02 novembre 2015

Le film Evenement de Ridley Scott : PROMETHEUS et Le 2ème Opus bientôt dans nos Salles !!!

PROMETHEUS

Prometheus_custom-20473528052012

Réalisateur : Ridley Scott

Acteurs principaux :

Noomi Rapace dans le rôle de : Elizabeth Shaw

Charlize Theron dans le rôle de : Meredith Vickers

Michael Fassbender dans le rôle de : David

Idris Elba dans le rôle de : Janek

Synopsis :

En 2089, Elizabeth Shaw et son compagnon Charlie Holloway font une étrange découverte. Un pictogramme apparait sur plusieurs vestiges de civilisations disparues, qu'elles soient aztèques, mésopotamiennes ou préhistoriques. Ils comprennent très vite que ce symbole montrant un humanoïde levant sa main vers six étoiles est en réalité une carte de l'espace. Elizabeth est alors persuadée qu'il s'agit d'une invitation des créateurs de la l'humanité, théorie corroborée par les traces laissées par leurs créateurs et retrouvées en Afrique trente ans plus tôt.Grâce à la société Weyland, une expédition est organisée, une expédition de 17 personnes dirigée par Meredith Vickers et qui conduira Elizabeth Shaw jusqu'au système solaire de Zeta Reticuli, sur la planète LV-426.Le voyage dure deux ans à bord du Prometheus, et en 2091, David, un androïde, réveille l'équipage encore en hyper-sommeil. Peter Weyland, resté sur Terre, leur apparait alors sous forme d'hologramme pour leur ré-exposer leur mission. Ils doivent ramener de LV-426, un spécimen de forme inconnu. Une fois le Prometheus posé sur LV-426, l'équipage part donc en reconnaissance, seulement, il va découvrir quelque chose qui pourrait bien changer leur destin, et celui de la Terre entière ...

prometheus

Anecdotes :

Le Space Jockey à l'origine :

L'idée d'une préquelle à Alien, le huitième passager est venue il y a longtemps à Ridley Scott. Mais, au fil des années, le projet a évolué pour devenir un film différent, un peu plus distant de son modèle, avec ses propres tenants et sa propre mythologie. Le cinéaste explique que ce qui l'a motivé pour Prometheus a été son envie de revenir sur l'un des personnages les plus intrigants et les plus passionnants de l'univers d'Alien : le Space Jockey, ce géant fossilisé apparemment victime d'un "chestburster" (le stade embryonnaire de l'Alien, implanté à l'intérieur d'un être humain), fatal à  John Hurt dans le film d'origine. Ridley Scott voulait résoudre l'énigme que soulevait cette créature, qui fut éclipsée par les xénomorphes dans l'esprit du public : Qui était le Space Jockey ? D’où venait-il ? Quelle était sa mission ? Autant de questions au centre de Prometheus.

Last_Engineer_Before_Launching

Description du "Space Jockey" :

« Space Jockey », également appelé « Mala'kak », « Pilote » ou « Ingénieur », sont les noms donnés à l'espèce rencontrée sur LV-426, dont les Aliens avaient infesté le vaisseau. Il apparait dans le film original Alien, dans Prometheus, et dans plusieurs jeux vidéo.

Dans la version originale, le Space Jockey, émet un signal de détresseou plus précisément d’avertissement, est découvert en l'an 2122 sur la planete LV-426 par l’équipage du Nostromo alors en état de bio-stase sur le trajet de retour vers la Terre après avoir effectués leur récolte de raffinerie depuis les différentes colonies. Il est de forme humanoïde et trois à quatre fois plus grand qu'un humain dont le squelette semble avoir fossilisé sur le siège bio-mécanique d'un vaisseau spatial après qu'un élément étranger ait fait exploser sa cage thoracique et pondue une série d’œuf dans la partie inférieure du Derelict. Il est doté d'une sorte de tuyau respiratoire reliant le nez au bassin.

Dans la version du film Prometheus, le Space Jockey est découvert en l'an 2093 par l’équipage du Prometheus, d’après des recherches archéologiques terrestre sur l'un des satellite nommé LV-223 de la planète LV-426. Il est dit que les « Ingénieurs » sont à l'origine de la création de l'humanité et que les événements du film ont conduit à la création d'Aliens. De formes humanoïdes et anthropomorphe, ils possèdent une combinaison biomécanique. De nombreuses ruines de leur civilisation parsèment plusieurs mondes de la Galaxie et les humains y ont construit des installations d'études pour en comprendre les mystères. L'architecture de leurs ruines et vaisseaux est de type biomécanique avec une utilisation des fluides et du son. L'intérieur du Derelict (le vaisseau naufragé sur LV-426) semble même organique.

Le jeu Aliens versus Predator 2 implique un laboratoire expérimental construit sur les artefacts de différentes espèces et de leur technologie. À la fin de la campagne des Marines, le joueur se bat contre une reine Alien dans une grande salle avec un Space Jockey au centre.

Prometheus-2-aliens

Tournage XXL ! :

Le tournage de Prometheus, débuté en août 2010, s'est déroulé en partie dans les studios de Pinewood en Angleterre, célèbres pour avoir accueilli les tournages de plusieurs blockbusters ultra connus (comme la saga James Bond, et plus récemment Le Hobbit de Peter Jackson). Ridley Scott et son équipe, qui désiraient des décors gigantesques pour donner cette impression de réel tactile au film, ont monopolisé les 5 500 mètres carrés des bâtiments, et ont même dû installer une extension de 25%, pour pouvoir tourner la fameuse scène de la tête monumentale.

1200x1200sr

Des Paysages Epoustouflants ! :

Après un tournage à Pinewood qui a duré 15 semaines, l'équipe du film a déménagé pour les scènes en extérieur. Le paysage lunaire à la fois sublime et macabre de Prometheus existe bel et bien ! C'est celui de la région volcanique du mont Hekla, dans le sud de l'Islande. Toujours dans le même pays, quelques plans ont été tournés sur le site des impressionnantes chutes Dettifoss.

Dans la région volcanique du mont Hekla, dans le sud de l'Islande

 Sur le site des impressionnantes chutes Dettifoss en Islande

Le luxe sans frontières :

Pour les appartements de la sublime mais glaciale Vickers (Charlize Theron) à bord du Prometheus, les décorateurs n'y sont pas allés de main morte. Meubles design, piano Fazioli, lustres Swarovski... Une véritable réplique d'un appartement cossu new-yorkais, mais dans les confins de l'espace !

Dans les appartements de Vickers (Charlize Theron) à bord du Prometheus

Des créatures cohérentes et crédibles :

Sans reprendre totalement le design de l'artiste suisse H.R. Giger (créateur du fameux Xénomorphe de la saga Alien), Neal Scanlan et Conor O,Sullivan, les superviseurs de la création des prothèses et du maquillage de Prometheus, avouent que l'ADN esthétique du premier film est présente. Les deux créateurs ont voulu donner une cohérence et une crédibilité à leurs créatures, en partant constamment du principe que les éléments constitutifs de ces êtres doivent être logiques d'un point de vue de l'évolution biologique. Pour cela, ils se sont beaucoup inspirés des plantes, des créatures marines et d'autres animaux.

11

Prométhée ? :

Le choix du nom "Prometheus" pour le vaisseau et l'expédition du film n'est pas anodin. Prométhée était un Titan de la mythologie grecque, qui vola le feu aux dieux pour le donner aux hommes. Pour cet acte, il fut puni et enchainé à un rocher pour l'éternité, condamné à se faire dévorer le foie par un aigle. Il sera finalement libéré par Héraclès et réhabilité par Zeus. Mais l'histoire de Prométhée reflète bien cette question du rapport de force entre l'humanité et les dieux, thématique récurrente dans le film de Ridley Scott.

6977204203616620

Androïde un jour, Androïde toujours ! :

Le nom des androïdes de la saga Alien suivent une logique alphabétique. Dans le premier film, l'androïde (incarné par Ian Holm) s'appelle Ash, dans Aliens le retour et Alien 3, il se nomme Bishop, et dans Alien, la résurrection, son nom est Call. Pour Prometheus, Ridley Scott et ses scénaristes suivent donc cette logique en appelant leur androïde David, qui est interprété par Michael Fassbender.

Michael Fassbender dans le rôle de l'Androïde David

La grande histoire de l'univers d'Alien... :

Se situant en 2085, les événements du film se déroulent 37 ans avant les événements du premier Alien. Mais si l'on prend en compte toute la chronologie de l'univers du premier film, tout commence dès l'an 2896 avant notre ère, où les humains ont leurs premiers contacts avec des créatures extraterrestres, les Predators, qui leur apprennent à construire des pyramides et à chasser le Xénomorphe, comme cela est décrit dans le spin-off Alien vs. Predator. Tout se termine (au cinéma) en 2381, avec les événements d'Alien, la résurrection. Une longue histoire de près de 5300 ans qui n'est pas prête de s'arrêter avec Prometheus, et la nouvelle trilogie qu'espère démarrer Ridley Scott !

Aliens versus Predator

Une bande son à tout pêter ! :

Lors d'une projection au Gaumont Marignan, à Paris, la bande sonore du film fut tellement assourdissante qu'elle a fait sauter les enceintes de la salle. A la fin du film, lors de la fuite de Noomi Rapace pour regagner le vaisseau, Prometheus s'est ainsi retrouvé muet, obligeant le projectionniste à repasser la scène une seconde fois... pour faire de nouveau sauter le son ! Ce n'est qu'à la troisième tentative, après avoir baissé les niveaux sonores, que la séquence put être diffusée sans problèmes techniques... De leur côté, les spectateurs étaient volontiers hilares de voir trois fois de suite la même séquence, et de connaître de fait les dialogues par cœur.

