personnages et des situations différentes.

Tous les épisodes reposent plus ou moins sur le même principe : les protagonistes, toujours des enfants ou des adolescents entre 8 ans et 14 ans, se retrouvent confrontés à un phénomène inexplicable et terrifiant, incarné le plus souvent par un objet ou une créature bien spécifique (un appareil photo, un pantin, une horloge, un loup-garou, un masque, une momie,etc...).

C'est sur cet événement inhabituel que va se baser toute l'intrigue. De là, tout va de mal en pis jusqu'à un dénouement, qui n'en est pas réellement un. En effet, un dernier événement auquel ne prend souvent pas part le héros laisse présager que l'histoire va se reproduire (comme un pantin se réveillant à nouveau ou la réapparition d'insectes ayant provoqué des ennuis).

Certains épisodes sont introduits et conclus par  R.L. Stine lui-même (Le Masque hanté, Le Masque Hanté II, La Tour de la terreur, La Maison des morts, Le Pantin maléfique, Le Loup-garou des marécages) ou également par Colin Fox.

Jaquette de la série

Révélations de Stars !

Dans chaque épisode de la série, les personnages varient, il est donc assez difficile de déterminer quels sont les personnages principaux.

Néanmoins, certains acteurs ont joué dans plusieurs épisodes différents.

Par ailleurs, la série a notamment révélé Hayden Christensen (futur interprète entre autres d'Anakin Skywalker dans la saga Star Wars) qui a fait ses débuts dans la série en 1997 à l'âge de 16 ans notamment dans l'épisode Le Pantin Maléfique (partie 1 et partie 2) où il joue le rôle de Zane, un enfant persécuté par ses cousins et des marionnettes ; de même que Ryan Gosling, interprétant le personnage principal dans l'épisode Dangereuses photos.

Hayden Christensen dans

Lieux de tournage :

Le tournage de Chair de Poule a débuté le 23 avril 2014 et l'équipe du film s'est déplacée dans plusieurs villes de Georgie dont Atlanta, Conyers et Madison qui a d'ailleurs été élue la meilleure petite ville en Amérique.

big-foot_160176_w460

Tim Burton à l'initiative du projet ?

A l'origine, Tim Burton devait produire le long-métrage en 1998. Le projet lui tenait à coeur, mais il est finalement tombé à l'eau. 16 ans après, c'est Rob Letterman qui reprend le flambeau et qui le réalise.

066791_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Hommage à la série télé :

L'équipe marketing a voulu faire une affiche unique pour Goosebumps et en même temps, rendre hommage à la série télévisée. C'est donc pour cela qu'elle a choisi les couleurs bleu et doré et de mettre le titre du film en jaune.

affiche-goosebumpsmovie

Même nom de famille :

Dans ses films, Dylan Minnette semble être abonné au nom de famille Cooper. En effet, dans Chair de Poule, l'acteur joue le rôle de Zach Cooper et dans Alexander and The Terrible, Horrible, No Good, Very Bad Day, celui de Anthony Cooper. Coïncidence !

Chair-de-poule-film-Jack-Black

En BONUS : Rappel du Générique de la série télé :

Le générique commence par un homme vêtu de noir portant une mallette sur une colline. Le nom gravé sur sa mallette révèle d'emblée l'identité de l'homme mystérieux : il s'agit de R.L. Stine, l'auteur des romans Chair de Poule sur lesquels sont basés les épisodes de la série éponyme. Un vent puissant souffle, faisant tout d'un coup ouvrir la mallette de l'auteur d'où sortent des papiers qui s'envolent.

L'un des papiers se transforme en ombre ressemblant à un « G » (le même que celui du logo Goosebumps, le nom original de la série) et passe au-dessus d'un panneau d'affichage sur lequel figure une femme qui devient soudain terne et déprimée. L'ombre passe ensuite par-dessus un chien sous un porche dont le regard devient diabolique avec des yeux jaunes. Après avoir glissé sur un arbre, le « G » (dont le « C » du logo français Chair de poule est volontairement proche de celui-ci) passe la porte d'entrée d'une maison et commence ainsi un montage rapide d'extraits terrifiants de plusieurs épisodes de la série (principalement de la première saison) jusqu'à l'apparition du logo d'ouverture Chair de poule gluant et vert et de la note « D'après la série de livres de R.L. Stine » juste en dessous.

Logo Chair de poule gluant et vert

Plus tard, une voix rauque d'un homme prévenant les jeunes téléspectateurs de la terreur qui les attendaient fut ajoutée pendant le défilement rapide des extraits des épisodes.

Le tout est bien évidemment sur fond de la musique angoissante et intrigante de Jack Lenz qui met le téléspectateur dans le sentiment dominant de Chair de poule.

À partir de la saison 2, le générique original fut changé, avec la suppression des extraits rapides des épisodes. Ainsi dès que le « G » passe la porte, le logo apparaît. Néanmoins, le générique de la saison 1 (avec les séquences rapides des extraits des épisodes) fût conservé dans la version française.

Lors des deux dernières saisons, la version française adopte le même générique que la version originale. Lorsque l'homme en noir se dirige vers la colline, un effet de foudre a été ajouté. Une fois les documents soufflés par le vent, l'homme se transforme en chauve-souris noires qui volent à l'écran. Le tout est suivi par un montage rapide d'extraits des différents épisodes de la série.

Générique de la Série Chair De Poule 1999 FOX KIDS

 

Et enfin, la future bande-annonce que l'on verra prochainement dans nos salles de cinéma :

CHAIR DE POULE - Bande-annonce VF

 

 

11 novembre 2015

WAYWARD PINES : La série originale et mystérieuse de M. Night Shyamalan !

WAYWARD PINES

wayward-pinesa

Créateur : Chad Hodge

Réalisateur : M. Night Shyamalan

Acteurs principaux :

Matt Dillon dans le rôle de : Ethan Burke

Carla Gugino dans le rôle de : Kate Hewson

Toby Jones dans le rôle de : Dr. Jenkins

Shannyn Sossamon dans le rôle de : Theresa Burke

Juliette Lewis dans le rôle de : Beverly

Charlie Tahan dans le rôle de : Ben Burke

Reed Diamond dans le rôle de : Harold Balinger

Hope Davis dans le rôle de : Megan Fisher

Sarah Jeffery dans le rôle de : Amy

Synopsis :

Ethan Burke, l'un des meilleurs agents des Services Secrets du Bureau de Seattle, est envoyé en mission dans la charmante petite ville de Wayward Pines. Il doit enquêter sur la mystérieuse disparition de deux agents fédéraux : l'Agent Bill Evans et l'Agent Kate Hewson, son ancienne partenaire et surtout la femme qui a failli détruire son mariage. Alors qu'il s'approche de la ville, Ethan a un accident. A son réveil, ses souvenirs sont intacts mais il réalise qu'il n'a plus aucun moyen d'entrer en contact avec le monde extérieur. Son téléphone, son portefeuille, son argent et sa carte d'identité ont disparu et il commence à prendre conscience que la petite ville de Wayward Pines n'est pas aussi lisse et parfaite qu'il n'y paraît...

