Photos liées au tag 'sylvester stallone'

Voir toutes les photos
05 février 2014

EVASION, Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger en grande Forme !!!

EVASION

Affiche du film EVASION (2013)

Réalisateur : Mikael Hafstrom

Acteurs principaux :

Sylvester Stallone dans le rôle de : Ray Breslin

Arnold Schwarzenegger dans le rôle de : Emil Rottmayer

Jim Caviezel dans le rôle de : Willard Hobbes

Vincent D'Onofrio dans le rôle de : Lester Clark

Curtis "50 Cent" Jackson dans le rôle de : Hush

Sam Neill dans le rôle de : Le docteur Kyrie

Vinnie Jones dans le rôle de : Drake

Amy Ryan dans le rôle de : Abigail Ross

Caitriona Balfe dans le rôle de : Jessica Miller

Genre : Thriller - Action

Synopsis :

Ray Breslin est un ingénieur spécialisé dans la conception de prisons ultrasécurisées. Il teste lui-même l’efficacité de ses bâtiments en se faisant enfermer puis en s’évadant. Contacté par une société privée souhaitant tester un concept révolutionnaire de prison hi-tech, il se retrouve prisonnier. Piégé dans ce complexe ultra-moderne, harcelé par un directeur impitoyable et son gardien corrompu, Ray découvre une conspiration pour le faire disparaître à jamais. Sa seule chance de survie : une alliance avec Emil Rottmayer, un co-détenu ayant lui aussi un secret. Pour avoir une chance de s’évader, ils vont d’abord devoir se faire confiance.

Sly et Schwarzie dans EVASION ^^

Anecdotes :

Stallone endeuillé :

C'est durant le tournage de ce film que Sylvester Stallone a appris le décès de son fils Sage, mort d'une athérosclérose coronaire, le 13 juillet 2012 .

Duo de choc :

Réunis dans "Expendables : unité spécile" (2010) et "Expendables 2 : unité spéciale" (2012), Evasion de Mikael Hafstrom marque la troisième collaboration sur grand écran des deux monstres sacrés du cinéma d’action : Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger.

Sylvester Stallone dans le rôle de Ray Breslin

Rambo Vs Terminator :

Au bout de 30 ans de carrière au cours desquels ils étaient déclarés "rivaux" par les médias, les deux hommes ont fini par devenir amis. "Cet esprit de compétition entre nous a aussi été un formidable stimulant", remarque Stallone, qui poursuit : "Tout comme la rivalité entre Ali et Frazier, cela nous a poussés à nous dépasser nous-mêmes".Schwarzenegger revient sur cet époque : "On était surtout en rivalité à nos débuts (...) On se disputait le record d'hématomes, de biceps, d'armes à feu et de cadavres ! C'était incessant. Pour autant, on s'est toujours appréciés."

Papys font de la résistance :

Avant le tournage d'Evasion, les deux acteurs bodybuildés se sont retrouvés par hasard dans le même hôpital pour soigner des blessures à l'épaule. Les interprètes inoubliables de Rocky et Conan le barbare ont été immortalisés sur une photo qui a fait le tour du Net. Arnold Schwarzenegger a accompagné le cliché en écrivant sur un site communautaire : "Après toute l'action, les cascades et les mauvais traitements physiques subis durant les tournages de The Expendables 2 et The Last Stand, il était temps de faire une petite mise au point sur mon épaule. Regardez qui était derrière moi dans la file d'attente pour sa chirurgie de l'épaule. Maintenant, nous sommes prêts pour une autre série de grands moments d'action lorsque nous tournerons Evasion."

Schwarzie et Sly dans EVASION

Stallone/Schwarzenegger : un face-à-face de légende depuis plus... de 30 ans !

Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger. Deux stars de légendes. Deux noms, deux prénoms, même, inscrits depuis plus de trente ans dans l'imaginaire collectif des cinéphiles et des moins cinéphiles. Deux des plus grandes vedettes du cinéma d'action. Aujourd'hui fringants sexagénaires à l'affiche du long métrage Evasion, ces deux poids lourds du septième art ont longtemps été opposés à distance, se livrant une guerre sans merci pour dominer le box-office des années 80 et 90. Retour sur la chronologie de ce face-à-face de légende. (Clément Cuyer) :

Une rivalité... inventée ?