Prometheus-facehugger

La saga Alien à la loupe du box-office :

Le premier opus de la saga, Alien, le huitième passager (1979), fut plus qu'un succès public. Rapportant environ 200 millions de dollars dans le monde (pour 11 dépensés), il imprima sa marque sur toute une génération, et eut évidemment droit à sa suite. Réalisé par James Cameron sept ans plus tard, Aliens le retour fit presque aussi bien : 183 millions de billets verts, pour un budget de 18. Mais cette véritable poule aux œufs d'or va alors entrer dans une logique purement mercantile, et perdre petit à petit son aura. Le troisième opus, Alien 3 (1992), premier film de David Fincher, a beau avoir rapporté 160 millions de dollars dans le monde, son budget de 50 le rendit moins rentable que ses prédécesseurs. Avec le temps, cette logique des coûts de production à la hausse va s'accentuer. Alien, la résurrection (1997) confirme l'essoufflement, faisant le même score que le film précédent, mais avec un budget monté à 75 millions. Dès lors, le Xénomorphe ne fonctionne plus seul. Dans les années 2000, il apparaît à l'écran dans des spin-off aux côtés de son ennemi le Predator, et rapporte à nouveau ( Alien vs. Predator : 172 millions de recettes mondiales, pour 60 engagés). Mais la renaissance n'aura jamais vraiment lieu, la qualité n'étant pas au rendez-vous, Aliens vs. Predator - Requiem finissant même par s'enfoncer dans les abysses du nanar, tirant ses recettes avec lui (128 millions pour 40 de budget).

file_612011_prometheus-2-alien-11192014-105238

Ma Critique :

Avant tout, on se pose beaucoup de questions avant même d'être arrivé dans la salle de cinéma : Est-ce un préquel d'Alien ? Un reboot ? Ou tout simplement une nouvelle œuvre originale reprenant les traits de la naissance d'Alien que Ridley Scott en personne avait autre fois réalisé ? Le seul moyen de pouvoir répondre à toutes ces questions était d'aller voir ce film !

Bon ne vous attendez pas à avoir toutes les réponses à vos questions, car en finalité on s'en pose encore plus à la fin mais on s'imagine assez bien ce qui peut se passer par la suite. L'histoire est également assez lente, mais en finalité on en sort ravi. Les acteurs sont tout simplement excellents et que dire des décors, du paysage et des effets spéciaux qui sont vraiment exceptionnels, c'est d'une beauté visuelle époustouflante. La bande sonore de Marc Streitenfeld était très bonne également, je ne sais pas si vous le saviez mais la bande-annonce de Prometheus reprend la même structure, le même montage, et la même bande sonore que la bande-annonce d'Alien, le huitième passager.

Prometheus marque le grand retour de Ridley Scott au genre qui a fait sa renommée : la science-fiction. En effet, la dernière fois que le cinéaste a côtoyé l'anticipation, c'était avec le film culte Blade Runner, en 1982 ! Et on peut le dire ça lui réussit très bien, ce n'est pas le chef-d'oeuvre qu'on attendait et il n'arrive pas à détrôner nos Aliens mais il reste néanmoins un excellent film de science-fiction.

Parlons un peu de la 3D, elle n'est pas indispensable mais elle sert beaucoup à immerger le spectateur dans l'histoire et apporte une profondeur pratiquement similaire à Avatar.

Attention Spoiler : Petit clin d'oeil au film Sunshine A la fin de Prometheus quand celui qui va s'écraser contre le Derelict pour l'empécher de partir vers la terre, un des pilotes dit à l'asiatique : "N'oublie pas de mettre les écrans de protections cette fois". Pour ceux qui on pas compris, l'asiatique est l'acteur qui oublie de programmer le panneau solaire dans le film Sunshine, sacrée clin d'oeil ! :)

Attention Spoiler : Le Space Jockey, au début du film se suicide en s'injectant le liquide noir pour ainsi créer la vie. On saura plus tard que l'espèce de vers de terre se sont retournés contre leurs créateurs et on presque anéantis les Space Jockey dans leurs base. Dans le film, David, récupère un échantillon de ce liquide noir et le fais glisser dans un verre de champagne qu'il servira à Holloway. Holloway couchera alors avec Elisabeth Shaw qui finira par tomber enceinte d'une façon vraiment très rapide et quand elle verra que son copain est infecté et qu'elle porte en elle une créature issue de leurs rapport sexuel décide de retirer le "bébé" par chirurgie, le bébé grandira plus tard dans le film deviendra un facehugger géant (l'arraigné dans alien) et pondra alors un oeuf dans le corps du Space Jockey, le résultat, une sorte de créature hybrid sortira du corps du Space Jockey, le monstre ressemble à l'Alien avec une tête de requin et une double machoire qui fait vraiment penser à une reine Alien, mais ce monstre n'a pas de queue ni de corne sur le dos, il n'est donc pas l'Alien qu'on connait tous mais un ancêtre ou du moins le début de leurs évolution. En gros, l'alien est à la base, un fruit d'expérience de plusieurs espèces. Vraiment interessant comme idée...!

Pour conclure, Prometheus est un grand divertissement et un grand film de Ridley Scott, ce n'est pas le chef d'oeuvre annoncé mais ça laisse place à une trilogie qui pourrait devenir culte telle que Star Wars ! Pourquoi pas...  ;)

Vivement la suite !

Ma Note : /5

 

PROMETHEUS 2 - ALIEN PARADISE LOST

maxresdefault

News :

Alien 5 bloqué par Prometheus 2 :

Alors que Ridley Scott s’apprête à entrer en production pour sa suite à Prometheus, Neill Blomkamp annonce dans un tweet que la sienne, à Alien, la résurrection, doit céder sa place.

Les fans d’Alien doivent grincer des dents : alors que Neill Blommkamp a annoncé en début d’année que son prochain film serait le cinquième volet de la saga Alien, voilà que Fox l’oblige à laisser Ridley Scott passer en premier avec sa suite à Prometheus, le prequel d’Alien, intitulé Alien: Paradise Lost.

Le studio américain semble frileux à l’idée d’élaborer la suite et l’avant du film d’origine, déjà réalisé par Ridley Scott en 1979. Droit d’aînesse oblige : c’est donc au cinéaste le plus âgé que revient la priorité. Pire encore : puisque Ridley Scott a annoncé plusieurs suites à Prometheus, Alien 5 est probablement retenu pour un bon moment, comme le confirme le tweet de Neill Blomkamp, qui se résigne à se tourner vers d’autres projets.

« Alien est sur pause en attendant Prometheus 2. Du coup, je vais travailler sur d’autres choses… mon amour pour le xeno – et Lieutenant Ripley reste le même. »

Un coup dur pour le réalisateur de District 9 et du plus récent Chappie, qui avait même réussi à convaincre l’actrice Sigourney Weaver de reprendre son rôle d’Ellen Ripley !

hqdefault

Alien Paradise Lost : la suite de Prometheus fera directement référence à Ripley :

Il y aura des connexions avec le personnage de Ripley dans la suite de Prometheus, rebaptisée "Alien : Paradise Lost". Révélation faite par Ridley Scott lui-même.

L'excitation monte d'un cran pour la suite de Prometheus. Même avant la sortie du fim Seul sur Mars, le réalisateur Ridley Scott lâchait déjà petit à petit des infos croustillantes sur Prometheus 2 dont on a a appris depuis peu de temps qu'elle s'appellerait finalement Alien : Paradise Lost.

On en apprend à présent (un peu) plus sur l'éventualité d'un retour du personnage de Ripley dans ce nouveau volet de la saga. Dans une interview à Empire, Scott a en effet révélé qu'"il y aurait des connexions avec le personnage de Ripley". Avant d'ajouter : "Mais je ne vous dirais pas lesquelles".

Toujours selon Ridley Scott dans le magazine Empire, "d'une certaine manière, c'est Prometheus 2. C'est exactement la même histoire. Mais ça a toujours été fait pour s'appeler Alien : Paradise Lost.(...) Cela va nous ramener vers le premier Alien". 

Des infos encore assez énigmatiques donc, mais laissant penser de plus en plus que les liens entre Alien et Prometheus seront plus forts dans cette suite.

Blomkamp-Alien1-640x360

Prometheus 2 retitré Alien Paradise Lost : retour aux sources ou argument marketing ? :

Alien Paradise Lost. Le fait de remettre la licence Alien au cœur de la franchise Prometheus ne serait-il pas une façon d'annoncer aux fans un retour aux sources de la saga ?

Si Prometheus 2 est désormais titré : "Alien Paradis Lost", cela peut être interprété de plusieurs façons, que l'on peut tenter de détailler. Deux théories s'affrontent, nous laisserons au lecteur le choix de sa version préférée :

"Il s'agit d'un véritable retour aux sources de la saga" :

Si le film s'appelle désormais Alien: Paradise Lost, c'est parce qu'il va se rapprocher de l'intrigue générale de la saga Alien. Plus de références aux précédents films et une mythologie plus proche des créatures créées par Giger, c'est justement ce que l'on attendait du premier Prometheus.

Surtout, ce nouveau titre est intriguant, et laisse entendre un "paradis perdu", référence avouée de Ridley Scott au poème éponyme de John Milton, relatant la chute d'un homme. Ce paradis perdu de l'homme sera-t-il transposé aux monstres ?

deaconalien-concept-1012-048

"C'est un choix purement marketing, la Fox essaye de faire disparaître le souvenir de Prometheus" :

Les chiffres sont là : Prometheus n'a pas rencontré le succès escompté, notamment aux Etats-Unis, où il totalise seulement 126 millions de dollars de recette, le plaçant en-dessous de la barre des 400 plus gros succès d'un film sur le sol américain.

Prometheus a aussi horripilé certains fans de la saga Alien, qui n'y ont vu que poudre aux yeux, intrigue maigrichonne et trahison du matériau original. Du reste, ce titre sème une certaine confusion dans la continuité de la saga : qui se souviendra que Alien : Paradise Lost est une "origin story" et pas un film Alien à regarder après Alien 4 ?

is-the-alien-franchise-broken-or-can-prometheus-2-save-the-series-nope-496326

Comment trancher ?

Que l'approche soit marketing ou scénaristique, la seule chose certaine c'est que Ridley Scott a annoncé deux voire trois films "Prometheus", dont le dernier sera un crossover avec la saga Alien. Le but reste le même, raconter le passé des créatures d'Alien, en assumant ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent- que la saga Prometheus est prequel à celle d'Alien.

alien-paradise-lost

A vos coms !!! J'attends vos avis de toutes et de tous !!!