Bienvenue à Wayward Pines

Anecdotes : 

Matt Dillon enfin en vedette sur le petit écran :

S'il décroche pour la première fois le rôle principal dans une série, Matt Dillon n'a pas attendu Wayward Pines pour faire de courtes apparitions dans des séries télé. Au tout début de sa carrière, en 1982, l’acteur a effectivement joué dans un programme inédite en France, American Playhouse. Mais les téléspectateurs français ont également pu l'apercevoir dans Modern Family (il joue dans un épisode de la saison 2). Précisons enfin qu'il a prêté sa voix à un personnage de la série Les Simpson, dans l’épisode "Midnight Towboy" (saison 19).

Arrivée à Wayward Pines

De Pines à Wayward Pines :

La série diffusée sur l FOX s'inspire d'un roman, "Pines", écrit par Blake Crouch. Un roman qui a donné ensuite lieu à une trilogie, elle-même baptisée Wayward Pines. L'adaptation de cette série de livres est, en quelque sorte, une boucle qui se referme. Diplômé de l'université de Caroline du Nord, Crouch a confié que l'histoire et l'univers de Wayward Pines sont sensiblement inspirés d'une autre série télévisée : Twin Peaks, de David Lynch.

748c58d3d9

La Colombie Britannique pour décor :

Le tournage de Wayward Pines se déroule au Canada. L'ensemble des dix épisodes de la saison 1 a effectivement été tourné dans la région de Vancouver. Le tournage a débuté à l'été 2013 entre les villes de Burnaby (pour les tournages en studio) et Agassiz (pour les scènes en extérieur). Il a fallu près de six mois pour filmer l'intégralité des épisodes, puisque les équipes ont éteint leurs caméras en février 2014… plus d'un an avant la diffusion du pilote.

wayward-pines-promo-943305

Ces villes imaginaires de séries tv où il ne fait pas bon vivre 

Quel est le point commun entre Twin Peaks, Chester’s Mill et Wayward Pines ? Ces villes sont certes issues de l’imagination des scénaristes de série tv, mais on ne voudrait en aucun cas y mettre les pieds !

d

Wayward Pines dans l’Idaho. Le paradis sur Terre selon ses habitants. Et pourtant, ce qui semble être une ville plutôt sympathique se révèle être un vrai cauchemar. Alors qu’il est à la recherche de deux agents disparus, Ethan Burke (Matt Dillon) est victime d’un accident de voiture. Il se réveille à l’hôpital de Wayward Pines et comprend rapidement que quelque chose ne va pas. Plus grave encore, il n’arrive ni à contacter l’extérieur ni à quitter la ville…

Pourquoi on n’aimerait pas y vivre : Nombreux sont ceux à s’être fait piéger dans la ville de Wayward Pines, créée de toute pièce par le réalisateur reconnu M. Night Shyamalan. Etre enfermé et observé façon Big Brother dans une ville ? Très peu pour nous. Wayward Pines est un endroit mystérieux où la perception du temps est biaisée. Vous pensiez être là depuis 1 an ? Cela fait en réalité 14 ans.

Le lieu à éviter à tout prix : l’hôpital de Wayward Pines

r

 

 

 

 

 

 

 

 

  

wayward-pines-la-boucle-est-bouclee-spoilers-abbies

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Pas encore de saison 2, mais...

Toutefois, rassurez votre compte en banque, vous n'êtes pas encore obligés de vous ruiner en budget mouchoirs face à une telle nouvelle. En effet, comme l'a confié M. Night Shyamalan (le créateur) à nos confrères d'Allociné, si rien n'est encore décidé, il se veut "optimiste" : "Je ne peux pas le garantir. Je suis en train de chercher une histoire, la direction que je veux lui faire prendre et où j'aimerais que ça se termine."

M. Night Shyamalan prêt à bousculer les codes de la télé

Malheureusement, s'il veut croire en une saison 2 et se montre motivé à son sujet, sa méthode avancée pour lui donner vie pourrait refroidir la FOX, puisqu'il est prêt à prendre beaucoup de temps et à imposer ses envies, ce qui est un concept presque étranger dans le monde des networks aux USA : "En tout cas je ne veux pas m'y coller tant que je ne connais pas la fin. Tout doit être pensé à l'avance. Je sais que la télé ne fonctionne pas comme ça. D'habitude, on commence une saison dès que la précédente a eu du succès. Mais je ne veux pas procéder ainsi. Je n'aime pas voir à la télé des épisodes où on se répète, où on ne prend aucune décision et où on piétine faute de savoir où on va. Je ne veux pas de ça pour ma série. Je veux savoir précisément quel sera notre axe, si on le fait en dix épisodes ou en vingt et de combien de temps on dispose. Ça se fera comme ça et pas autrement."

Wayward Pines aura-t-elle une saison 2 ? Et si c'était ça, le plus grand mystère de la série ?

Carla Gugino dans le rôle de : Kate Hewson

Ma Critique :

Une série vraiment excellente avec un surprenant mélange de thriller, de fantastique, de science-fiction et de policier ! Chaque épisode nous plonge un peu plus profondément dans le suspense et dans l'histoire. Matt Dillon est vraiment très bon dans son rôle de personnage principal, et dès le premier épisode on s'attache à lui, la série démarre très bien, on nous place directement dans l'ambiance, l' histoire est originale et captivante avec beaucoup de rebondissements, on ne s'ennuie à aucun moment. Mr Night Shyamalan réalise là une mystérieuse série entrenant le spectateur dans un univers angoissant et froid, ressemblant à Twin Peaks de David Lynch, ajoutez une portion du film The Truman Show, une pincée du Assault de Carpenter, puis un cuillère de The Descent pour enfin obtenir la recette diaboliquement efficace de Wayward Pines.

Le final a fait beaucoup débat, beaucoup ont été déçus, mais moi je l'ai au contraire trouvé intéressante et ça change des fins que l'on peut voir et attendre généralement dans les séries ( ...mais vous n'en serez pas plus, je vous propose d'aller la voir par vous même, vous ne serez pas déçus ! ).

Dans l'attente d'une saison 2..., pour l'instant on doit se contenter de ces dix premiers épisodes mais on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve.

Ma Note : ,5/5

Bon Appétit ^^

Bande-annonce de la série "Wayward Pines"

Tous à vos commentaires !!!