Sylvester Stallone ne sera "tranquille" que cinq ans. De 1977, date de sortie de Rocky, à 1982, qui verra Arnold Schwarzenegger débouler avec son "Conan le barbare". A partir de là, "Sly" et "Schwarzie" se disputeront sans relâche, deux décennies durant et pour le plus grand plaisir des spectateurs du monde entier, le titre de plus grand "action man" du septième art. Même si récemment, les deux hommes avoueront que cette "guerre" n'était en fait qu'une stratégie marketing mise en place pour glaner le maximum de dollars. "Notre instinct naturel de compétiteurs, à Sly et à moi, nous poussait à toujours vouloir être le meilleur, à être le numéro un. Cela plaisait aux studios, qui s’amusaient à dramatiser notre rivalité pour vendre encore plus de billets. C’est Hollywood qui a fait de nous des ennemis !", déclarait ainsi Schwarzenegger au Journal du Dimanche en 2012, avec Stallone à ses côtés durant l'entretien.

Rocky IV et Conan le destructeur

Quand Sylvester "chambre" Arnold...

Rocky, Rambo, Cobra,... Conan, Terminator, Running Man,... Le duel à distance que se livrent Stallone et Schwarzenegger au cours des années 80 et 90 est impressionnant. Mais on réalise donc aujourd'hui que les deux hommes n'ont jamais cessé de s'apprécier. Et on aurait du s'en douter ! Avec le recul, les petits clins d’œil que chacun adressait à l'autre par film interposé étaient autant de preuve d'affection derrière le combat très musclé mis en scène par les médias. Dans "Demolition Man", sorti en France début 1994, Stallone évoque ainsi une Fondation Schwarzenegger, tout en faisant une référence appuyé à la carrière politique qu'entame alors le comédien d'origine autrichienne !

"La Fondation Schwarzenegger ??? Me dites pas qu'il a été Président ?"

Demolition Man / ©Warner Bros

Mais alors que dire du clin d'oeil énorme de Last Action Hero, sorti en salles à l'été 1993, qui voit le jeune héros s'extasier devant l'affiche de Terminator ? Oui, mais attention, Terminator avec Stallone dans le rôle principal !

"Il est fantastique dans ce film. C'est son meilleur rôle !"

Last Action Hero / © Columbia Pictures Corporation

Bowling, cigares et bandes-annonces...

S'il fallait une preuve parmi d'autres que Stallone et Schwarzenegger sont les "meilleurs ennemis" du monde, il suffit de jeter un oeil dans les pages de "L'Histoire du Cinquième Elément", making-of du Cinquième élément signé Luc Besson, disponible aux éditions Intervista. Dans le livre, ce dernier raconte une scène surréaliste lorsqu'il fut invité à la fête d'anniversaire de Bruce Willis, début 1995, avec l'espoir de le convaincre de jouer dans son film.

"Le casting de la petite fête est à tomber par terre", raconte Besson. "De quoi envoyer à l'hôpital n'importe quel casting director. C'est simple : vous prenez cette fameuse liste des cent personnes les plus puissantes d'Hollywood et vous cochez ! J'en ai compté soixante-quatre. Tous répartis en équipes de cinq, alignés devant les pistes de bowling. Schwarzie contre Stallone, le patron de Columbia contre celui de la Warner. Tout ça dans une forêt de cigares, gros comme des chênes, et dans une ambiance amicale et décontractée. (...) Juste quelques amis entre eux qui, un peu plus tard, organiseront une petite "projo" de bandes-annonces des films que chacun ne va pas tarder à sortir."

Amis et businessman

Très vite, la rivalité supposée entre les deux gros bras disparaît et au profit d'une complicité, ou en tout cas d'un profond respect mutuel. Ils sont en concurrence à l'écran, mais s'estiment en dehors. Alors pourquoi ne pas capitaliser sur cette complicité et se servir du poids de leurs noms pour faire du business ? C'est chose faite lorsqu'ils font équipe pour promouvoir la chaîne de restaurants Planet Hollywood à travers le monde, une chaîne à thème autour des stars, fondée en 1991 par Stallone et Bruce Willis, autre roi du film d'action contemporain.

Les deux stars font la promo de Planet Hollywood

Réunis dans le succès... et dans les coups de mou !

Les carrières de Stallone et Schwarzenegger semblent identiques. Après la période faste du succès, les deux hommes connaîtront le creux de la vague. L'un, Stallone, simplement parce qu'il sera un temps passé de mode. L'autre, Schwarzenegger, parce qu'il aura choisi d'aspirer à une carrière politique. Ensemble pour les hauts, mais donc aussi pour les bas, comme avec la photo ci-dessous, publié par Schwarzie himself, lorsque les deux hommes se retrouvent soit-disant par hasard (on y croit tout de même moyennement) dans le même hôpital pour soigner leurs blessures !

