06 mars 2020

MALEFIQUE 1 & 2 : Angélina Jolie nous dévoile son côté obscur !

MALEFIQUE

105418_big

Réalisateur : Robert Stromberg

Acteurs principaux  :

Angélina Jolie dans le rôle de : Maléfique

Elle Fanning dans le rôle de : Princesse Aurore

Brenton Thwaites dans le rôle de : Prince Philippe

Juno Temple dans le rôle de : Thistlewit

Ella Purnell dans le rôle de : Maléfique ( Jeune )

Hannah New dans le rôle de : Leila

Après ce film vous découvrirez la suite de Maléfique et ceci grâce à mon partenaire : CINETRAFIC, voici :

LA FICHE CINETRAFIC DU FILM : MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL

Maléfique : Le Pouvoir du mal - film 2019 - Joachim Rønning - Cinetrafic

Suite plutôt réussie du Maléfique sorti en 2014, Le Pouvoir du mal est construit sur un scénario simple et grand public (attention cependant, certaines créatures peuvent effrayer les plus jeunes) amenant en arrière plan une idée de l'importance de la protection de la nature et du respect du vivant.

https://www.cinetrafic.fr

Synopsis :

Maléfique est une belle jeune femme au coeur pur qui mène une  vie idyllique au sein d’une paisible forêt dans un royaume où règnent le bonheur et l’harmonie. Un jour, une armée d’envahisseurs menace les frontières du pays et Maléfique, n’écoutant que son courage, s’élève en féroce protectrice de cette terre. Dans cette lutte acharnée, une personne en qui elle avait foi va la trahir, déclenchant en elle une souffrance à nulle autre pareille qui va petit à petit transformer son coeur pur en un coeur de pierre. Bien décidée à se venger, elle s’engage dans une bataille épique avec le successeur du roi, jetant une terrible malédiction sur sa fille qui vient de naître, Aurore. Mais lorsque l’enfant grandit, Maléfique se rend compte que la petite princesse détient la clé de la paix du royaume, et peut-être aussi celle de sa propre rédemption…

157806

Anecdotes : 

Première réalisation :

Brad Bird, Tim Burton puis David Yates ont été pressentis pour réaliser le film mais c’est finalement à Robert Stromberg que le studio a confié la mise en scène de Maléfique. 

Maléfique a eu le plus gros budget accordé pour une première réalisation, dépassant ainsi celui d'un autre film de Disney, Tron l'héritage en 2010.

maléfique

Inspiré de "La Belle au bois dormant"

Maléfique s’inspire du méchant personnage Maléfique de La Belle au bois dormant, long métrage d’animation de Disney (1959). Ce dessin animé est une adaptation du conte des frères Grimm qui se sont eux-mêmes inspirés de la version de Charles Perrault qui publia en 1697 La Belle au bois dormant. Mais c’est la version de Jacob et Willem Grimm publiée en 1812 que les studios Disney suivent pratiquement à la lettre pour Maléfique, réduisant le nombre de fées de 13 à 4.

PHOa10290a2-e4dc-11e3-b782-46a01605a8cc-805x453

Maléfique ou la fée Carabosse

Maléfique est en fait la fée Carabosse, représentée comme étant malfaisante, vieille, laide, méchante, et bossue, jetant des mauvais sorts. Cependant, elle n’est pas nommée ainsi dans les premières versions du conte, mais le devient notamment dans le ballet de Tchaikovsky. La fée Carabosse se rapproche de la déesse de la Discorde Éris dans la mythologie grecque. En effet, cette dernière n'avait pas été invitée aux noces de Thétis et Pélée. Pour s'en venger, elle jette une pomme d'or où une inscription y figure: « pour la plus belle ». C'est ce qui déclenchera la Guerre de Troie et le décès d'Achille.

333715

Du Réel au Surnaturel

Robert Stromberg avait une idée bien définie de l’univers visuel qu'il a cherché à représenter dans Maléfique. Il commente : "Je tenais non seulement à ce que le film touche au fantastique et au surnaturel, mais également à ce que le personnage de Maléfique soit réaliste. Dans certains des précédents films auxquels j’ai pris part, j’ai mis les éléments surnaturels en avant. Mais sur Maléfique j’ai fait l’inverse : nous sommes partis du réel, que nous avons augmenté. C’est donc un film à part."

thumb-1920-676718

Regard effrayant
Angelina Jolie a travaillé en étroite collaboration avec les costumiers et les concepteurs du maquillage de son personnage pour accentuer le regard menaçant de Maléfique. Les producteurs de Disney se sont opposés à cette idée, ils avaient en effet pour objectif marketing de profiter de la beauté d'Angelina Jolie, mais l'actrice a insisté pour garder le regard effrayant du personnage animé.