 

 

04 novembre 2015

ASH Vs EVIL DEAD ! La série tirée du film ! Enfin !!!

ASH Vs EVIL DEAD

ash-vs-evil-dead-header-2

Réalisateur : Sam Raimi

Acteurs principaux :

Bruce Campbell dans le rôle de : Ashley "Ash" Williams

Lucy Lawless dans le rôle de : Ruby

Ray Santiago dans le rôle de : Pablo Simon Bolivar

Dana DeLorenzo dans le rôle de : Kelly Maxwell

Jill Marie Jones dans le rôle de : Amanda Fisher

Synopsis :

Ash a passé les 30 dernières années, en évitant les terreurs de l'Evil Dead, lorsqu'un fléau mortel menace l'humanité, Ash se voit contraint d'affronter ses démons. Au sens propre comme au figuré.

ash-vs-evil-dead-bruce-campbell-tv-show

News :

Une série à la hauteur des films cultes de Sam Raimi ?

Ash vs Evil Dead, l'adaptation en série de la franchise Evil Dead de Sam Raimi, débarque sur la chaîne américaine Starz ce samedi 31 octobre 2015. Découvrez ce qu'en pense la critique US...

LES CRITIQUES PRESSE US :

Selon Uncle Barky : "Malgré les litres de sang déversé et la tonne de gore, les téléspectateurs peuvent mourir de rire sans vergogne devant Ash vs Evil Dead (...) La série est réussie quand elle se décide à être joyeusement et légèrement déjantée. La plus grosse ligne budgétaire concerne forcément le nettoyage." Note : 5 sur 5

Selon HitFix : "Ash vs Evil Dead est clairement une série faite avec amour. Avec un bon rythme, des scènes effrayantes et beaucoup d'humour. Et le moment où Ash passe du rôle de clown à celui de tueur est la renaissance parfaite du héros à laquelle on s'attend après tant de temps." Note : 4,5 sur 5

Selon Newsday : "Il y a mille façons de rater un remake et une seule de réussir. Les fans d'Evil Dead seront ravis de savoir que celui qui arrive pour Halloween est réussi, en grande majorité. Les fans extrémistes auront des réserves (c'est souvent le cas). L'humour n'est sans doute pas assez saillant, Ash est peut-être trop sûr de lui, les gags et les répliques sont un rappel trop fréquent que la comédie a pris le pas dans cette série sur l'horreur. " Note : 4,5 sur 5

Newsday : "Il y a mille façons de rater un remake (...) Celui d'"Evil Dead" est réussi."

Selon The AV Club : "Mettre en scène Ash dans notre monde moderne est à double tranchant. Apercevoir un démon sortir des bois pour se retrouver dans un parking résidentiel est formidable (...) Mais certains ajustements modernes paraissent superflus, comme cette scène d'exposition avec les parents de Kelly via un écran d'iPhone dans un split screen aurait été plus judicieux. Mais c'est de la chicanerie quand on considère que la violence cartoonesque - la raison d'être d'Evil Dead - est aussi magnifique." Note: 4 sur 5

Selon The New York Times : "Sam Raimi, qui avait atteint un statut de réalisateur culte avec la franchise Evil Dead avant de migrer vers le plus populaire Spider-Man, est de retour pour le pilote, qu'il a réalisé et écrit (avec son frère Ivan Raimi et le scénariste Tom Spezialy). C'est sans doute pour cela que cet épisode est particulièrement réjouissant; comme les films, il est brillant, prenant, vif et, c'est capital, sans prétention." Note : 4 sur 5

Selon le San Francisco Chronicle : "Si Ash vs Evil Dead ne débutait pas à Halloween, quelqu'un devrait inventer une fête juste pour la diffuser (...) Le gore et l'humour sont présents dès le début et ne s'arrêtent jamais." Note : 4 sur 5

RogerEbert.com : "La série est fidèle aux bases établies par les films de Sam Raimi."

Selon RogerEbert.com : "Même si vous ne connaissez pas Ash, si vous êtes fans de The Walking Dead, vous devriez jeter un oeil à la série. C'est intense (...) La série est fidèle aux bases établies par les films de Sam Raimi (des très gros plans, des angles de caméra extrêmes, des zooms ridicules...). Même les effets spéciaux bon marché sont conservés." Note : 3,5 sur 5

Selon Variety : "Le héros ayant déjà sacrifié une main pour la cause, personne ne sera surpris d'apprendre que la série la joue petit bras. Sur le court terme, avec sa dimension gaguesque, elle ne se prend pas trop au sérieux et s'adresse judicieusement à un public ciblé pour le câble. De ce point de vue, Ash vs Evil Dead est parfaitement alignée avec la tradition petit budget de la franchise." Note: 3,5 sur 5

Selon The Hollywood Reporter : "Le pilote de la série fonctionne bien mais sans Sam Raimi derrière la caméra, la comédie horrifique est à la peine (...) Le second épisode n'est pas seulement plat et en manque d'inspiration, il a également le malheur d'enfermer Ash vs Evil Dead dans un format 30 minutes (...) Il est tout bonnement moins réussi que le pilote et pas à la hauteur de ce qu'Evil Dead mérite." Note: 3 sur 5

Selon le Philadelphia Inquirer : "Les fans de la première heure d'Evil Dead risquent d'être déçus par la série. Notamment parce qu'elle trahit la tradition bricolée des films au profit d'une imagerie numérique. Et comme les effets ne sont pas vraiment réussis, les scènes d'action paraissent quelque peu ringardes." Note: 2,5 sur 5

151001092828315607

Une saison 2 déjà en cours :

A peine lancée, la série horrifique Ash vs Evil Dead vient déjà de se voir dotée d'une seconde saison par la chaîne Starz !

Il y aura une saison 2 pour Ash Vs Evil Dead ! La chaîne Starz n'a même pas attendu le lancement de sa série horrifique ce week-end pour annoncer la nouvelle, relayée par le site Variety. Dix épisodes ont été commandés pour cette seconde saison.

"Une saison, ce n'est pas assez pour satisfaire le grand appétit des fans, qui ont attendu vingt ans pour voir davantage d'aventures de Ash", déclare Carmi Zlotnik, directeur du management de la chaîne Starz. "Le soutien, dès le début, des fans et de la presse, ainsi que la demande des chaînes internationales pour en avoir plus, font qu'il a été clair que les aventures d'Ash Williams ne devaient pas s'arrêter avec la première saison."

Bruce Campbell, incarnation légendaire du personnage de Ash dans les trois longs métrages de Sam Raimi (qui officie aux commandes de la série), sera donc de retour avec sa tronçonneuse pour une nouvelle saison sur petit écran.