Inséparables ! / © Arnold Schwarzenegger

"Expendables" : LA rencontre sur grand écran !

L'année 2010 est une année particulière pour les deux hommes. C'est en effet cette année que Stallone et Schwarzenegger avec le film d'action "all stars" Expendables réalisé par le premier nommé, partagent pour la première fois de leur carrière la même affiche, après des années et des années d'"affrontement". La collaboration, courte mais ô combien symbolique, donnera l'envie aux deux hommes de retenter l'expérience pour de véritables scènes. En 2012, Expendables 2 permet alors d'assister à des séquences forcément jouissives mettant en scène les deux plus grandes stars d'action du septième art.

"Evasion" : leur premier film en tandem

Dans la continuité logique des choses, Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger dévoilent aujourd'hui le thriller carcéral Evasion, leur premier film en tandem. D'ennemis jurés supposés, ces deux icônes seront devenus complices, collègues businessman, voisins de chambre d'hopital, pour finir aujourd'hui quasiment inséparables à l'écran !

Arnold Schwarzenegger dans le rôle de Emil Rottmayer

Ma Critique :

Quel plaisir de retrouver ces deux monstres du cinéma d'action dans un seul et même film ! Rien que de les voir ensemble, c'est déjà excellent !

"Evasion" est film distrayant, assez jouissif  et plutôt original. L'intrigue de départ est très attrayante, l'idée est vraiment sympa, Le scénario est assez bien construit, on ne s'ennuie pas, on est captivé par les méthodes d'évasion utilisées, les plans, les failles a trouver pour pouvoir contourner le système. L'univers de la prison dans lequel ils évoluent est vraiment interessant et énigmatique. 

Seul point négatif est que Stallone donne trop vite sa confiance au personnage de Schwarzenegger sans plus le connaître, et qu'on ne connait pas grand chose de leur passé. Par contre, la fin du film est assez surprenante !

Pour conclure, un très bon film d'action, divertissant et efficace et à ne pas louper pour tous les incontournables des grands Schwarzie et Sly !!!

Ma Note : ,5/5

 

Voici la bande-annonce :

Evasion (2013) - Bande Annonce / Trailer [VF-HD]

Film à voir Absolument !!!

 

 


15 novembre 2013

JUDGE DREDD et DREDD

JUDGE DREDD

Judge_Dredd-14302205112008

Jaquette JUDGE DREDD (1995)

Réalisateur : Danny Cannon

Acteurs principaux :

Sylvester Stallone dans le rôle du : Judge Dredd

Armand Assante dans le rôle de : Rico

Max von Sydow dans le rôle de : Le Chef de la Justice

Diane Lane dans le rôle de : Judge Hershey

Rob Schneider dans le rôle de : Herman "Fergee" Ferguson

Jürgen Prochnow dans le rôle de : Juge Griffin

Joan Chen dans le rôle de : Ilsa

Balthazar Getty dans le rôle de : Olmeyer

Synopsis :

Nous somme en 2139, la planète a été ravagée par de terribles guerres atomiques. La vie subsiste dans des cités tentaculaires dont la capitale et Mega City One, megalopole construite sur plusieurs niveaux. Pour assurer l'ordre, des officiers froids et terriblement efficaces crées lors d'une expérience sur l'ADN. L'un d'entre eux, le juge Dredd a un double, Rico, clone né de la même chaine d'ADN.

Ma Critique :

J’ai tout simplement adoré ce film qui mélange à merveille le genre Science-fiction/action avec le excellent Sylvester Stallone. J’ai vraiment été impressionné et bluffé par certains points qui pour l’époque est assez impressionnante. Déjà, par sa réalisation qui est juste excellent, de très grand qualité, certains plans sont magnifiques (surtout celui de la fin). Les décors, les costumes sont vraiment au top et l’histoire de cette justice dans ce monde qui a succombé au chaos, ou des policiers juges sont mis en service pour faire régner la loi et l’ordre, moi j’ai adoré. La bande son est elle aussi excellente et le personnage de Stallone avec sa voix grave gère tout avec sa phrase qui est à présent culte : " La loi c'est Moi" !!! Si vous ne l'avez pas encore vu et si vous êtes fan de Stallone allez le voir !!!

Ma Note : /5

judge-dredd-31

La LOI C'est MOI !!!