 


01 novembre 2015

La Saga " Labyrinthe "

Le LABYRINTHE

Le_Labyrinthe_custom-16203007102014

Réalisateur : Wes Ball

Acteurs principaux :

Dylan O'Brien dans le rôle de : Thomas

Kaya Scodelario dans le rôle de : Teresa

Aml Ameen dans le rôle de : Alby

Will Poulter dans le rôle de : Gally

Thomas Brodie-Sangster dans le rôle de : Newt

Ki Hong Lee dans le rôle de : Minho

Synopsis :

Thomas, un adolescent, se réveille amnésique dans un étrange endroit à ciel ouvert entouré de hauts murs, et où vivent cinquante autres garçons. Ce lieu mystérieux donne accès à un labyrinthe, dont les plans sont modifiés chaque nuit. Quiconque s'y est aventuré n'est jamais reparu, d'autant que des des créatures menaçantes y rôdent. Grâce à quelques bribes de mémoire qui lui reviennent à travers des rêves concernant une organisation secrète appelée W.C.K.D., et à des indices trouvés au sein du labyrinthe, Thomas va tenter de trouver un moyen de s'échapper, avec l'aide de la bande des garçons...

artoff8308

 

Anecdotes :

Une dystopie de plus :

Le Labyrinthe est adapté d'un roman de science-fiction écrit par James Dashner publié en 2009. Tout comme les célèbres "Hunger Games et Divergente", le livre s'inscrit dans le genre dystopique, un registre très prisé par Hollywood, qui dépeint un univers fictif où toute chance de bonheur semble utopique, avec le plus souvent de jeunes personnages en guise de héros. Le Labyrinthe étant le premier volet d'un cycle littéraire intitulé "L'Epreuve", les épisodes suivants (La Terre Brûlée, Le Remède Mortel) seront également adaptés au cinéma.

Tournage :

C'est dans la Louisiane américaine que les équipes du film ont posé leurs caméras pour le tournage. Quant aux scènes où les protagonistes se trouvent dans les bois, elles ont été tournées dans une ferme de St. Francisville à côté de Bâton-Rouge. Les enregistrements ont duré trois mois, entre mai et juillet de l'année 2013.

 

142542

Encore plus haut ! :

Les murs immenses du labyrinthe font en réalité 4,80 mètres de haut, ni plus ni moins en raison des dimensions du studio où se trouvait le décor et pour laisser la place aux éclairages. C'est donc en postproduction que tout s'est joué avec l'équipe des effets visuels qui prolongea le mur de 30 mètres !

The Doors :

L'équipe artistique a eu du fil à retordre durant la construction des portes du Labyrinthe. Marc Fisichella confie à ce propos : "Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette installation a constitué un véritable défi car nous l’avons construite au milieu de nulle part et dans des conditions auxquelles nous n’étions pas habitués"Mesurant chacune 6 mètres de large sur 6 mètres de haut avec une ouverture de 6 mètres et, en bonus une mécanisation qui permettait l'ouverture comme la fermeture, les portes pesaient chacune plus de trois tonnes !

the-maze-runner-film-le-labyrinthe-dystopie

Invités surprises :

Serpents venimeux, crotales et vipères cuivrées, insectes, moustiques, taons, etc. L'équipe du tournage comme les acteurs ont eu quelques difficultés avec nos amis les bêtes ! Pour éviter les morsures, un professionnel des reptiles a été appelé par la production et a dû les déplacer dans un autre lieu pour une durée de trois semaines.

En Stage de survie :

Les jeunes comédiens ont préparé leur rôle à la dure ! Wes Ball leur fit en effet vivre une expérience inoubliable, en les envoyant en stage de survie. Le producteur Wyck Godfrey commente : "Je pense que cette expérience a permis aux acteurs de forger des liens semblables à ceux qui unissent les personnages du livre". Un soir, alors qu'ils dormaient à la belle étoile, les futurs protagonistes du film furent surpris par un violent orage dont ils se souviendront...

the-griever-The-Maze-Runner-le-labyrinthe

Ma Critique :

Une histoire très prenante du début jusqu'à la fin, avec son lot de mystère . On s'interroge tout le long du film pour savoir qui a enfermé ses jeunes dans ce labyrinthe et pour quelle raison ; nous ne sommes pas au bout de nos surprises grâce à quelques rebondissements et retournements de situations. L'idée du labyrinthe avec ses créatures cachées à l'intérieur est excellente, elle me fait penser au jeu de société LABYRINTHE ou encore au film CUBE. J'ai adoré ce film et j'ai profité de tous les détails et de toutes les actions tant les effets spéciaux sont d'une grande qualité. On a craint le déjà-vu, mais le film emprunte astucieusement à tous les avatars du genre : la série Lost (« Que sommes-nous venus faire dans cette galère et qui sont ces Autres qui nous guettent ? »), Hunger Games (« Un leader, il n'y a que ça de vrai contre l'adversité »), sans oublier les thrillers post-apocalyptiques. Chaque scène est un peu plus surprenante, plus haletante que prévu, sans parler de la fin, en forme de « à suivre » complètement ­assumée.

Film à voir et à revoir !

Ma Note : /5

Le Labyrinthe - Bande annonce finale [Officielle] VF HD

 

Le LABYRINTHE : La Terre brûlée

med_gallery_11820_28_4241317

Réalisateur : Wes Ball

Acteurs principaux :

Dylan O'Brien dans le rôle de : Thomas

Kaya Scodelario dans le rôle de : Teresa

Ki Hong Lee dans le rôle de : Minho

Thomas Brodie-Sangster dans le rôle de : Newt

Rosa Salazar dans le rôle de : Brenda

Giancarlo Esposito dans le rôle de : Jorge

Aidan Gillen dans le rôle de : Janson

Lili Taylor dans le rôle de : Mary Cooper

Nathalie Emmanuel dans le rôle de : Harriet

Katherine McNamara dans le rôle de : Sonya

Lora Martinez-Cunningham dans le rôle de : La mère de Thomas

Jenny Gabrielle dans le rôle de : "Queue de cheval"

Synopsis :
Dans ce second volet de la saga épique LE LABYRINTHE, Thomas et les autres Blocards vont devoir faire face à leur plus grand défi, rechercher des indices à propos de la mystérieuse et puissante organisation connue sous le nom de WICKED. Or le monde qu’ils découvrent à l’extérieur du Labyrinthe a été ravagé par l’Apocalypse. Leur périple les amène à la Terre Brûlée, un paysage de désolation rempli d'obstacles inimaginables. Plus de gouvernement, plus d'ordre… et des hordes de gens en proie à une folie meurtrière qui errent dans les villes en ruine. Les Blocards vont devoir unir leurs forces avec d'autres combattants pour pouvoir affronter WICKED et tenter de défier son immense pouvoir.

le-labyrinthe-2-_-la-terre-brulee-poster_504281_34410

Anecdotes :

Changement :

Le Labyrinthe : La Terre brûlée n'est pas une adaptation fidèle au roman. Wes Ball et le scénariste ont quand même gardé l'essence du livre, mais ont fait quelques modifications nécessaires pour les besoins du film. Certains éléments du deuxième et troisième livres ont été réorganisés pour déjà planter le décor du troisième film.

 

Le désert, un terrain physique :

Tourner dans le désert est un exercice physique et intense. Les acteurs ne pensaient pas courir autant et ils se sont très vite retrouvés essoufflés à force de monter et descendre les dunes de sable. Ils ont eu surtout l'impression de faire du sur place et que seuls leurs jambes bougeaient. Après leur entraînement pour Le Labyrinthe, ils ont eu un peu plus de ressources pour parcourir le désert de long en large. Dylan O'Brien avait quand même un petit avantage puisque c'est un très bon athlète et il court assez vite.

Une ville post-apocalyptique :

Le tournage du Labyrinthe : La Terre brûlée a eu lieu au Nouveau-Mexique, dans la ville d'Albuquerque plus précisément. Elle a d'ailleurs dû subir quelques changements pour ressembler à une ville post-apocalyptique : des tonnes de sable ont dû être versées pour que le désert soit le plus crédible possible. Les dunes ont été nettoyées entièrement afin d'être les plus lisses possible et pour leur donner un effet tourbillonnant, un hélicoptère en position stationnaire a été utilisé.

le-labyrinthe-2-la-terre-brulee-55b26858a4d72

Un décor remanié :

Dans le livre de James Dashner, les Blocards sont dans des souterrains lorsqu'ils tentent de fuir le WICKED. Pour les besoins du film, la production a tourné dans un centre-commercial abandonné et y a fait tomber les dalles du plafond, éclater les vitres et installé des filaments de plastique. Un décor qui correspond à la description du roman, mais des voitures usées et du sable ont été rajoutés pour donner à l'endroit un côté encore plus post-apocalyptique. Du côté du "manoir", il a fallu tout détruire et l'équipe du film a brûlé des canapés pour leur donner un air abîmé.

Le très montagneux Right Arm Camp :

Selon le producteur du film, Joe Hartwick Jr. le plus grand défi du tournage a été de trouver le lieu culminant, situé dans le très montagneux Right Arm Camp, car parmi toutes les montages se trouvant au Nouveau-Mexique, très peu sont accessibles pour une équipe de tournage. Les scènes ont donc été tournées dans le Diamond Tail Ranch, avec pour seul accès, un long trajet sur des routes cahoteuses.

le-labyrinthe-la-terre-brulee-27432

Un tournage difficile pour Kaya Scodelario :

Kaya Scodelario le dit elle-même, elle est fainéante et n'aime pas du tout faire de l'exercice. La partie du tournage dans le désert a donc été compliquée pour elle et l'actrice n'était pas réellement enthousiaste à l'idée de faire ces cascades. Kaya Scodelario a pu compter sur Dylan O'Brien et Ki Hong Lee pour l'encourager.

Kaya Scodelario dans le rôle de Teresa

Le troisième volet déjà en préparation :

En mars 2015, le scénariste T.S Nowlin a confirmé qu'il y aura un troisième volet intitulé Le Labyrinthe : Le Remède mortel toujours réalisé par Wes Ball. Le tournage débutera en février 2016 et le film est prévu pour le 17 février 2017 aux Etats-Unis. La date de sortie en France n'a pas encore été annoncée.

La Trilogie livresque de James Dashner

Voici le résumé du 3ème volet du livre intitulé Le Labyrinthe : Le Remède Mortel :

Thomas sait qu'on ne peut pas faire confiance au WICKED, mais ils disent que le temps des mensonges est terminé, qu'ils ont recueillies tout ce qu'ils pouvaient des essais et doivent maintenant compter sur les blocards, avec leur mémoire restaurée, pour les aider pour l'ultime mission. C'est aux blocards de compléter le plan pour le traitement de la Braise avec un test volontaire final. Ce que le WICKED ne sait pas c'est que quelque chose est arrivé que même les essais ou variables n'auraient pu prévoir. Thomas s'est souvenu de beaucoup plus qu'ils le pensaient. Et il sait qu'il ne peut pas croire un mot de ce que le WICKED dit. Le temps des mensonges est terminé. Mais la vérité est plus dangereuse que Thomas ne pouvait l'imaginer. Qui survivra au remède mortel ?