Bruce Campbell dans le rôle de : Ash dans Evil Dead 3

Anecdotes : 

Tournage en Nouvelle-Zélande :

Comme la saga cinématographique, Ash vs. Evil Dead est tournée en Nouvelle-Zélande. Les dix épisodes de la saison 1 ont été filmés pendant le printemps 2015, quelques mois après que Sam Raimi ait annoncé, lors du Ohio Comic Con 2014, qu'il travaillait sur ce projet. Raimi et Robert Tapert, les deux producteurs de la série, ont l'habitude de travailler dans ce pays. Néo-Zélandais tous les deux, c'est là-bas qu'ils ont produit Hercule, Xena, la guerrière et Jack, le vengeur masqué,trois séries dans lesquelles apparaissent Bruce Campbell.

new-details-on-ash-vs-the-evil-dead-series

Un challenge physique ! : 

S'il bénéficie encore et toujours d'une très jolie cote d'amour auprès du public, Bruce Campbell a dû suivre une véritable préparation physique pour reprendre le rôle d'Ash Williams. Il a notamment sacrifié à de multiples séances de poids et haltères pour porter la "fameuse" tronçonneuse qui l'accompagne. Le comédien a également dû suivre des activités de stretching. 

Evil-Dead-2-Ash

Un son de tronçonneuse réaliste ? :

Partie intégrante du personnage d'Ash, la tronçonneuse qui se trouve au bout de son bras droit est encore et toujours présente dans la série. Si la technologie a considérablement évolué depuis le tournage du premier volet cinématographique, pas question pour autant de prendre un son digital pour "illustrer" l'engin en marche. "C'est important pour nous (de ne pas utiliser cette technologie)", explique Bruce Campbell. "Il nous faut quelque chose qui soit le plus réaliste possible."

MV5BMTQ5OTQ4ODY0NV5BMl5BanBnXkFtZTgwMzQ4MjA2NjE@__V1_SX214_AL_

Un format voulu par Sam Raimi :

L'idée de produire des épisodes d'une durée de 30 minutes est née dans l’esprit de Sam Raimi. Un choix qui a assez facilement convaincu la chaîne Starz, qui diffuse le programme. "J'ai trouvé ça vraiment chouette", avoue Raimi. "C'est ce qui doit nous permettre d'aller vite, de ne pas nous perdre dans de l'exposition et d’être plus provocateur."

Bruce Campbell et Ash : les retrouvailles :

Avec la série de Starz, Bruce Campbell retrouve le rôle le plus important de sa carrière. C'est en effet en prêtant ses traits à Ashley "Ash" J. Williams, héros d'Evil Dead, que le comédien est entré dans le panthéon des acteurs de film de genre. Après avoir repris le rôle dans les deux volets suivants, il fait une apparition clin d’œil dans la scène post-générique du remake de 2013. C'est cependant la première fois qu'il l'incarne pour le petit écran.

Page du Necronomicon

Page du Necronomicon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Voici en exclu la bande-annonce de la  série en VOSTFR et les quatre premières minutes du premier épisode !

Ash vs Evil Dead : Bande annonce Comic-Con (VOSTFR)

 

Ash vs Evil Dead : 4 premières minutes VOSTFR de la série

 Prêts pour de nouvelles frayeurs ???

Petit retour sur l'article sur les différents films de la saga EVIL DEAD : 

La Saga EVIL DEAD -

Cinq jeunes vacanciers s'installent dans une baraque au cœur d'une sinistre forêt. En descendant dans une cave lugubre, les deux garçons de la bande découvrent un vieux magnétophone qui, une fois remis en marche, émet une incantation magique. Laquelle réveille les forces du mal, déclenchant ainsi une horreur sans nom...

http://croccine.canalblog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

29 octobre 2015

THE MIST - La série !

THE MIST - La série

La nouvelle de Stephen King adaptée par Frank Darabont en série

WebSérie-940x500

Si la fin n’est pas fidèle à celle de la nouvelle Brume dont il est adapté, le film The Mist a marqué tous ceux qui l’ont vu. Un film réussi et superbement adapté grâce à la présence de Frank Darabont, fidèle ami de Stephen King et déjà à l’origine de deux des meilleures adaptations de King : La Ligne Verte et Les Évadés.

Autant dire que c’est un défi de taille que se lancer dans une adaptation en série, a priori sans la présence de Frank Darabont à en croire Deadline , mais avec la bénédiction de Stephen King.

Ce nouveau projet est entre les mains de Dimension, la société des frères Weinstein (The Mist, Inglorious Basterds, Halloween, Django Unchained… que du lourd), qui annoncent déjà une intrigue inédite et originale qui impliquera de nouveaux personnages.

On n’en sait pas plus pour le moment mais si nous pouvons vous donner un conseil : méfiez-vous du brouillard…

stephen-king-brume-the-mist

The Mist raconte l’apparition d’une petite ville des Etats-Unis envahie par un épais brouillard, contraignant quelques habitants retranchés dans un supermarché à organiser leur survie. Dans la brume, d’étranges créatures massacrent quiconque tente de s’échapper.

Tout comme le film réalisé par Frank Darabont, cette série pourra donc exploiter le potentiel horrifique apporté par ces monstres venus d’ailleurs, tapis dans la brume, comme le thriller psychologique qui se déroule dans l’enceinte du supermarché, tandis qu’une microsociété dysfonctionnelle s’organise pour rester en vie.

Voici le lien vers l'article sur le film :

The MIST -

Thomas Jane dans le rôle de : David Drayton Laurie Holden dans le rôle de : Amanda Dunfrey Marcia Gay Harden dans le rôle de : Mme Carmody André Braugher dans le rôle de : Brent Norton Toby Jones dans le rôle de : Ollie Alexa Davalos dans le rôle

http://croccine.canalblog.com

Je ne sais pas vous mais moi j'ai très hâte de découvrir cette nouvelle série sur ce film de folie !

 

Posté par JimmyJim à 23:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 janvier 2014

Beauty and The Beast, la série du moment mélangeant Romance et Fantastique !!!

Beauty and The Beast

Affiche Beauty and The Beast ( 2012 )

Genre : Série Fantastique, Romance

- 2 saisons / 44 episodes -

Acteurs principaux :

Kristin Kreuk dans le rôle de : Catherine Chandler

Jay Ryan dans le rôle de : Vincent Keller

Austin Basis dans le rôle de : JT Forbes

Max Brown dans le rôle de : Evan Marks

Nina Lisandrello dans le rôle de : Tess Vargas

Brian J. White dans le rôle de : Joe Bishop

Sendhil Ramamurthy dans le rôle de : Gabe Lowen

Synopsis :

En 2003, la jeune Catherine et sa mère sont attaquées par un homme. Si Catherine parvient à avoir la vie sauve grâce à l'aide d'une créature étrange, sa mère meurt cette nuit-là. Neuf ans plus tard, elle est devenue détective et reste déterminée à retrouver le responsable. Lors d'une enquête, elle suit la piste d'un certain Vincent Keller, décédé en 2002 en Afghanistan. Elle découvre que ce dernier n'est pas mort, qu'il vit depuis 10 ans en totale réclusion et surtout le reconnaît comme celui lui ayant sauvé la vie. Il s'avère que, sous l'effet de la colère, Vincent se transforme en une bête enragée et incontrôlable. Catherine accepte de protéger son identité et son secret s'il l'aide à découvrir le meurtrier de sa mère. Tous deux entament alors une relation complexe et extrêmement dangereuse...