73273084_2639663626091354_5543213825920073728_n

Une Histoire de Famille
Angelina Jolie fut très enthousiasmée par ce projet (elle en est devenue productrice déléguée). Enfant, le célèbre dessin animé de Disney était l'un de ses préférés, le personnage de Maléfique la terrifiait, mais malgré tout elle la trouvait élégante et gracieuse. De plus, ce fut une occasion pour elle de jouer dans un film où ses enfants pouvaient la regarder.
Trois des enfants d’Angélina Jolie ont également joué dans le film. Vivienne Jolie Pitt, 5 ans, fait la petite Aurore. Pax, 8 ans et Zahara, 7 ans, font quant à eux des apparitions. Seule la petite Vivienne ne fut pas effrayée de l'apparence de sa mère lors du tournage.

Angelina terrifie sa fille Vivienne !

 Ma Critique :

Maléfique est un film qui explore l'histoire inédite de l’un des méchants les plus emblématiques du classique Disney qui n’est autre que Maléfique, la sorcière de "La Belle au bois dormant". Destiné à un public familial, le film s’avère être un beau spectacle visuel, nous plongeant dans un univers médiéval fantastique réussi, d’où se dégage beaucoup de magie. De plus, la réalisation s’attache à dépeindre avec soin l’ambivalence de son personnage, d’ailleurs fort bien interprété par Angelina Jolie.  Maléfique est assez révolutionnaire comme film, dans le sens ou il déforme les écritures pour s'adapter autrement au genre Disney. Angelina Jolie colle parfaitement au rôle, autant le dire. On se demande, à chaque fois qu'elle apparaît, "que va t'il donc se passer"? C'est un sentiment merveilleux pour le renouveau d'un personnage féminin "démoniaque". Le costume sombre de Maléfique est fascinant, tout comme son maquillage ou même les décors qui l'accompagnent. Ils changent d'un bout à l'autre de l'oeuvre pour mieux laisser place au côté psychologique, rigide, passionnant et affaiblie de la fée. Si certaines scènes sont exagérées de par leur lourdeur romantique (dès que le prince charmant débarque...), il ne faut pas oublier à qui sont destinés ce long-métrage. Grandiose pour les enfants ! Au final c'est une réécriture intéressante du célèbre conte.

 Ma Note : ,5/5

MALÉFIQUE Bande Annonce VF

 

MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 

unnamed (1) 

Réalisateur : Joachim Ronning

Acteurs principaux  :

Angélina Jolie dans le rôle de : Maléfique

Elle Fanning dans le rôle de : Princesse Aurore

Harris Dickinson dans le rôle de : Prince Philip

Michelle Pfeiffer dans le rôle de : Reine Ingrith

Juno Temple dans le rôle de : Thistlewit

51vtitDz7HL

Nom de l'éditeur : Disney DVD

  "En DVD, Blu-Ray, Blu-Ray 3D, Blu-Ray 4K UHD, et coffret Maléfique 1 et 2 depuis le 21 février, ainsi qu'en VOD"
Voici le site et la page Facebook de l'éditeur.

Synopsis :

Plusieurs années après avoir découvert pourquoi la plus célèbre méchante Disney avait un cœur si dur et ce qui l’avait conduit à jeter un terrible sort à la princesse Aurore, « Maléfique : Le Pouvoir du Mal » continue d’explorer les relations complexes entre la sorcière et la future reine, alors qu’elles nouent d’autres alliances et affrontent de nouveaux adversaires dans leur combat pour protéger leurs terres et les créatures magiques qui les peuplent.

1260728-null

Anecdotes : 

Une suite retardée !

Maléfique a été un très gros succès commercial en 2014 : le film a totalisé un box-office de 758 millions de dollars dans le monde. Aussi, dès 2015, une suite a-t-elle été annoncée. Mais les projets d'Angelina Jolie, notamment pour Netflix et les grosses turbulences dans sa vie personnelle ( son divorce avec Brad Pitt ) ont retardé le film. Quatre ans après son annonce, Maléfique le pouvoir du mal arrive enfin sur les écrans et se retrouve dans le top des productions du début de l'année 2020.