 Le WICKED a tout volé à Thomas : sa vie, sa mémoire et maintenant ses seuls amis. Mais l'épreuve touche à sa fin. Ne reste qu'un dernier test... Terrifiant. Cependant, Thomas a retrouvé assez de souvenirs pour ne plus faire confiance à l'Organisation. Il a triomphé du labyrinthe. Il a survécu sur la terre brûlée. Il fera tout pour sauver ses amis, même si la vérité risque de provoquer la fin de tout.

Ma Critique

Ayant été ravi du premier film, je suis allé voir ce nouvel opus avec beaucoup d'attentes, surtout que le budget de ce nouveau film a été estimé à 61 000 000 dollars, ce qui est presque deux fois plus que le premier volet qui avait coûté 34 000 000 dollars. Je n'ai pas lu la trilogie de James Dashner, je ne peux donc pas vous parler des points communs entre le livre et le film, mais je peux vous parler des différences entre le premier et ce second film, et ce que j'en retiens c'est que j'ai été très déçu, surtout que j'ai lu de très bonnes critiques avant d'aller le voir au cinéma... je n'ai pas compris, désolé pour ceux qui l'on apprécié, mais pour tout vous dire je l'ai trouvé beaucoup trop long, plusieurs scènes sont inutiles et il n'a plus rien à voir avec le premier film, même si vous allez me dire qu'il suit les livres...

Ensuite, j'ai trouvé les relations entre les personnages peu étoffées notamment car toutes les dix minutes, on se trouvait face à de nouveaux personnages, de quoi vite s'y perdre ! Petits exemples : le personnage de Brenda semble prendre une importance alors même qu'on a peu d'informations concrètes sur elle ou encore les groupes rencontrés dans le désert dont les représentants sont survolés psychologiquement. Dans le premier volet, on pouvait s'attacher aux personnages plus facilement.  Les acteurs sont toujours aussi bons mais les dialogues sont d'une faiblesse extrême. Le scénario est trop faible et on s'éloigne bien trop de l'atmosphère et de l'histoire de base: cette distance ne nous plonge pas "directement" dans l'histoire...

Attention SPOILER : Les Zombies, nommés "les Fondus" dont nous ne savons pas d'où ils viennent, comment sont-ils devenus des zombies: j'avoue les créatures sont très bien faites et la poursuite dans le centre commercial enseveli et dans les ruines de la ville réhausse le niveau, mais cela manque d'explications, j'avais l'impression qu'ils ont voulu copier "Je suis une Légende" et la série "THE 100" sur beaucoup de points : ils ont besoin du sang des immunes pour trouver un remède; la bande de "sauvages" tout comme dans la série "THE 100"...  De même,Teresa qui devient une traître et Thomas qui commence à s'attacher à une nouvelle fille, Brenda, est un aspect qui aurait ou être mieux traité: on s'en tient avec une vague explication de deux minutes en bout de film... D'ailleurs, personnellement j'aurais préféré que l'histoire entre Teresa et Thomas continue dans le bon sens.

Quelques incohérences m'ont également embêté, déjà on a perdu 2 - 3 survivants entre les deux épisodes : rappelons qu'ils étaient 9 à la fin du premier. Mais où sont ils passés ? M'enfin passons, j'espère seulement que pour le troisième film de la saga ils reviendront sur  l'idée du premier film et qu'ils réhausseront le niveau de ce deuxième film râté.

Ma Note : /5

LE LABYRINTHE : LA TERRE BRÛLÉE - Bande annonce (vf)

 

 Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Impatient ou non de voir le dernier volet de la saga ?

 

 

 

 

 

 

 

11 décembre 2013

ELYSIUM, le nouveau film de science-fiction du producteur de District 9

ELYSIUM

Jaquette Elysium (2013)

Réalisateur : Neil Blomkamp

Acteurs principaux : 

Matt Damon dans le rôle de : Max

Jodie Foster dans le rôle de : Ministre Rhodes

Sharlto Copley dans le rôle de : Kruger

Alice Braga dans le rôle de : Frey

Diego Luna dans le rôle de : Julio

William Fichtner dans le rôle de : John Carlyle

Synopsis : 

En 2154, il existe deux catégories de personnes : ceux très riches, qui vivent sur la parfaite station spatiale crée par les hommes appelée Elysium, et les autres, ceux qui vivent sur la Terre devenue surpeuplée et ruinée. La population de la Terre tente désespérément d’échapper aux crimes et à la pauvreté qui ne cessent de ne propager. Max, un homme ordinaire pour qui rejoindre Elysium est plus que vital, est la seule personne ayant une chance de rétablir l’égalité entre ces deux mondes. Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, il hésite à prendre part à cette mission des plus dangereuses -  s’élever contre la Secrétaire Delacourt et ses forces armées, mais s’il réussit, il pourra sauver non seulement sa vie mais aussi celle de millions de personnes sur Terre.

Affiche de ELYSIUM

Anecdotes : 

Trois fois le budget de "District 9" :

D'un budget de 30 millions de dollars, District 9 a totalisé 210,8 millions de dollars de bénéfices au box-office international. C'est donc tout naturellement que les producteurs ont accordé au réalisateur Neil Blomkamp un budget de 100 millions de dollars pour sa seconde réalisation, soit plus de trois fois le budget de District 9.

Matt Damon dans le rôle de Max

D'où est venue l'idée d'Elysium :

Dès la fin du tournage de District 9 en 2009, Neil Blomkamp s'est mis à réfléchir à son deuxième film. Il pensait alors déjà évoquer une lutte des classes par le biais de la science-fiction. Mais c'est seulement quelques mois plus tard, en regardant un dessin de Syd Mead (designer américain qui a collaboré pour Aliens, Tron et Blade Runner) représentant une station spatiale qu’il a eu une illumination et qu’il a commencé à écrire le scénario d’Elysium.

Elysium : la parfaite station spatiale

Rôle physique pour Matt Damon :

Matt Damon est habitué aux rôles physiques pour avoir joué dans la saga Jason Bourne. Mais il reconnaît qu’Elysiuma été pour lui le tournage le plus difficile de sa carrière, et en particulier les deux semaines passées dans une décharge publique au Mexique. La poussière qui s’en dégageait était en partie composée de matières fécales. Les assurances et les syndicats ont d'ailleurs réclamé un rapport toxicologique, se demandant si de telles conditions de travail ne mettaient pas en danger l'équipe du film. Elles n'ont en tout cas pas empêché Neil Blomkamp de tourner ses scènes, qui ne cesse aujourd'hui de remercier Matt Damon pour son implication.

Matt Damon dans le rôle de Max

Ma Critique : 

Un bon film du réalisateur Neil Blomkamp qui nous avait déjà séduit avec son fabuleux "District 9". Elysium n'est peut-être pas aussi bien que tout le monde l'espérait, mais il se laisse quand même regarder avec plaisir ! Matt Damon est assez bon, les effets spéciaux ne sont pas mauvais et l'idée d'une station spatiale créé par l'homme et préservée de toute contamination est bien pensée.

Malheureusement, c'est un peu du déjà vu, « District 9 » parlait déjà d’'un semblable rapport de classe…. Le tournage de « District 9 » à Johannesburg renforçait encore sa symbolique déjà très puissante. Blomkamp reprend cette très bonne idée pour « Elysium » en l’'adaptant aux quartiers pauvres de Mexico – qui deviennent les décors naturels du film pour figurer les favelas du Los Angeles de 2154.

Les idées les plus réussies d’« Elysium » concernent l’'alliance du corps et de la machine, incarnée dans le personnage de Max, joué par Matt Damon, cette alliance d’e l'homme et de mécanique, si elle a désormais été popularisée au cinéma, gagne ici une force qui la fait paraître différente. Mais j'ai également bien apprécié l'idée de richesse et de Luxe avec l'avion "Bugatti" !

Pour conclure , Elysium est un bon film de science-fiction, loin des Block-buster mais se laisse bien regarder.

Ma Note : ,5/5

Photo de l'arrière de l'avion Bugatti :

elysium-bugatti-trailer-1365625736

 

elysium 350Z

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elysium - Bande-annonce VF HD

Vos Avis ???

07 décembre 2013

La Saga STARSHIP TROOPERS

STARSHIP TROOPERS

Jaquette Starship Troopers (1997)

Réalisateur : Paul Verhoeven

Acteurs principaux :

Casper Van Dien dans le rôle de : Lieutenant Johnny Rico

Dina Meyer dans le rôle de : Dizzy Flores

Denise Richards dans le rôle de : Carmen Ibanez

Jake Busey dans le rôle de : Ace Levy

Neil Patrick Harris dans le rôle de : Carl Jenkins

Michael Ironside dans le rôle de : Lieutenant Jean Rasczak

Clancy Brown dans le rôle de : Sergent Zim

Brenda Strong dans le rôle de : Captain Deladier

Amy Smart dans le rôle de : Pilot Cadet

Synopsis : 

Au XXIVe siècle, une fédération musclée fait régner sur la Terre l'ordre et la vertu, exhortant sans relâche la jeunesse à la lutte, au devoir, à l'abnégation et au sacrifice de soi. Mais aux confins de la galaxie, une armée d'arachnides se dresse contre l'espèce humaine et ces insectes géants font dévier un gigantesque astéroïde qui détruit Buenos Aires en quelques secondes. Cinq jeunes gens, cinq volontaires à peine sortis du lycée, pleins d'ardeurs et de courage, partent en mission dans l'espace pour combattre les envahisseurs. Ils sont loin de se douter de ce qui les attend.

Starship_Troopers

Anecdotes : 

Du livre au film : une habile trahison :

Starship Troopers est une adaptation libre du livre homonyme de Robert A. Heinlein, que Paul Verhoeven a délibérément détourné et tiré vers la satire anti-militariste, le scénario « jouant de l’imagerie fasciste pour pointer certains aspects de la société américaine », selon ce qu’il déclara en interview. Prenant donc beaucoup de distance avec le propos patriotique du livre, Paul Verhoeven avoua même ne pas en avoir achevé la lecture.