Kristin Kreuk et Jay Ryan

Production : 

Adaptée de la série La belle et la bête diffusée sur CBS durant les années 1980 et interprétée par Ron Perlman et Linda Hamilton, Beauty and the Beast est composée de 2 saisons et 44 épisodes. La saison est diffusée outre-Atlantique depuis le 7 octobre 2013.

Vincent et Catherine

Qui est vraiment Jay Ryan ?

L'acteur , âgé de 32 ans, incarne réellement la série et joue à merveille "la bête", en compagnie de Kristin Kreuk qui prête ses traits au personnage de Catherine. Jay Ryan (de son vrai nom Bunyan) est né le 29 août à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Il commence sa carrière en 2000 en obtenant un rôle mineur dans Xena. Entre 2002 et 2005, il incarne Jack Scully dans le feuilleton Les pays voisins australiens. En 2007, il obtient le rôle de Seaman William Billy alias Spider Webb dans un drame populaire australien Sea Patrol. En 2011, il enchaîne plusieurs tournages notamment pour la comédie australienne Offspring ou encore Terra Nova.

C'est en 2012 que sa carrière est propulsée grâce à la série The Beauty and the Beast sur la chaîne américaine The CW. Depuis, les audiences de la série ne cessent d'augmenter. Aux côtés de Kristin Kreuk, connue pour son rôle de Lana Lang dans Smalville, l'acteur montre à la fois son côté bestial et romantique. Côté cœur, l'acteur est très heureux puisqu'il est devenu papa d'une petite Eve avec sa compagne, Dianna âgée de 39 ans. En tout cas, dans The Beauty and The Beast Saison 2, quel sera l'avenir de Catherine et Vincent ?

Jay Ryan dans le rôle de Vincent Keller

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allez petit cadeau pour vous les filles : 

Jay Ryan dans le rôle de Vincent Keller

Quel avenir pour Vincent et Catherine ?

Depuis la saison 1 de Beauty and The Beast, qui est diffusée en France sur W9 depuis le 22 Décembre, Catherine ( la belle ) et Vincent ( la bête ) ont une relation des plus tumultueuses. Leur amour, qui semble impossible entre les deux êtres, est pourtant inévitable.Vincent et Catherine s'aiment plus que tout et finissent toujours par revenir chacun dans les bras de l'autre malgré les difficultés qui grandissent d'épisode en épisode. Catherine fait bon nombre de sacrifices : elle ment à ses amis, à sa famille, manque de se faire renvoyer de son travail, de se faire tuer, doit faire face au passé de Vincent… Cat est dans une relation amoureuse cachée où elle ne peut même pas aller au cinéma avec son petit-ami. Pourtant, le couple parle souvent d'avenir (réussir à fonder une famille un jour, déménager dans une autre ville) et reste optimiste. Mais comme souvent, ce sont de faux espoirs et dans la saison 2, tout va changer pour Vincent...

Leur Baiser tant attendu !

ATTENTION SPOILER ! :

Un Amour Impossible ?

A la fin de la saison 1, on s'interrogeait déjà sur le futur de Vincent et Cat. Et effectivement, tout a basculé dans cette deuxième saison ! Après avoir été capturé puis retrouvé au bout de trois mois, Vincent est devenu amnésique, et même s'il retrouve la mémoire peu à peu, il a changé. Mais pour Catherine, Vincent et elle sont faits pour être ensemble, c'est leur destinée. Le jeune homme perd peu à peu de son côté bestial et tombe amoureux (à nouveau) de Cat. Sauf que… le père biologique de Catherine va compliquer les choses. Tout comme l'arrivée d'une nouvelle bête (féminine cette fois) : Tori. Ensemble, Tori et Vincent sont des plus puissants. Mais à cause de Tori,Vincent perd de son côté humain et bascule davantage du côté de la bête… Sur le point de tuer le père biologique de Cat, il a fait le choix de mettre un terme à son histoire d'amour avec Cat. Cette dernière, en tirant sur lui, a également fait son choix. On se demande alors s'ils vont réussir à se pardonner mutuellement, et si leur amour va être plus fort que tout… car des fois, malheureusement, l'amour ne suffit pas. Pour Cat en tout cas, son amour avec Vincent semble bel et bien terminé…

batb0116-0367

Kristin Kreuk, élue actrice de science-fiction ou fantastique préférée !

Comme chaque année, les internautes sont appelés à voter pour les People's Choice Awards. Cette cérémonie récompense vos acteurs, chanteurs ou encore films préférés. Afin que votre star fétiche soit élue, il faut bien évidemment la soutenir. Durant des semaines et des semaines les fans ont voté dans de nombreuses catégories via le site officiel de la cérémonie. Comme dans toute soirée comme les People’s Choice Awards, certaines stars sont plus attendues que d’autres. Les nominées dans la catégorie « actrice de science-fiction ou fantastique préférée » en faisaient partie. En effet, on pouvait y retrouver la talentueuse Nina Dobrev (Vampire Diaries), Ginnifer Goodwin, la blanche-neige de " Once Upon A Time ", Emilia Clarke (Game of Thrones), Kristin Kreuk (Beauty and the Beast) et Tatiana Maslany(Orphan Black).

Alors que Ian Somerhalder a été élu "acteur de science-fiction ou fantastique préféré" c’est finalement Kristin Kreuk qui a décroché le prix de « l’actrice de science-fiction ou fantastique préférée ». Malheureusement, Nina Dobrev et les autres actrices ont été battues par les fans de celle qui incarne l'un des personnages principaux de "Beauty And The Beast".