Maleficent-Une-bande-annonce-musicale-pour-Maléfique

Nouvelle Morale

A chaque film Disney sa morale. Celle de Maléfique : Le pouvoir de Mal est dans l'ère du temps et permet d'ouvrir aisément le dialogue avec les plus jeunes sur les questions de l'écologie et de la tolérance. "Cette suite met l’accent sur la protection de l’environnement et la force de la diversité" précise Angelina Jolie. "Le film montre qu’il faut respecter ceux qui sont différents de soi et apprendre de ces différences, sans en être effrayé. Il ne faut pas écouter ceux qui utilisent justement la peur pour diviser, et la famille n’est pas qu’une question de sang. Il faut juste être soi !" Outre le fait de montrer des personnages féminins forts et libres de leur choix, cette suite révèle l'existence d'un peuple lié aux origines de Maléfique. Des Fées noires qui ouvrent de nouveaux horizons...

Maleficent_(film)_Monsters_Fairies_518044_692x1024

Pour en prendre plein les yeux

Ce sont plus de 2100 plans à effets visuels générés par ordinateur que le film propose à voir aux spectateurs ! Des créatures magiques aux nombreuses explosions et l'utilisation d'une nouvelle "arme" sous forme de poudre rouge lors de l'impressionnant combat entre la Reine Ingrith et Maléfique, les effets spéciaux de cette suite sont bluffants. Le spectacle est de haut vol, tout comme les cascades réalisées par les acteurs. Nous retrouvons dans ce film le meilleur de l'action filmée en 2020. Outre le fait d'avoir pris beaucoup de plaisir à voler à l'aide de câbles (elle n'a pas fait appel à une doublure), Angelina Jolie ne se sépare jamais de ses ailes -créées grâce des effets numériques en post-production- dans Maléfique : Le pouvoir du mal. Autant de techniques mélangées pour un rendu plus vrai que nature !

3a355a6c2ea34c01ff8a188356f76001

Changement de casting

Occupé par le tournage de la série TITANS, Brenton Thwaites est remplacé par Harris Dickinson dans le rôle du Prince Phillip.

Malefique2-prince-Brenton-Thwaites-Harris-Dickinson

 

Ma Critique :

Pourquoi allez voir "Maléfique : Le Pouvoir du Mal", tout d'abord pour son puissant trio d'actrices : Si elle avait 14 ans lors du tournage du premier Maléfique (2014), Elle Fanning a tourné Maléfique : Le pouvoir du mal âgée de 20 ans. Comme son personnage, elle a grandi, perdu son innocence et s'est affirmée. Elle est aujourd'hui une jeune femme qui sait ce qu'elle veut ! Elle accepte sa féminité, sait faire face à ses responsabilités, peut gérer d'importants conflits et surtout, entend quitter le nid pour fonder sa propre famille. Une personnalité forte à l'image de sa ténébreuse marraine Maléfique, jouée par Angélina Jolie, que rien n'arrête et qui doit désormais affronter une nouvelle épreuve avec l'envol de son "enfant". Nul doute, les femmes sont au coeur de cette suite, et l'arrivée de l'actrice Michelle Pfeiffer dans le costume de la manipulatrice Reine Ingrith apporte une nouvelle dimension à ces portraits de mères blessées.

Ensuite, pour ses décors féériques : Petits et grands seront enchantés devant la beauté du monde féérique de la Lande avec le château d’Aurore, où la princesse vit entourée des trois petites fées qui se sont occupées d’elle enfant. Nature luxuriante, plantes exotiques et luminescentes... Le décor de la Lande a véritablement été construit sur un plateau, arrosé et chauffé, des studios de tournage de Pinewood près de Londres. Les jolies rivières, les herbes hautes, les chutes d'eau, les fleurs colorées : tout était vrai pour que les acteurs puissent ressentir l'atmosphère si spéciale et imaginer que d'adorables créatures magiques du Royaume virevoltent réellement à leurs côtés.

Pour conclure, ce film est un petit bijou visuellement surtout si vous le regardez en blu-ray, l'image et le son en seront encore multipliés ! Disney a encore très bien travaillé pour nous plonger dans cet univers merveilleux. Seule petite déception, j'ai trouvé Maléfique trop gentille à certains moments, on a pas vraiment l'habitude de la voir ainsi.