Une dénonciation du fascisme et du totalitarisme :

Outre des références à la grammaire visuelle des films de propagande (comme Le Triomphe de la volonté) et des actualités de guerre, Starship Troopers utilise des éléments de l’esthétique nazie, via notamment certains uniformes militaires et symboles (comme le drapeau de la Fédération), ce qui permet d'expliciter son réel propos si l'hyperbole et la parodie n'y avaient pas suffi. Paul Verhoeven, qui vécut enfant l’invasion de son pays par les troupes allemandes et fit de l’Occupation le sujet de Black Book, affirme à ce sujet dans le commentaire DVD que « la guerre fait de nous tous des fascistes ».

Douche collective :

Lors du tournage de la scène de douche mixte, les membres du casting, et plus particulièrement Dina Meyer, insistèrent pour que leur réalisateur se mette au diapason et ôte ses vêtements. Paul Verhoeven et son chef opérateur Jost Vacano s’exécutèrent donc et tournèrent la scène dans le plus simple appareil.

Vous voulez voir les photos ^^ Attention voici deux petites photos pour les plus coquins d'entre vous :

Dina Meyer et Casper Van Dien sous la douche !

Scène culte du film sous la tente avec Dina Meyer et Casper Van Dien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’homme araignée :

La plupart des créatures arachnides ont été générées en post-production grâce aux effets numériques. Durant le tournage des scènes de combat contre l’espère extra-terrestre, les acteurs avaient toutefois pour point de repère visuel… leur réalisateur, Paul Verhoeven, qui se déplaçait face à eux en criant afin d'obtenir des réactions plus adéquates.

Un Arachnide extra-terrestre

Suites :

Le film de Paul Verhoeven a fait l’objet de trois suites, productions modestes toutes sorties directement en vidéo : Starship Troopers 2 : Héros de la Fédération (2004, avec toujours Edward Neumeier au scénario), Starship Troopers 3 (2008, Neumeier assurant cette fois la réalisation, et Casper Van Dien faisant son retour devant la caméra pour un épisode qui fait suite au premier en ignorant le 2) et Staship Troopers : Invasion (film d’animation, 2012). Entretemps, une série animée a été co-produite par Paul Verhoeven.

starship troopers g

Remake :

Annoncé en 2012, un projet de remake est à l’étude, qui se veut une adaptation plus fidèle au livre de Robert A. Heinlein. Le producteur Toby Jaffe (Original Film, également à l’œuvre sur le nouveau Total Recall) a ainsi déclaré au sujet du film de Paul Verhoeven que ce dernier s’était éloigné du livre pour donner un film « presque comique, alors que notre boulot consiste à être un peu plus fidèle au livre[...] Verhoeven a fait de son film une critique du fascisme, alors que Heinlein écrivait du point de vue de quelqu’un qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Vous savez, ce qui est pour l’un du fascisme est pour l'autre du patriotisme… »

Visage du Cerveau, les fans le reconnaitront

Ma Critique : 

Ce film a toujours été un de mes films préférés, il est vraiment complet que ce soit sur le scénario, les acteurs, les effets spéciaux, les créatures, tout est pratiquement parfait !  La bande son est, elle aussi, une grande réussite et appuie certaines scènes d’héroïsmes ou de tensions à en donner des frissons ! Ce film réalisé par l'immense Paul Verhoeven est un ovni cinématographique de la science fiction, et les actrices ( Dina Meyer et Denise Richards ) et l'acteur ( Casper Van Dien ) apportent encore un grand plus à ce film. Pour ceux qui ne l'ont pas encore vu, même si, aujourd'hui, ce film a déja 15 ans, ne vous fiez pas à son âge il est merveilleux ! Allez y tranquillement !!! 

Ma Note : /5

Pour les Fans de Denise Richards, voici encore quelques photos du film :

997STS_Denise_Richards_019

denise-richards-starship-troopers

[Bande Annonce] Starship Troopers

 

Starship Troopers 2 : Héros de la Fédération

Jaquette Starship Troopers 2 : Héros de la Fédération (2004)

Réalisateur : Phil Tippett

Acteurs principaux :

Richard Burgi dans le rôle de : Capt. V.J. Dax

Bill Brown dans le rôle de : Ottis Brick

Kelly Carlson dans le rôle de : Charlie Soda

Cy Carter dans le rôle de : Bilie Otter

Sandrine Holt dans le rôle de : Jill Sandee

Colleen Porch dans le rôle de : Lei Sahara

Ed Quinn dans le rôle de : Joe Griff

Brenda Strong dans le rôle de : Sergent Dede Rake

Brian Tee dans le rôle de : Caporal Thom Kobe

Synopsis : 

La compagnie de soldats Bravo 6 trouve refuge dans un avant-poste abandonné dans la région de l'Enclume de Satan après une bataille contre les Arachnides. Des centaines d'ennemies les encerclent, mais un champ de force sépare les insectes des soldats.

Le groupe de soldats est rapidement rejoint par un capitaine incarcéré pour avoir tué son supérieur et par trois soldats miraculeusement rescapés d'autres unités. Un huis clos angoissant commence alors.

L'un des soldats, Lei Sahara, se révèle être enceinte. Cet état lui permet d'avoir des pouvoirs psychiques accrus. Elle sent alors quelque chose d'anormal chez certains soldats...

Ma Critique : 

Assez déçu de cette suite, Starship Troopers 2 abandonne l'esprit SF et caricatural du premier opus culte, ce deuxieme volet est transformé en huit clos sans saveur. Trop de discussions et pas assez de morts à mon goût.

Ma Note : /5

Kelly Carlson dans le rôle de : Charlie Soda

Starship Troopers 2: Héros de la Fédération - Bande-annonce [HD/VOST]

 

Starship Troopers 3 : Marauder

Jaquette Starship Troopers 3 : Marauder

Réalisateur : Edward Neumeier

Acteurs principaux :

Casper Van Dien dans le rôle de : Johnny Rico

Jolène Blalock dans le rôle de : Lola Beck

Boris Kodjoe dans le rôle de : Dix Hauzer

Stephen Hogan dans le rôle de : Le Sky Marshal Omar Anoke

Amanda Donohoe dans le rôle de : L'Amiral Enolo Phid

Marnette Patterson dans le rôle de : Holly

Cécile Breccia dans le rôle de : Link Manion

Stelio Savantedans le rôle de : Bull Brittles

Synopsis : 

La guerre continue de faire rage entre la Fédération et les arachnides. Devenu colonel, Johnny Rico est choisi pour secourir le Sky Marshal Omar Anoké et sa fiancée Lola Beck dont le vaisseau s'est écrasé sur une planète habitée par un chef arachnides. Menant une équipe de six troopers, Johnny Rico établit un plan audacieux pour vaincre l'ennemi.

st3

Ma Critique : 

Ce nouveau Starship Troopers n'est pas mauvais, il est mieux que le 2 mais n'arrive pas à la cheville du 1, ce qui est vraiment interessant c'est le retour de Rico ( Casper Van Dien ) et ce sentiment de guerre qu'on retrouve ici. Je reste déçu des effets spéciaux et de la fin, je ne comprends pas ce tel écart entre le Premier de 1997 et celui-ci réalisé en 2008... A voir, mais ne vous attendez pas à un très grand film, mais à un bon petit film de science-fiction.

Ma Note : /5

Jolène Blalock dans le rôle de : Lola Beck

Starship Troppers 3: Marauder - Bande-annonce [VF]

Film d'Animation :

Starship Troopers : Invasion

Jaquette Starship Troopers : Invasion (2012)

Réalisateur : Shinji Aramaki

Acteurs principaux :

Luci Christian dans le rôle de : Capitaine Carmen Ibanez

Melissa Davis dans le rôle de : Ice Blonde

Justin Doran dans le rôle de : Dr. Carl Jenkins

David Wald dans le rôle de : Major Henry 'Hero' Varro 

Synopsis : 

Après l'attaque du poste avancé de Fort Casey par les Arachnides, le vaisseau Alésia y est envoyé pour renforcer le navire John A. Warden et évacuer les survivants. Sur le chemin du retour, le John A. Warden disparaît de tous les radars. A son bord se trouve Carl Jenkins, désormais ministre de la guerre paranormale. Le général Johnny Rico dépêche l'Alésia en mission de sauvetage.

starship-troopers-invasion-poster-03

Ma Critique :

Après les deux derniers volets vraiment pas top du tout, la licence Starship Troopers passe chez les japonais et devient un film d'animation. Je ne m'attendais pas à grand chose, mais je suis toujours un très grand fan du premier "Starship Troopers", et en le voyant ce film fût vraiment est une belle surprise ! Les personnages et les créatures sont assez bien réalisés et on rentre assez rapidement dans l'histoire.

Ps : Regardez le film jusqu'à la toute fin (après le générique de fin), une petite surprise vous attend ;)

A voir !!!

Ma Note : /5

Starship Troopers - Invasion ( bande annonce VF )

A vos coms les Crocovores !!! 

Partagez vos Critiques !!!

 

30 novembre 2013

AVATAR, l'énorme succès de James Cameron et les NEWS sur AVATAR 2,3 et 4 !!!

AVATAR

Jaquette AVATAR ( 2009 )

Réalisateur : James Cameron

Acteurs principaux :

Sam Worthington dans le rôle de : Jake Sully

Zoé Saldana dans le rôle de : Neytiri

Sigourney Weaver dans le rôle de : Grace Augustine

Stephen Lang dans le rôle de : Le Colonel Miles Quaritch

Michelle Rodriguez dans le rôle de : Trudy Chacon

Giovanni Ribisi dans le rôle de : Parker Selfridge

Joel Moore dans le rôle de : Norm Spellman

Wes Studi dans le rôle de : Eytukan 

Synopsis :

Malgré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l'atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des " pilotes " humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l'ADN humain avec celui des Na'vi, les autochtones de Pandora.
Sous sa forme d'avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d'infiltration auprès des Na'vi, devenus un obstacle trop conséquent à l'exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na'vi, sauve la vie de Jake...

Zoé Saldana dans le rôle de Neytiri

Anecdotes : 

Film le plus piraté en 2010 :

Avatar a battu le record des téléchargements illégaux, puisque selon le site TorrentFreak.com, le film a été téléchargé illégalement 16,6 millions de fois.

Le grand huit :

Avatar est le huitième long métrage de fiction réalisé par James Cameron, et le premier depuis Titanic en 1997.