Voici quelques photos de cette magnifique actrice : 

Kristin-Kreuk

kristin-kreuk-bed

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

kristin_kreuk

Ma Critique : 

Ce remake de la Belle et la Bête est vraiment réussi. Le Duo que forme Kristin Kreuk et Jay Ryan est vraiment bien trouvé, les acteurs sont vraiment très bons et on s'attache assez rapidement aux personnages principaux, certes c'est une nouvelle série romantique mais pas seulement, il y a à côté l'intrigue policière et l'aspect fantastique qui est vraiment intéressant. J'ai lu beaucoup d'avis négatifs et de mauvaises critiques au sujet de cette série, chacun ses goûts bien sûr, mais je ne pense pas que cette série soit une série pour "ados pré pubères" comme j'ai déjà pu lire... Ne vous arrêtez pas simplement au Pilot qui n'est peut-être pas des plus accrocheurs, mais regardez la suite des épisodes, cette série devrait vous plaire ;)

Au fil des épisodes, je trouve le scénario de mieux en mieux et plus on avance, plus ça s'accélère et plus ça s'intensifie !!! 

Pour conclure, voici encore une bonne série à découvrir si vous ne la connaissez pas encore !!!

Ma Note : /5

Beauty and the Beast - VO

Et pour celles et ceux qui attendent encore le fameux baiser, je vous en donne un avant goût dans ce petit extrait ;) : 

http://www.youtube.com/watch?v=m_xMggF_rmc

Et vous, appréciez-vous cette série ???


 

06 janvier 2014

Tru Calling : Compte à Rebours

Tru Calling : Compte à Rebours

affiche_Compte_a_rebours_2003_1

Jaquette Tru Calling Saison 1 (2003)

Réalisateur : Jon Harmon Feldman

Acteurs principaux :

Eliza Dushku dans le rôle de : Tru Davies

Zach Galifianakis dans le rôle de : Davis, le responsable de la morgue

Jason Priestley dans le rôle de : Jack Harper

Shawn Reaves dans le rôle de : Harrison Davies

Andrea Joy Cook dans le rôle de : Lindsay Walker, l'amie de Tru

Jessica Collins dans le rôle de : Meredith Davies, la sœur de Tru

Matthew Bomer dans le rôle de : Luc, le petit ami de Tru pendant la moitié de la saison 1

Liz Vassey dans le rôle de : Dr.Carrie Allen

Cotter Smith dans le rôle de : Richard Davies

Lizzy Caplan dans le rôle de : Avery Bishop

Eric Christian Olsen dans le rôle de : Jensen Ritchie

Parry Shen dans le rôle de : Tyler Li

Carly Pope dans le rôle de : Kate Wilson

Tru Calling : Compte à rebours (Tru Calling) est une série télévisée américaine fantastique et dramatique en 26 épisodes de 43 minutes, créée par Jon Harmon Feldman dont 25 épisodes ont été diffusés entre le 30 Octobre 2003 et le 21 Avril 2005 sur le réseau Fox. La série a été produite par Original Film et Oh That Gus! et distribué à l'international par 20th Century Fox Television.

En France, la série a été diffusée à partir du 15 octobre 2004 sur Téva et du 3 septembre 2005 sur M6 dans le cadre de "La Trilogie du Samedi".

La série met en scène Eliza Dushku dans le rôle de Tru Davies, une étudiante en médecine, travaillant à mi-temps dans une morgue. Parfois, des cadavres lui demandent de les aider. Tru revit alors leur dernière journée pour tenter de leur sauver la vie.

L'équipe de Tru Calling dans la morgue

Synopsis :

Tru Davies (Eliza Dushku) est une jeune femme qui a l'intention d'aller en école de médecine après le lycée. Tru prend un job inattendu dans une morgue. Alors qu'elle y travaille, une femme morte lui demande de l'aide et Tru se réveille tout à coup pour découvrir que le jour a recommencé et qu'elle doit empêcher sa mort. Au cours de la nouvelle journée, Tru a l'opportunité de rectifier diverses situations personnelles incluant sa famille et ses amis.

La série met aussi en avant Harrison Davies (Shawn Reaves), le frère irresponsable de Tru et Davis (Zach Galifianakis), son ami loyal, confident et superviseur à la morgue.

Les autres personnages récurrents de la série sont Meredith Davies (Jessica Collins), la grande sœur de Tru; Lindsay Walker (A.J.Cook), sa meilleure amie dans la première saison; Luc Johnston (Matthew Bomer), son copain dans la première saison et Gardez (Benjamin Benitez), son associé à la morgue. Le personnage de Meredith a été inexplicablement retiré de la série à la moitié de la première saison et n'est jamais reapparue.

Eliza Dushku dans le rôle de Tru Davies

 

Zach Galifianakis dans le rôle de Davis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anecdotes :

La suite de "Tru Calling" !

Annulée trop tôt par la Fox, la série n'a pas de véritable fin. L'un des scénaristes a dévoilé l'orientation qui aurait été donnée à l'histoire si le show avait continué. Selon les infos révélées, Jack n'est pas un méchant et croit sincèrement que le cour du destin ne peut être changé. Comme sa mère quelques années auparavant, Tru serait tombé sous le charme de son rival, Jack, amenant le couple à s'affronter chacun restant sur ses positions. Il était également prévu de faire mourir le père de Tru, qui aurait alors demandé de l'aide à sa fille. Et la jeune femme aurait été amenée à sauver un homme qui se serait révélé par la suite être un serial killer.

La série qui lui succéda...

Après l'annulation de Tru Calling, la Fox place, dans la case horaire qui lui était dédiée, un nouveau show intitulé "Point Pleasant", pensant que cette nouveauté réaliserait de meilleures audiences. Face aux résultats décevants, la série est retirée de l'antenne après seulement 8 épisodes sur les 13 tournés... quel  gâchis !

Nominations : 

A défaut de récolter des récompenses, la série a cependant été nominée à plusieurs reprises en 2004. Une première nomination pour Eliza Dushku par l'Académie de Science-fiction, de Fantastique et d'Horreur pour le Saturn Award de la meilleure actrice de série. Enfin, aux Teen Choice Awards (la sélection des adolescents), Tru calling est nominée dans la catégorie Révélation de l'année. L'héroïne de la série est également sélectionnée en tant que Révélation de l'année, sans remporté la récompense revenue à Mischa Barton pour Newport Beach.

Le générique :

C'est le groupe Full Blown Rose qui est à l'origine du générique "Somebody Help Me" de Tru calling. Révélé grâce à la série, le groupe prépare par la suite sur son premier album.

Mauvais choix !? :

Afin de jouer dans Tru Calling, Eliza Dushku aurait refusé une offre de spin off de Buffy contre les vampires, centré sur son personnage de Faith.

Jaquette Tru Calling Saison 2 (2005)

Ma Critique : 

Super série avec un excellent thème et tout cela se passe dans une morgue. Eliza Dushku (Tru Davies) est très bonne dans son rôle, elle apporte énormément à la série ainsi que Zach Galifianakis qui joue le rôle de Davis, le responsable de la morgue, ça lui change bien de son rôle dans les Very Bad Trip qui dans cette série est plus sérieux mais toujours assez marrant,rien qu'en le regardant ça suffit ! Le gros point négatif est que la saison 2 n'a pas du tout été achevé et ça s'arrête vraiment lorsqu'il y a une grosse intrigue.... Séduis tout le long et déçu à la fin !