 

Ma Note : ,5/5

MALÉFIQUE 2 LE POUVOIR DU MAL Bande Annonce VF (2019)

angelina-jolie-malefique


12 décembre 2013

GODZILLA 1998 et les NEWS sur celui de 2014 !!!

GODZILLA

Jaquette GODZILLA (1998)

Réalisateur : Roland Emmerich

Acteurs principaux :

Jean Reno dans le rôle de : Philippe Roaché

Matthew Broderick dans le rôle de : Nik Tatopoulos

Maria Pitillo dans le rôle de : Audrey Timmonds

Hanz Azaria dans le rôle de : Victor Palotti

Michael Lerner dans le rôle de : Maire Ebert

Kevin Dunn dans le rôle de : Colonel Hicks

Harry Shearerdans le rôle de : Charles Caiman

Vicki Lewisdans le rôle de : Dr Elsie Chapman

Synopsis : 

Une tempête effroyable se dechaîne sur le Pacifique, engloutissant un pétrolier tandis qu'un immense éclair illumine le ciel au-dessus de la Polynésie française. Des empreintes géantes creusent un inquiétant sillon à travers des milliers de kilomètres de forêts et de plages au Panama. Les navires chavirent au large des côtes américaines et ces horribles phénomènes s'approchent de plus en plus près de New York. Le chercheur Nick Tatopoulos est arraché à ses recherches afin d'aider les Etats-Unis à traquer le monstre qui est à l'origine de ces désastres mystérieux.

Godzilla-1998-00

Anecdotes : 

Tornade propice :

En mai 1997, le tournage de Godzilla dans la ville de Jersey City est marqué par l'arrivée d'une puissante tornade. Contre toutes attentes, ce qui devait être une complication logistique de plus est vite devenu un plus au niveau de la mise en scène. L'équipe de Roland Emmerich a en effet décidé de filmer certaines images de destruction après le passage de la tornade, des séquences qui auront leur utilité lors du montage du film.

Godzilla détruit par Armageddon :

Annoncé comme le grand favori de l'été américain en 1998, Godzilla est détruit symboliquement dans l'un de ses plus dangereux concurrents, Armageddon de Michael Bay. Dans Armageddon en effet, un jouet gonflable à l'effigie du lézard mutant est attaqué par un petit caniche, avant d'être purement et simplement anéanti par la chute d'un météorite.

La Cata...

S'il a remporté quelques prix attribués par le public ou dans des cérémonies plus spécialisées, Godzilla a également eu sa part de Razzie awards, récompensant les pires films de l'année, en 1999. Godzilla repart avec les titres de Pireremake (partagé toutefois avec Chapelon melon et bottes de cuire de Jeremiah Chechnik et Psycho de Gus Van Sant) et de Pire actrice dans un second rôle (pour Maria Pitillo). Le film avait également été nommé dans les catégories Pire réalisateur, Pire image et Pire scénario.

godzilla_1998

Ma Critique :

Très étonné que ce film n' a pas vraiment plu, car ce fût un de mes films préférés à l'époque, avec de superbes effets spéciaux qui pourront rappeller Jurassic Park. Un bon moment de distraction agrémenté de belles cascades et un Jean Reno toujours aussi parfait avec son excellent humour ! Ce que personnellement je ne comprends pas non c'est le titre de pire actrice dans un second rôle pour Maria Pitillo que j'ai pourtant adoré dans ce film...

Enfin voilà, j'ai hâte de voir celui de 2014, mais n'empêche je vous conseille vraiment ce film et je ne pense pas que vous soyez si déçu !!!

Ma Note : /5

Godzilla Bande Annonce VF

 

News Ciné :

GODZILLA 2014 

Affiche GODZILLA 2014

Réalisateur : Gareth Edwards

Acteurs principaux :

Aaron Taylor-Johnson dans le rôle du : Lieutenant Ford

Bryan Cranston dans le rôle du : Scientifique Joe Brody, le père de Ford

Elizabeth Olsen dans le rôle de : Elle Brody, la femme de Ford

Ken Watanabe dans le rôle de : John

Juliette Binoche dans le rôle de : la belle-mère de Ford

David Strathairn dans le rôle du : Major

Richard T.Jones dans le rôle de : un militaire important, le colonel

Victor Rasuk dans le rôle de : Tre Morales

Akira Takarada

Sally Hawkins dans le rôle de : une scientifique

Synopsis :

Alors que des monstres gigantesques menacent la sécurité du Japon et de la côte Ouest des Etats-Unis, un jeune officier de la marine tente de rejoindre ses proches dont sa compagne, infirmière et jeune maman et son père ingénieur en nucléaire...