Un projet longtemps mûri :

James Cameron a planché sur le scénario et l'univers d'Avatar depuis près d'une quinzaine d'années, soit un peu avant son Titanic. Aux dires du cinéaste, si son projet a été si longtemps repoussé, c'est pour des raisons essentiellement techniques : les effets spéciaux, même fournis par ILM qui est pourtant à la pointe de la technologie, ne permettaient pas encore de donner vie à l'univers d'Avatar. Jusqu'à la révolution Gollum du Seigneur des Anneaux : les deux tours... C'est à cette époque que Cameron décide de ressortir le projet de ses tiroirs.

Avatar Movie Making Of

Déjà des records ?

Selon un article du Times, dont un journaliste a eu le privilège de visionner quelques séquences du film, Avatarserait déjà, avant même sa sortie, le film des records : plus de 1000 personnes auraient travaillé sur le film, tandis que son budget serait estimé à largement plus de 300 millions de dollars, hors budget marketing; ce qui en ferait tout simplement le film le plus cher de tous les temps. James Cameron est un habitué des records, puisque son Titanic détenait à l'époque le record avec un budget (hors marketing) de plus de 200 millions de dollars. Avec son Avatar, le cinéaste enfoncerait donc les records détenus par Spiderman 3 (officiellement, son budget n'aurait pas dépassé 270 millions, mais les sources officieuses parlent de 350 millions en englobant le budget marketing) et Pirates des Caraïbes, jusqu'au bout du monde.

Créer Pandora :

Entièrement conçue par James Cameron, la planète Pandora a été imaginée jusque dans ses moindres détails par le cinéaste et ses collaborateurs, de la géographie à la faune et la flore, en passant par l'écosystème et surtout le peuple des Na'vi. Un peuple extraterrestre pour lequel Cameron a fait appel à des spécialistes en comportement, dialectes et anthropologie afin de créer une race dotée d'une culture et d'un langage propres.

1d2c05be98f67b4621526c88e1f66ffd_large

Une préparation digne d'une expédition :

Si Avatar a été intégralement tourné devant des fonds bleus et verts, James Cameron a toutefois voulu que ses acteurs restituent à l'écran les sensations que l'on peut ressentir en forêt. C'est pour cette raison qu'il a entraîné tous ses comédiens dans un treck en pleine jungle hawaïenne, en amont du tournage.

Feel_the_peace___Avatar_by_Zardra

News :

L'attraction "AVATAR" créé par Disney : Bienvenue sur Pandora !

En attendant son ouverture à Disney World en 2017, découvrez les premiers concept arts de Avatar Land, une attraction conçue par Disney et James Cameron.

avatar_premier_apercu_du_parc_d_attraction_04-2-a7eef

Pandora comme si vous y étiez... Le parc est conçu pour proposer aux visiteurs une immersion totale dans l'imaginaire de James Cameron.

Petite Balade sur Pandora !

Voici une petite vidéo sur la création du parc, ici : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19538861&cfilm=207253.html

Ma Critique :

Avatar est avant tout une petite merveille du cinéma, une véritable claque visuelle,les effets spéciaux y sont impressionnants. L'univers du film est Magique, on est emporté dans ce nouveau monde et on ne voit vraiment pas le temps passé. Le scénario, les effets spéciaux, la musique tout est parfait, je donne un très très bon 5/5 sans problème !!! Encore une réussite de James Cameron !

Ma Note :  /5

La Bande-annonce :

AVATAR - Bande-annonce VF

 

AVATAR 2

un-visuel-possible-pour-avatar-2

Réalisateur : James Cameron

Acteurs principaux :

Sam Worthington dans le rôle de : Jake Sully

Zoé Saldana dans le rôle de : Neytiri

Sigourney Weaver dans le rôle de : Grace Augustine

Stephen Lang dans le rôle de : Le Colonel Miles Quaritch

...

Synopsis :

Les océans de la planète Pandora jouent un rôle crucial dans ce 2e volet. Neytiri et Jake, l’ancien soldat humain devenu Na’vi, auront des enfants et ceux-ci seront appelés à jouer un grand rôle...

Avatar-2-02

News :

"Avatar" : les 3 suites tournées à partir d'octobre 2014 :

Durant une interview accordée à une radio australienne, Sam Worthington a révélé que les épisodes 2, 3 et 4 de la franchise de James Cameron seraient tournés à partir du mois d'octobre 2014.

Ingrid Chauvin - Affiche

"Nous débutons à la même période l'année prochaine et nous mettrons en boîte les épisodes 2, 3 et 4. D'une traite, simultanément. Autant dire que je serai soulagé quand nous aurons terminé." Et voilà comment Sam Wothington annonce officiellement au micro d'une radio australienne le début du tournage des prochains volets d'Avatar de James Cameron.

L'interprète de Jake Sully a également ajouté que les scripts étaient quasiment bouclés, justifiant le recrutement récent par l'auteur Cameron des scénaristes Josh Friedman, Rick Jaffa, Amanda Silver et Shane Salerno par le besoin de passer un dernier coup de polish.

Le retour à Pandora est prévu pour décembre 2016 avec AVATAR 2.

Le 3ème Chapitre sortira dans les salles obscures en décembre 2017.

Le 4ème et ultime volet clôturera la saga en décembre 2018.

En 2019 donc, Pandora ne sera plus qu'un souvenir vivace mais lointain. A moins de se rendre à l'attraction de Disney World...

Avatar 2 : La Rumeur : Arnold Schwarzenegger en méchant ?

Selon le site Latino Review, le réalisateur souhaiterait qu’Arnold Schwarzenegger incarne le méchant du film. Il s’agirait du rôle d’un Général, mais aucune autre information n’est connue sur le personnage pour le moment. Cette information n’a pas encore été confirmée et reste pour le moment au stade de rumeur.

« Avatar 2 » sera filmé en même temps que deux autres suites, qui sortiront chaque année à partir de décembre 2016.

Arnold Schwarzenegger dans Avatar 2 !?

Mise à Jourle studio 20th Century Fox a fait savoir que cette rumeur était fausse... Dommage l'ex-Gouvernator ne sera donc pas le méchant de Avatar 2.

Que les fans de Schwarzie se rassurent toutefois : ce démenti, qui semble avant tout porter sur le rôle du comédien, ne remet pas forcément en cause sa présence dans ce deuxième opus dont le casting vient à peine de débuter.

Par ailleurs, entre "Terminator 5", "Conan" et autres "Expendables 3", le colosse ne manque pas de projets. A commencer par Evasion (Escape Plan), actuellement dans les salles.

Avatar 2 et 3 tournés ensemble en 2014 selon Zoé Saldana

Zoé Saldana

En marge de la promotion médiatique de « Star Trek into Darkness », Zoe Saldana a parlé d’« Avatar 2 » et « Avatar 3 », en confiant que les deux films seront tournés simultanément en 2014.

L’actrice explique : « Je crois qu’ils font une 2ème et une 3ème partie et ils vont très certainement les tourner en même temps. Car si on fait juste le 2 et que l’on attend pour le 3, j’aurais probablement 45 ou 50 ans quand on devra tourner le 3. Cela prend beaucoup de temps, c’est un processus très difficile. »

En novembre dernier, le réalisateur James Cameron avait fait savoir que la production des suites d’« Avatar » commencera à la fin de cette année. Apparemment, le calendrier de production semble avoir été repoussé légèrement.

Avatar 2 aura de la performance capture sous l’eau :

Le producteur Jon Landau a indiqué qu’« Avatar 2 » et « Avatar 3 » feront appel à la technologie de la performance capture, mais sous l’eau. Il a révélé la nouvelle lors d’un discours qu’il a prononcé au sommet de la technologie appliquée au cinéma, NAB Technology Summit on Cinema.

Il explique : « Nous avons gardé une équipe d’artistes numériques depuis ‘Avatar’, dans le but de tester la façon dont nous pouvons créer de la performance capture sous-marine. Nous pourrions simuler l’eau [en infographie], mais nous ne pouvons pas simuler l’expérience de l’acteur, si bien que nous allons capturer les images dans un bassin. » Il ajoute : « Nous voulons profiter des technologies que les gens brillants sont en train de mettre en place pour les deux prochains films, qui seront plus émotionnels et plus alléchants visuellement, et pour clore l’histoire de nos deux principaux personnages. »

Le producteur a aussi fait part de ses impressions sur le format 3D. « La 3D est évolutive et non révolutionnaire et ça mettra du temps à arriver sur le marché. Mais regardez la Russie et la Chine, où le marché des écrans 3D est phénoménal. Sur les marchés émergents, les communautés vont au cinéma pour la première fois et quand ils voient un film 3D, c’est ce qu’ils considèrent comme une expérience de cinéma. Regarder un film en 2D serait faire machine arrière pour eux. La conversion en 3D ne sera jamais la même chose que le tournage en 3D. Aussi bonne que puisse être la conversion, ce n’est qu’une moitié, voire 3/4 de 3D et pas de la vraie 3D », soutient Jon Landau.

« Avatar 2 » de James Cameron, avec Zoe Saldana et Sam Worthington, se déroulera dans les océans de Pandora, et sortira vers 2015.

Avatar 2 & 3 : James Cameron vise la Chine et parle des océans :

James Cameron a fait savoir qu’il compte utiliser des acteurs Chinois pour les suites d’« Avatar » et qu’il travaille actuellement sur l’environnement océanique de Pandora.

Le réalisateur confie : « Pour Avatar, nous pouvons certainement utiliser des acteurs Chinois pour la performance capture, les problèmes d’accent seront masqués par l’accent Na’Vi. Nous projetons le film dans le futur, donc par logique, il y aura forcément un certain nombre de Chinois parmi les membres terriens sur Pandora. »

Il ajoute qu’il vise également le marché Chinois florissant : « Il y a des incitations économiques pour avoir à la fois du contenu Chinois et une coproduction Chinoise. L’industrie a passé le cap du chauvinisme de ne penser que par une perspective américaine. Si vous voulez faire des films pour les Etats-Unis, ok, mais si vous voulez faire des films pour le marché international, alors pensez international. »

Par ailleurs, le réalisateur a révélé qu’il créé actuellement l’environnement océanique d’« Avatar 2 et 3 » : « Nous faisons ‘Avatar’ actuellement, donc nous créons un écosystème sous-marin pour Pandora. Ca aura moins avoir avec les explorations sous-marines que j’avais faites auparavant, mais davantage avec les problèmes de préservation des océans de la planète. Le fait est que nous pêchons trop et le climat se modifie… Quelques degrés de plus vont en gros détruire tous les récifs de corail. Toutes ces belles images des environnements coralliens avec lesquelles nous avons grandies n’existeront plus dans 50 ans à la vitesse où nous dégageons des gaz à effets de serre dans l’environnement. Ce sont des choses qui me préoccupent. »

Il poursuit : « Il n’y a pas vraiment de lien direct entre les explorations en eaux profondes que j’ai faites et les océans que nous créons dans les films ‘Avatar’. J’espère que ce sera clair, car les gens ont tiré des conclusions en pensant que la mission Challenger Deep avait une connexion avec ce qu’ils allaient voir dans ‘Avatar 2’, alors que ce n’est pas du tout le cas. C’est plus la plongée en tuba que j’ai faite avant qui a plus un lien avec ‘Avatar 2 & 3’, qui soit dit en passant ne se dérouleront pas entièrement sous l’eau. C’est juste une partie de l’environnement de Pandora que nous allons voir. »

Avatar___Pandora__s_View_by_frey84

Et vous que pensez-vous et qu'attendez-vous de ces suites d'AVATAR ?