Ma Note : /5

En Vidéos Bonus, je vous ajoute le Générique de Tru Calling qui est assez court mais vraiment sympa et un petit reportage sur le Pilot de la série ! Bon visionnage ;)

Tru calling : Compte à rebours - Générique

Reportage Tru calling - Le Pilot

Alors qu'en avez vous pensé ??

 

 

 

16 décembre 2013

AMERICAN HORROR STORY : La série qui fait le Buzz !!!

 "Article invité, avec la contribution de ma collaboratrice journaliste S.Merolla"

American Horror story

Jaquette American Horror Story : Murder House - Saison 1

Acteurs principaux de la Saison 1 :

Connie Britton dans le rôle de : Vivien Harmon

Dylan McDermott dans le rôle de : Ben Harmon

Jessica Lange dans le rôle de : Constance

Denis O'Haredans le rôle de : Larry Harvey

Taisse Farmiga dans le rôle de : Violet Harmon

Evans Petersdans le rôle de : Tate

Frances Conroy dans le rôle de : Moira

Alexandra Breckenridge dans le rôle de : Moira Jr

Lily Rabe dans le rôle de : Nora Montgomery

Zachary Quinto dans le rôle de : Chad Warwick

 

"American Horror Story est le buzz de cette année. Pour sa troisième saison, la série devrait rencontrer à nouveau le succès auprès de ses nombreux fans. Le scénario est très bien ficelé : un psychiatre déviant, un adultère, une mère qui subie, qui perd un enfant avant de l’avoir mis au monde, une fille hantée par Satan, le tout dans une ambiance sombre digne des meilleurs films d’épouvante. Autour de la famille Hamon, la malédiction règne, et rien ne sera jamais normal.

Les évènements se succèdent et apportent tous leur part d’angoisse, de peur mais aussi d’un bonheur qui ne sera jamais parfait. Le fond du décor est constitué d’une demeure dans laquelle les esprits qui l’ont jadis habité sont toujours présents apportant leur lot de mauvais sort. Tension psychologique insupportable, terreur, dramaturgie, les scénaristes n’ont rien négligé pour que la vie de cette famille américaine devienne un véritable enfer … au grand bonheur du spectateur. Dylan MacDermott, Connie Britton, Jessica Lange sont parfaits dans leur rôle et conduisent progressivement le spectateur vers une issue intrigante ou rien n’est jamais décidé à l’avance. Ryan Murphy réussit à la perfection cet exercice qui consiste à plonger son auditoire dans une course haletante dont on ne devine jamais la fin mais dont on espère toujours un happy end. Cette série devrait, à n’en nul douter, perdurer dans le temps car elle connait un immense succès auprès des internautes de tout âge.

Sur les sites d'annonces, des DVD, des costumes, des effigies des héros de cette série, sont en vente. Internet a très vite repris le relai, cela fait partie du marketing. Le tout est parfaitement orchestré par une équipe de production qui inonde le net d’objets en tout genre. Ces annonces proviennent du monde entier ; American Horror Story a fait déjà le tour de la terre depuis les Etats-Unis jusqu’à l’Europe." (Article de S.Merolla)

Jaquette American Horror Story : Asylum - Saison 2

Acteurs principaux de la Saison 2 :

Jessica Lange dans le rôle de : Sister Jude

Chloë Sevigny dans le rôle de : Shelley

Joseph Fiennes dans le rôle de : Monsignor Timothy O'Hara

Zachary Quinto dans le rôle de :  Dr.Thredson

Sarah Paulson dans le rôle de : Lana

Evan Peters dans le rôle de : Kit

James Cromwell dans le rôle de : Dr Arden

Lily Rabedans le rôle de : Sister Eunice

Lizzie Brocheré dans le rôle de : Grace Bertrand

Frances Conroy dans le rôle de : Angel of Death

Cléa DuVall dans le rôle de : Wendy Peyser

 

Synopsis des Saisons :

Saison 1 : American Horror Story: Murder House :

La première saison de la série est centrée autour de la famille Harmon composée de Ben (Dylan McDermott), Vivien (Connie Britton) et Violet (Taissa Farmiga). Peu après que Vivien ait fait une fausse couche et que Ben l'ait trompée avec l’une de ses étudiantes, les Harmon décident de quitter Boston et achètent une maison victorienne à Los Angeles.

À leur arrivée, ils apprennent que le précédent propriétaire de la demeure a été tué par son petit ami, qui s’est suicidé après le meurtre. Moira O'Hara (Frances Conroy et Alexandra Breckenridge), une étrange femme de ménage s’occupant de la maison depuis des années se présente à la famille dès le début de la série pour reprendre son travail. La maison subit de fréquentes visites de la voisine Constance (Jessica Lange) et de sa fille trisomique Adélaïde (Jamie Brewer) qui semble être attachée à la maison et à son passé ainsi que le harcèlement d'un ancien propriétaire au corps ravagé par le feu et à tendances psychotiques, Larry Harvey (Denis O'Hare).

Ben, psychiatre, a pour client le jeune Tate Langdon (Evan Peters) probablement atteint de schizophrénie, qui noue vite des liens avec Violet. La famille Harmon réalise que leur nouvelle vie devient peu à peu leur pire cauchemar, habitant dans une maison cachant de terribles secrets...

Saison 2 : American Horror Story: Asylum :

La deuxième saison est centrée sur l'asile psychiatrique de Briarcliff, dirigé de main de fer en 1964 par Sœur Jude (Judy Martin pour l'état civil) (Jessica Lange), une nonne autoritaire et sadique qui prend sa mission très à cœur, cherchant la rédemption pour une faute passée. Elle est aidée dans cette tâche par la jeune et naïve Sœur Mary-Eunice (Lily Rabe) et le Dr Arthur Arden (James Cromwell), un médecin au passé obscur qui s'adonne à des expérimentations perverses. L'établissement est sous les ordres d'un prêtre charismatique, arriviste et peu scrupuleux, Monseigneur Timothy Howards (Joseph Fiennes).

La région est en émoi : la police pense avoir enfin arrêté le terrible meurtrier psychopathe Bloody Face. Le malheureux Kit Walker (Evan Peters), dont l'épouse Alma (Britne Oldford) a disparu dans des circonstances très étranges, est suspecté et accueilli à Briarcliff. Le fait qu'il soit persuadé d'avoir été enlevé par des extra-terrestes la nuit du meurtre ne plaide pas en sa faveur. Le Dr Oliver Thredson (Zachary Quinto), un psychiatre aux méthodes plus modernes que celles de Sœur Jude, est chargé de son expertise psychiatrique. De son évaluation dépend le sort de Kit : la chaise électrique ou l'internement à vie.