Pré-Affiche GODZILLA (2014)

"Godzilla" face à l'araignée géante Muto ?

Le fabricant de jouets et de figurines Urban Collector aurait dévoilé un des futurs adversaires de "Godzilla" dans le remake réalisé par Gareth Edwards. Le nouveau monstre géant serait une charmante araignée répondant au doux nom de Muto...

Une information lâchée par erreur ? Urban Collector, le fabricant de jouets et de figurines, aurait annoncé Muto comme futur produit dérivé de Godzilla ! Muto, c'est quoi ? Tout simplement une araignée géante... et donc potentiel futur adversaire du gros lézard japonais. Aucun design officiel n'a pour le moment fuité. Ni aucune confirmation que ce jouet était bien le reflet d'un des monstres du futur remake mis en scène par Gareth Edwards.

kumongafinal3032

Non, le nouveau monstre n'est pas Kumonga, mais c'est la chose la plus proche que nous avons en termes de description visuelle, à côté de quelques croquis.

Godzilla se dégourdira les papattes le 14 Mai prochain. Encore peu d'éléments "sûrs" circulent. Mais ce qui est certain c'est que Bryan Cranston, Aaron Taylor-Johnson et Elizabeth Olsen auront l'air bien petits à côté du lézard géant et de la petite bande de monstres que le film devrait contenir...

godzilla2014_illustration_fanartwork

Allez petit cadeau, voici un Teaser du prochain Godzilla ( Ne faites pas attention, il y a des morceaux de Pacif Rim à l'intérieur...)

http://www.youtube.com/watch?v=eyfIF-PvF5o

Et voici la Bande-annonce officielle :

 

06 décembre 2013

La LIGNE VERTE, le Chef-d'oeuvre de Frank Darabont !

LA LIGNE VERTE

Jaquette La Ligne Verte (1999)

Réalisateur : Frank Darabont

Acteurs principaux :

Tom Hanks dans le rôle de : Paul Edgecomb

Michael Clarke Duncan dans le rôle de : John Coffey

David Morse dans le rôle de : Brutus Howell

Bonnie Hunt dans le rôle de : Jan Edgecomb

Gary Sinise dans le rôle de : Burt Hammersmith

James Cromwell dans le rôle de : Warden Hal Moores

Michael Jeter dans le rôle de : Eduard 'Del' Delacroix

Doug Hutchison dans le rôle de : Percy Wetmore

et sans oublier "La petite Souris" dans le rôle de : Mister Jingles

Synopsis : 

Paul Edgecomb, pensionnaire centenaire d'une maison de retraite, est hanté par ses souvenirs. Gardien-chef du pénitencier de Cold Mountain en 1935, il était chargé de veiller au bon déroulement des exécutions capitales en s’efforçant d'adoucir les derniers moments des condamnés. Parmi eux se trouvait un colosse du nom de John Coffey, accusé du viol et du meurtre de deux fillettes. Intrigué par cet homme candide et timide aux dons magiques, Edgecomb va tisser avec lui des liens très forts.

David Morse, Michael Clarke Duncan et Tom Hanks

 Anecdotes :

- Tom Hanks et Gary Sinise se retrouvent dans ce film après avoir déjà tourné ensemble dans les films Apollo 13 et Forrest Gump.

- Tom Hanks retrouve également Barry Pepper, avec qui il a déjà joué dans Il faut sauver le soldat Ryan.

- Le scénario présente une erreur historique : à l'époque où se déroule l'action (les années 1930), la Louisiane exécute encore ses condamnés à mort par pendaison. La chaise électrique n'est adoptée qu'en 1941.

- Michael Clake Duncan a été recommandé par Bruce Willis.

- John Travolta a refusé le rôle de Paul Edgecomb.