 


28 novembre 2013

JE SUIS UNE LEGENDE ( I AM LEGEND ) 1 et les Dernières News sur I AM LEGEND 2 !!!

JE SUIS UNE LEGENDE ( I AM LEGEND )

Jaquette Je suis une Légende (2007)

Réalisateur : Francis Lawrence

Acteurs principaux :

Will Smith dans le rôle de : Robert Neville

Alice Braga dans le rôle de : Anna

Charlie Tahan dans le rôle de : Ethan

Salli Richardson dans le rôle de : Zoé Neville

Willow Smith dans le rôle de : Marley Neville

Dash Mihok dans le rôle de : Mâle Alpha

Joanna Numata dans le rôle de : Femelle Alpha

Emma Thompson dans le rôle de : Dr. Krippin

Synopsis : 

Robert Neville était un savant de haut niveau et de réputation mondiale, mais il en aurait fallu plus pour stopper les ravages de cet incurable et terrifiant virus d'origine humaine. Mystérieusement immunisé contre le mal, Neville est aujourd'hui le dernier homme à hanter les ruines de New York. Peut-être le dernier homme sur Terre... Depuis trois ans, il diffuse chaque jour des messages radio dans le fol espoir de trouver d'autres survivants. Nul n'a encore répondu.
Mais Neville n'est pas seul. Des mutants, victimes de cette peste moderne - on les appelle les "Infectés" - rôdent dans les ténèbres... observent ses moindres gestes, guettent sa première erreur. Devenu l'ultime espoir de l'humanité, Neville se consacre tout entier à sa mission : venir à bout du virus, en annuler les terribles effets en se servant de son propre sang.
Ses innombrables ennemis lui en laisseront-ils le temps ? Le compte à rebours touche à sa fin...

Robert Neville et son chien Sam

Anecdotes : 

Un roman de science-fiction culte :

Le film de Francis Lawrence est directement adapté du livre culte de l'écrivain américain Richard Matheson, le roman d'anticipation Je suis une légende paru en 1954. Oeuvre-phare de la littérature SF, cette histoire avait déjà été transposée sur grand écran à deux reprises : dans "The Last Man on Earth" porté par Vincent Price en 1964, puis dans "Le Survivant" de Boris Sagal en 1971, emmené par Charlton Heston. A noter qu'en novembre 2007, parallèlement à la sortie en salles de "Je suis une légende", un direct-to-video intitulé I Am Omega avec Mark Dacascos, vaguement inspiré du roman, a vu le jour.

Le Mâle Alpha

Un projet de longue haleine :

L'idée d'adapter une nouvelle fois Je suis une légende remonte au milieu des années 90. En 1997, la Warner confie le film à Ridley Scott, pour une superproduction portée par Arnold Schwarzenegger. Alors que le budget commence à exploser, le studio demande à plusieurs reprises au cinéaste de revoir sa copie. Malgré des croquis préparatoires prometteurs, Ridley Scott finira par abandonner le projet. Un temps récupéré par Rob Bowman, le film reste bloqué dans le development hell jusqu'en 2002, avant d'être repris par Michael Bay, qui souhaite y diriger Will Smith. Mais mécontents du scénario et devancés par le revival des films de zombies (28 jours plus tard, L'Armée des Morts), les producteurs annulent une nouvelle fois le projet, et laissent le tandem partir vers la Columbia pour tourner Bad Boys II. En 2005, la Warner trouve enfin une équipe susceptible de concrétiser une nouvelle vision de l'histoire : le réalisateur Francis Lawrence (Constantine) et le scénariste Akiva Goldsman (Un Homme d'exception), qui souhaite orienter le long métrage dans la veine de "Le Survivant", dont il se dit fan, tout en se basant sur une première ébauche signée Mark Protosevich. A noter que James Cameron et Paul Verhoeven avaient également manifesté leur intérêt pour cette adaptation.

Qui pour incarner Robert Neville ?

Pour interpréter le personnage de Robert Neville dans cette nouvelle transposition du roman, les noms de Arnold Schwarzenegger, Mel Gibson, Nicolas Cage, Tom Cruise, Kurt Russell ou encore Michael Douglas ont été évoqués depuis 1994. C'est finalement Will Smith, très motivé par le projet, qui a obtenu le rôle. Pour les besoins du personnage, le comédien s'est astreint à un régime strict, perdant une dizaine de kilos en quelques mois. "Nous l'avons fait travailler dans des conditions très dures", explique l'entraîneur Darrell Foster. "Menus basses calories, entraînement en altitude, accoutumance à la chaleur, au froid, à l'humidité... Cela l'a aidé à se mettre dans la peau du personnage, tant physiquement que mentalement."

Ford Mustang Shelby GT500 dans New York

Le dernier Homme sur Terre :

"Ce film m'a permis de faire une incroyable exploration de moi-même," explique Will Smith. "Car vous vous retrouvez dans une situation où vous n'avez personne en face de vous pour vous aider à créer une dynamique. Vous devez créer le stimulus et sa propre réponse à vous tout seul. Et à ce moment là, il faut se recentrer sur soi-même, se mettre dans un certain état d'esprit et se laisser imaginer des choses qui ne nous seraient pas venues à l'esprit. Pour préparer le rôle, j'ai rencontré des prisonniers de guerre et des gens qui ont été soumis à des périodes d'isolement. Ca m'a permis de travailler sur l'état d'esprit à avoir dans ce genre de situations. Ils m'ont dit par exemple que la première chose à avoir en tête, c'est un planning : on ne peut pas survivre en solitaire si on ne planifie pas tout. Nous avons notamment rencontré Geronimo ji-Jaga, anciennement Geronimo Pratt des Black Panthers, qui a vécu en isolement durant plus de trois mois. Il expliquait qu'il allait jusqu'à planifier des choses comme le nettoyage de ses ongles : selon son planning, il devait consacrer deux heures à cette activité. Il m'a dit qu'il avait dressé durant six semaiens des cafards à lui apporter de la nourriture ! Jusqu'où l'esprit peut aller pour se protéger... Soit il a vraiment dressé ces cafards, soit il avait besoin de ça, de cette "activité" pour ne pas perdre la raison. Dans les deux cas, c'est une mine d'or pour le cinéma ce genre d'anecdote. Et pour moi, c'était à cet état d'esprit qu'il fallait parvenir, un état où, quelle que soit la vérité, le personnage a besoin de ça pour survivre. La seule chose qui compte est ce qu'il voir lui, et ce qu'il croit être vrai. Donc ce film, c'était ça : une incroyable exploration de ce qui arrive à l'esprit humain quand il essaye de se défendre."

Le dernier ami de l'Homme :

L'autre vedette du film, c'est le chien de Robert Neville prénommé "Sam" pour le film, un magnifique berger allemand qui s'avère être en réalité une femelle. Prénommée "Abbey" et âgée de 3 ans, elle a été découverte par hasard dans un chenil californien par le responsable animalier Steve Berens et spécialement dressée pour le film. Devenue très proche de son "maître" Will Smith, elle a partagé sans rechigner la plupart de ses scènes durant les six longs mois de tournage, à l'exception d'une seule séquence, pour laquelle elle a été doublée par un autre chien.

Will Smith s'était tellement attachée à elle durant le tournage qu'il a essayé de l'adopter, mais il n'a pas réussi à persuader son maître de la lui laisser.

Abbey et Will dans leur Mustang

Tournage à New York !

Outre la création d'effrayants mutants et de quelques animaux revenus à l'état sauvage dans les rues de la Grosse Pomme, les images de synthèse ont permis à Francis Lawrence de concrétiser sa vision apocalyptique de New York en effaçant toutes les traces de vie : passants, voitures, avions, reflets dans les fenêtres... et les centaines de fans et badauds venus applaudir le dernier homme sur Terre (!), alias Will Smith. L'acteur se souvient : "Tourner à New York, surtout un projet de cette envergure, c'est toujours difficile. Je crois n'avoir jamais autant reçu d'insultes de toute ma carrière ! Je suis habitué à ce que les gens m'apprécient quand je débarque dans la rue pour un tournage. Mais là, avec tous ces bras d'honneur, je commençais à croire que "Fuck You" était mon deuxième prénom ! Pour en revenir au tournage, nous avons dû boucler cinq blocs sur la 5e Avenue un lundi matin. Et c'était vraiment compliqué à gérer. Mais en même temps, vous n'avez jamais vu au cinéma un plan de New York désert... Et c'est vraiment impressionnant de marcher seul en plein milieu de la 5e Avenue ! C'est quelque chose qu'on ne peut jamais faire normalement. Même à deux heures du matin un dimanche... Et ces plans apportent quelque chose de vraiment troublant au film. Tous ces buildings très connus, ces quartiers, le bâtiment des Nations Unies, Broadway... Ca provoque une sensation vraiment étrange quand vous regardez ces différents plans... Au niveau de la logistique, c'était un cauchemar, mais nous avons réussi à créer une ambiance qui aurait été impossible à obtenir avec des fonds verts. Ou en tournant ces plans dans une autre ville..."

La fille Smith fait son cinéma :

Après avoir initié son fiston Jaden au 7e Art dans "A la recherche du Bonheur", Will Smith joue ici aux côtés de sa petite Marley. Elle joue le rôle de sa fille, morte durant l'épidémie qui frappe l'Humanité.

Robert Neville et sa famille

Petites libertés narratives...