 

judge-dredd-1995-04-g

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DREDD (2013) 

Dredd_custom__BLU_RAY_-15374024012013

Jaquette DREDD (2013)

Réalisateur : Pete Travis

Acteurs principaux :

Karl Urban dans le rôle de : Le Juge Dredd

Olivia Thirlby dans le rôle de : Le Juge Cassandra Anderson

Lena Headey dans le rôle de : Madeline "Ma-Ma" Madrigal

Wood Harris dans le rôle de : Kay

Synopsis :

Dans un avenir proche, les Etats-Unis ne sont plus qu’un immense désert irradié. Mega City One est une métropole tentaculaire rongée par le vice. La seule forme d’autorité restante est représentée par les juges, une police urbaine qui cumule toutes les fonctions : flic, juge et bourreau. Une nouvelle drogue se propage, la Slo-Mo, qui permet de percevoir la réalité au ralenti. Sa distribution est contrôlée par Ma-Ma, ancienne prostituée, devenue baronne de la drogue. Dredd, le juge ultime, va sevoir assigner une mission dans les environs de la tour de Ma-Ma et va devoir s’y confronter.

Ma Critique : 

Karl Urban s'attaque à Stallone dans ce reboot de Judge Dredd, le point fort de ce film c'est de ne jamais voir le visage de Dredd, personnage célèbre car jamais dans le comics original on ne l'a aperçu sans son casque. Cela ajoute du mystère au personnage et Karl Urban l'interprète assez bien pour lui fournir une certaine présence à l'écran, pourtant avant de voir ce film et ayant vu le premier, j'avais peur qu'il ne ferait pas le poids par rapport à Stallone mais il se débrouille bien je dois l'avouer. Le scénario n'est pas très original et est purement bourrin, on se dirait un peu dans un jeu vidéo, mais le film et clair et on comprend très bien là où il veut nous mener ! La mise en scène est très bonne, les plans de caméra sont fixes et les effets boulet time sont très réussis. Très bon film qui contrairement au premier est plus un film de pure Action que de Science-fiction.

Ma Note : ,5/5

Et voici rien que pour vous la bande-annonce du film :

Dredd - Bande-annonce (VF)

Allez j'attends vos coms les amis :)


 

 

Posté par JimmyJim à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

DEMOLITION MAN

DEMOLITION MAN

759_big

Jaquette DEMOLITION MAN (1994)

Réalisateur : Marco Brambilla

Acteurs principaux :

Sylvester Stallone dans le rôle de : John Spartan

Wesley Snipes dans le rôle de : Simon Phoenix

Sandra Bullock dans le rôle de : Lenina Huxley

Nigel Hawthorne dans le rôle de : Dr Raymond Cocteau

Denis Leary dans le rôle de : Edgar Friendly

Rob Schneider dans le rôle de : Erwin

Jack Black dans le rôle de : Un Rebelle

Benjamin Bratt dans le rôle de : Alfredo Garcia

Synopsis :

En voulant arrêter en 1996 le psychopathe Simon Phoenix, le sergent John Spartan se rend coupable d'homicide par imprudence et est condamné à l'hibernation, tout comme Phoenix. Ce dernier s'évade en 2032 et se révèle trop fort pour une civilisation où le crime a disparu. Seule chance de l'arrêter : un flic des annees 1990... John Spartan.

Ma Critique :

Demolition Man est vraiment un excellent film qui mélange science-fiction et action explosifs avec un scénario très original et un duel entre Stallone et Snipes des plus redoutable. Vraiment ce film mélange a merveille action, divertissement, science fiction et humour. Pour moi c'est un grand coup de coeur et encore aujourd'hui il n'a rien perdu de son charme.  j'ai adoré l'idée du flic et du psychopathe cryogénisé et délivré 36 ans plus tard dans un futur totalement pacifiste et délirant. En plus le film est remplit de surprises, des trouvailles vraiment hilarantes du futur (distributeur d'amante pour infraction au code morale ^^, les coquillages pour le nettoyage après un passage aux toilettes, et quand il est question d'avoir des relations sexuels là encore l'idée est délirante...). Pour parler des acteurs : Sylvester Stallone toujours en forme et parfait dans son rôle d'ancien flic aux méthodes anciennes mais efficaces et tout ça avec une pointe humour qui fait plaisir. Wesley Snipes est excellent en méchant. Et la jolie Sandra Bullock joue parfaitement sont rôle. C'est ce que j’appelle du grand divertissement à l’état pur, je vous le conseille absolument.

Ma Note : /5

 

photo-Demolition-Man-1993-3

Scène culte entre Stallone et Sandra Bullock ( Mais que font-ils... ^^ si vous avez vu le film vous le savez forcément ;) )