L'arrivée médiatique de "Bloody Face" à Briarcliff y attire Lana Winters (Sarah Paulson), une jeune journaliste homosexuelle qui cherche à faire ses preuves. Sa curiosité est rapidement punie et elle se retrouve elle-même internée. C'est Grace (Lizzie Brocheré), enfermée pour avoir tué sa propre famille, qui sert de guide aux deux nouveaux arrivants.

Alors que Kit, Lana et Grace vont tenter de s'échapper, le Diable va se glisser à l'intérieur de Briarcliff, et il n'est qu'une des terrifiantes menaces sur les patients.

Saison 3 : American Horror Story: Coven :

« Coven » raconte l’histoire secrète des sorcières et de la sorcellerie en Amérique. Plus de 300 ans ont passé depuis les jours turbulents des procès des sorcières de Salem et celles qui ont réussi à s’échapper font désormais face à l’extinction. Des attaques mystérieuses contre leur espèces s’intensifient et les jeunes filles sont envoyées dans une école spéciale à la Nouvelle-Orléans pour qu’elles puissent apprendre à se protéger. Prise dans la tourmente est la nouvelle, Zoe (Taissa Farmiga) qui cache un terrible secret. Alarmée par cette agression récente, Fiona (Jessica Lange), absente depuis longtemps refait surface dans la ville et elle est déterminée à protéger l’assemblée de sorcières (le coven) et à décimer quiconque se mettra sur son chemin. Cette saison se déroule à notre époque et dans les années 1830.

Affiche de American Horror Story : Coven - Saison 3

Acteurs principaux de la Saison 3 :

Sarah Paulson dans le rôle de : Cordelia Foxx

Taissa Farmiga dans le rôle de : Zoe Benson

Frances Conroy dans le rôle de : Myrtle Snow

Evan Peters dans le rôle de : Kyle Spencer

Lily Rabe dans le rôle de : Misty Day

Emma Roberts dans le rôle de : Madison Montgomery

Denis O'Hare dans le rôle de : Spalding

Kathy Bates dans le rôle de : Delphine LaLaurie

Jessica Lange dans le rôle de : Fiona Goode

 

American Horror Story : les infos sur la saison 4 !

Alors que FX est entrain de diffuser les épisodes de la saison 3, les créateurs de "American Horror Story" pensent déjà à la suivante, puisque Ryan Murphy a lâché des premiers (petits) indices.

C'est officiel depuis le 7 novembre : la saison 3 d'American Horror Story ne sera pas la dernière, puisque la série a d'ores et déjà été renouvelée. Et tandis que l'intrigue de Coven se poursuit, Ryan Murphy pense déjà à la suite. Sans trop en dévoiler, le co-créateur du show a néanmoins annoncé à Entertainment Weekly que le prochain chapître ne serait "pas contemporaine", qu'elle se tournerait à la Nouvelle Orléans ou à Santa Fe, et qu'il lâcherait plus d'indices au moment de la diffusion de l'épisode 11, dont la date n'est pas encore fixée.

Ce qui est sûr, en attendant, c'est que le spin-off de Coven a aujourd'hui très peu de chances de voir le jour, car il constituait un frein pour Ryan Murphy et son équipe de scénaristes au moment de faire avancer l'intrigue : "En attaquant les épisodes 8 et 9, nous nous disions "On ne peut pas tuer cette personne car on en aura besoin dans le spin-off."", a expliqué le showrunner au magazine. "Dès que ces mots ont été prononcés, j'ai dit "Il n'y aura pas de spin-off." La "bonne" nouvelle, maintenant, du coup, c'est que n'importe qui peut y passer d'ici la fin de la saison 3.

 

american-horror-story_5101

La maison de l'horreur de la 1ère saison !

 

Ma Critique : 

Après avoir vu les deux premières saisons, bien différentes mais toutes aussi excellentes; je ne peux que devenir fan de cette série où l'horreur et le paranormal sont plus qu'au RDV. J'ai terminé les 13 épisodes de la deuxième saison en 2 jours...vous voyez un peu ! Pour tous les fanatiques de maisons hantées, d'asiles abandonnés, de paranormal et d'horreur, cette série est pour vous, je la conseille à 300% : des acteurs excellents qui jouent des rôles de personnages bien dérangés et charismatiques comme on les aime, un scénario véritablement plein de suspense, une réalisation au poil : le tout pour une ambiance morbide et dérangeante !

Ce que j'ai adoré c'est le changement de thème dans chacune des saisons mais toutes en rapport avec l'horreur et le paranormal, et en gardant les même acteurs dans des rôles différents, c'est fort car on arrive vraiment à se plonger dans chaque histoires.

L'autre point que j'ai plus qu'adoré est que toutes ces saisons sont tirées de plusieurs histoires et d'endroits qui ont vraiment existés, comme par exemple dans la saison 2, le tunnel où ils évacuent les cadavres, ce tunnel s'appel dans la vraie vie, "The Death Tunnel" : "Le Tunnel de la Mort" et se trouve dans le Sanatorium de Waverly Hills aux Etats-Unis ( aujourd'hui un des lieux les plus hantés des Etas-Unis ), vous pouvez voir mon article sur ce lieu en cliquant : ICI , un autre exemple de la saison 2, les malades laissés à l'abandon et où il n'y a que 2 ou 3 infirmiers pour s'occuper d'eux, tout ça ce n'est pas de la fiction mais ça à vraiment eu lieu et dans plusieurs Anciens Asiles des Etats-Unis maintenant à l'abandon et hantés... Comment je sais ça ? Je suis un très grand fan de Ghost Adventures pour les connaisseurs ^^

La saison 3 semble repartir sur de bonnes bases, le sujet principal est "les sorcières de Salem" qui elles aussi ont bien existées ! Hâte de voir ça ! :)

Je vous la conseille fortement et bien plus encore !!! Série immanquable !!!

Ma Note : /5

Voici les 3 Bandes-annonces des trois saisons de AMERICAN HORROR STORY :

Vous pouvez retrouver la Bande-annonce de la saison 1 en VOST FR sur le lien suivant : http://www.youtube.com/watch?v=qpceRimo2eg

AMERICAN HORROR STORY - Saison 2 - Bande annonce VOST FR

 Vous pouvez retrouver la Bande-annonce de la saison 3 en VOST FR sur le lien suivant : http://www.youtube.com/watch?v=YuXchi42SuE

 

Et vous ? Qu'en pensez vous ?

 

 

Posté par JimmyJim à 16:52 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,