- Deux épisodes de la série Les Simpson (Saison 13, épisode 21 : "Une chaise pour deux"  et Saison 21, épisode 17 : "A tyran, tyran et demi") contiennent plusieurs clins d’œil.

ligne-verte-1999-15-g

Différences entre le roman et le film :

Roman : The Green Mile de Stephen King

  • Dans le livre, l'histoire se déroule en 1932 ; dans le film, cela se passe en 1935.
  • Les noms des prisonniers diffèrent parfois.
  • Le moment où John Caffey soigne l'infection urinaire de Paul Edgecombe : dans le livre, John demande à Paul de venir dans sa cellule s'asseoir et Paul le fait, dans le film John attrape Paul et le plaque contre les barreaux de sa cellule.
  • Dans le livre, Paul enquête sur le cas de John Caffey et y découvre de nombreux faits prouvant son innocence.
  • Le moment où Percy Wetmore tue de plusieurs balles William Wharton : dans le livre, il est dit que Wharton est allongé sur son lit, endormi à cause des puissants somnifères donnés quelques heures plus tôt par Paul. Dans le film, celui-ci a une conversation avec Percy avant qu'il ne le tue.
  • Dans le livre, John Caffey ne demande qu'un pain de viande en guise de dernier repas
  • Dans le film Brutus Howell et Paul Edgecombe sont avec John Caffey quand celui-ci annonce son envie de mourir. Dans le livre, c'est Paul Edgecombe qui l'annonce à Brutus Howell.
  • La scène où John Caffey regarde un film n'est pas présente dans le livre.
  • La fin est également différente (le livre contient des informations supplémentaires sur la vie de Paul avant la maison de retraite, et une scène concernant Mr Jingles vieillissant).

Mister Jingles, la petite souris du film !

Perte tragique d'un Grand Homme :

Nommé aux Oscars pour ce rôle, le comédien à la stature imposante s'est éteint des suites d'un infarctus du myocarde.

Michael Clarke Duncan

"Je m'appelle John Coffey, comme le café mais ça s'écrit pas pareil"...

Il restera à jamais associé au film "La Ligne Verte", à ce rôle de John Coffey, gentil géant doté de pouvoirs surnaturels, condamné à mort pour un crime odieux qu'il n'a pas commis dans l'Amérique des années 30. Michael Clarke Duncan est mort le 3 septembre 2012 à l'hôpital Cedar-Sinai de Los Angeles, à l'âge de 54 ans.

Né à Chicago en décembre 1957, il a été videur de boîte de nuit, avant de devenir garde du corps de célébrités, comme Will Smith. Il rêvait d'être acteur lui-même mais devait se contenter de petits boulots. Sa chance, c'est qu'il ne passait pas inaperçu. Ses 1,96 mètre pour 140 kilos lui valurent d'être remarqué par Michael Bay qui lui proposa un rôle dans le film Armageddon, aux côtés de Bruce Willis et Ben Affleck.

Il donna la réplique à Tom Hanks, dans "La Ligne verte". A 42 ans, il accédait enfin à la notoriété et se vit même nommé aux Oscars. S'ensuivront plusieurs apparitions plus ou moins convaincantes dans"La Planète des singes", "Dardevil", "The Island" ou encore "Green Lantern".

Les téléspectateurs avaient pu le redécouvrir dans le rôle de Léo Knox, avocat au grand cœur, personnage secondaire de "The Finder",sympathique série dérivée de l'univers de "Bones", diffusée sur M6. Série qui n'a pas été reconduite aux Etats-Unis faute d'audiences. 

Michael Clarke Duncan avait été admis le 13 juillet 2012 en soins intensifs suite à un infarctus du myocarde. Seul l'incroyable pouvoir de guérison de John Coffey aurait pu le sauver.

"Je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde", disait son personnage dans "La Ligne verte." 

Michael Clarke Duncan et Tom Hanks

Ma Critique : 

Tout bonnement magnifique, un véritable Chef-d'oeuvre !!! Que dire de plus... Ce film est une pure merveille de sentiments de toutes sortes. C'est une oeuvre mélangeant les côtés fantastique, magique, émouvant et tragique. Les acteurs y sont enivrants de réalité, Tom Hanks est extraordinnaire dans ce film et Michael Clarke Duncan a fait ici une merveilleuse interprétation en John Coffey, grand molosse au coeur pure qu'on ne peut qu'admirer et adorer !

C'est un film qui marquent les esprits et poussent à réfléchir sur l'absurdité du monde. A voir et à Re Revoir !!! Sublime !!!

Ma Note :  /5