Parmi les différences entre le roman original et cette adaptation, les lecteurs auront noté, entre autres, :

  • l'action transposée de Los Angeles dans les années 1950 à New York en 2012
  • l'origine du virus, créé ici par l'Homme
  • le métier de Robert Neville, ici déjà rompu aux techniques scientifiques
  • la nationalité des survivants (black / latino / blanc) à l'image du melting-pot américain
  • l'apparence des infectés, passés de vampires dans le roman à mutants à l'écran
  • le final, qui inverse l'intention de Richard Matheson
  • ...

News : 

"Superman vs. Batman" : Will Smith aurait pu voir le film en 2007 !

Le saviez-vous ? La rencontre au sommet entre les deux super-héros avait été évoquée dans "Je suis une légende", porté par Will Smith, en décembre 2007.

Superman vs. Batman dans Je suis une légende

Un film "Superman Vs Batman" : c'est l'annonce qui fait vibrer la planète cinéma depuis quelques heures. Attendu en 2015 sur les écrans, cet affrontement au sommet a d'ailleurs déjà dévoilé son logo officiel dans le cadre du Comic-Con de San Diego. Un logo qui avait été "teasé" dès... décembre 2007 dans Je suis une Légende : au cours d'une de ses "chasses" en plein New York futuriste, Will Smith passait ainsi rapidement devant une affiche évocatrice. A l'époque, c'est Wolfgang Petersen qui était en lice pour diriger le projet. Il aura fallu attendre six ans pour que ce poster clin d'oeil trouve écho chez les producteurs de Warner Bros.

Bonne nuit !

Ma Critique : 

Ce film est vraiment magnifique sur tout le plans, une telle puissance est dégagée durant tout le long de la douloureuse épreuve que doit vivre Robert Neville et son fidèle compagnon à quatre pattes.

L'atmosphère pesante, ce sentiment de solitude qui à de quoi rendre fou... Will Smith est sublime dans son rôle à un tel point qu'il nous donne des frissons de peurs et de tristesses comme si on y était. Mais pourtant on est que le spectateur de ce chaos qui l'entoure et rien que de ce fait on ressent la douleur de la situation.

Certaines scènes sont impressionnantes comme celle de la chasse à travers la ville de New York avec la Mustang  Shelby GT500 et d'autres ne laissent vraiment pas insensible surtout celle avec son chien et la scène finale.
A chaque fois que je regarde ce film je ressens exactement la même chose !  On ne s'en lasse pas, ça en vaut largement le coup !

Ma Note : /5

Je suis une légende ( bande annonce VF )

Et en Bonus, pour ceux qui ont déjà vu le film, voici la Fin Alternative ! : 

JE SUIS UNE LEGENDE 2

i_am_legend_movie-207742 

Sans Will Smith ?

Lors d'une interview donnée à la BBC, Will Smith a laissé entendre qu'il n'était pas plus impatient que ça de jouer dans la suite de "Je suis une légende", faisant part d'une envie de ne pas être "le mec des suites".

Voilà qui va encore plus flouter le statut du projet ! Alors qu'un scénariste a récemment été engagé pour écrire la suite de "Je suis une Légende", Will Smith ne semble pas super impatient d'en être. C'est en tout cas ce que l'acteur a sous-entendu au cours d'une interview pour la BBC, en disant que "les producteurs travaillent dessus. Moi non." Le héros du premier opus ne ferme pas pour autant la porte à un retour, puisqu'il précise qu'il sera de la partie si le script lui plaît. Et tout ceci témoigne surtout d'une envie de sa part de ne pas devenir le "mec des suites", même s'il envisage toujours la possibilité d'un Men in Black IV.

Will Smith confirme que cette suite sera en fait un Prequel !

Plus récemment, Will Smith a tenu a être clair sur "Je Suis Une Légende 2" et ce sera un préquel et non une suite comme on a pu le lire il y a peu.

Will Smith : "Putain mais les gars faut arrêter. Je suis mort dans le premier. Le film sera un Préquel !"

Voici donc à quoi ce prequel ressemblera (en gros) :

« Le film se basera principalement sur la chute de la dernière ville non contaminé, la résistance pour garder Manhattan. Le film serait dans un premier temps à Washington, puis Manhattan tomberait comme la dernière ville sur terre. C’est vraiment une bonne idée si l’on y réfléchit bien… Il y aura une raison pour laquelle nous devrons former un petit groupe de personnes afin de nous rendre à Washington. Nous devrons faire le chemin de New York à Washington pour ensuite repartir sur New York »

Bonne nouvelle donc, nous pourrons enfin comprendre comment cette épidémie s’est propagée sur toute la planète et à quelle vitesse, voir l’humanité essayé de lutter contre cette nouvelle épidémie.

Dernières News ( Septembre 2013 ) :

"I Am Legend 2" est normalement prévu pour 2015 .....

Le prequel devrait suivre Robert Neville (Smith) au cours de l'épidémie de peste qui transforme la plupart des habitants de la planète. Cependant, ce n'est pas encore certain. D'autres rapports parlent d'une suite : dans la zone de sécurité où la communauté essaye de trouver un remède pour les infectés.

Francis Lawrence a déclaré son désir de revenir pour diriger le film, et il est apparemment au travail sur l'histoire.

Un Morceau de "I Am Legend 2" :

D'après mes dernières infos, j'ai récupéré ce morceau de "I Am Legend 2" et il me semble légitime :

Hé les gars, mon nom est ****** et je suis un employé de Village Roadshow Pictures. Il ya 5 ans, nous avons aidé Warner Bros Studios a mettre en place ce film brillant ensemble. Malheureusement, nous ne travaillons pas sur le projet en cours qui sera une suite au film original. L'histoire principale est maintenant Anna et Ethan qui ont donné le remède à des scientifiques de la colonie de survivants, mais ils ont besoin d'un sujet de test pour essayer la cure, donc les scientifiques sont aller à la ville la plus proche étant Bethel, Vermont et ont capturé une Darkseeker femelle.

Pendant les essais, les scientifiques sont conscients que le Darkseeker femme est enceinte. Ils testent le bébé pour la variante génétiquement modifiée du virus de la rougeole créé par le Dr Alice Krippin. Le test est négatif, l'enfant n'a pas été infecté par le virus. L'enfant est retiré de la créature par césarienne,alors que la mère est testée. Après 2 mois de test, la darkseeker meurt. L'enfant de la darkseeker a été mis en à la garde d'Anna et son nouveau fiancé nommé M. Charles Jackson. Après 5 ans (l'enfant alors nommé Chris) a commencé à montrer des signes de virus de la rougeole.

Dr Jackson a recommandé à Anna que l'enfant devrait être mis en quarantaine, Anna était réticente à le faire à part si le tenait enfermé dans la maison, loin de la vue du public. Son état a alors commencé à ressembler au virus de la rage, tout comme la variante génétiquement modifiée du virus de la rougeole créé par le Dr Alice Krippin. Au cours d'une nuit, l'enfant s'est échappé de sa chambre et a infecté tous ceux dans la maison. Ceux étant le Dr Charles Jackson et sa petite amie. Le chaos à la colonisation des survivants provoque le départ de la colonie d'un petit groupe et de ce groupe sont Anna et Ethan. Ils sont partis pour un long voyage dans l'Ohio comme Anna pense qu'avec  Dieu ils seront en sécurité.(Désolé, je ne suis pas autorisé à vous dire plus que cela, espérons que vous apprécierez le film)

20138598

Surprise, on va voir ce qu'ils nous préparent vraiment ! Et vous qu'elle sorte de suite ou de prequel aimeriez vous ???

 

27 novembre 2013

AFTER EARTH, l'aventure de Will Smith et de son Fils Jaden !

AFTER EARTH

Jaquette AFTER EARTH (2013)

Réalisateur : M. Night Shyamalan

Acteurs principaux :

Jaden Smith dans le rôle de : Kitai Raige

Will Smith dans le rôle de : Cypher Raige

Sophie Okonedo dans le rôle de : Faia Raige

Isabelle Fuhrman dans le rôle de : Rayna

Davod Denman dans le rôle de : McQuarrie

Zoë Kravitz dans le rôle de : Senshi Raige

Synopsis : 

Après un atterrissage forcé, Kitai Raige et son père, Cypher, se retrouvent sur Terre, mille ans après que l’humanité a été obligée d’évacuer la planète, chassée par des événements cataclysmiques. Cypher est grièvement blessé, et Kitai s’engage dans un périple à haut risque pour signaler leur présence et demander de l’aide. Il va explorer des lieux inconnus, affronter les espèces animales qui ont évolué et dominent à présent la planète, et combattre une créature extraterrestre redoutable qui s’est échappée au moment du crash.
Pour avoir une chance de rentrer chez eux, père et fils vont devoir apprendre à œuvrer ensemble et à se faire confiance…

Jaden Smith dans le rôle de : Kitai Raige

Anecdotes : 

Jaden Smith confirmé :

C'est en Novembre 2010 que le jeune Jaden Smith a confirmé qu'il tiendrait le rôle principal du film de science-fiction de M. Night Shyamalan. En avril 2011, la production annonçait que le père de l'acteur, Will Smith, jouerait à ses côtés. Les deux ont déjà tourné ensemble dans A la recherche du bonheur, en 2006.

La Terre, destination rêvée...

Le film a fait l'objet d'une présentation au Comic Con de San Diego en 2012, par une partie de l'équipe du film. Il y avait notamment le scénariste Gary Whitta, à qui l'on doit le script du Livre d'Eli (et accessoirement le scénario d'un jeu vidéo, Prey); ainsi que le grand chef opérateur Peter Suschitzky, qui a signé entre-autre la photographie de L'Empire contre-attaque. Expliquant la genèse de l'histoire, où la planète Terre est devenue inhospitalière, Whitta a évoqué qu'un premier jet du script, abandonné depuis, montrait la Terre certes abandonnée par ses habitants, mais régulièrement visitée par des pillards et des chasseurs de trésors. Le personnage joué par Jaden Smith, Kitaï Raige, était même poursuivi par ces chasseurs de trésors peu recommandables. Une idée vite abandonnée par la production, qui a préféré démarrer le film en montrant une planète déserte, et ses deux rescapés d'un crash : Will et Jaden Smith.

L'univers de "After Earth"

After Earth n'est pas qu'un film ! En effet, une BD intitulée After Earth : Innocence a été publiée ainsi qu'un roman, After Earth : Ghost Stories, qui raconte les origines de l'histoire. Par ailleurs, un manuel de 300 pages compilant 1000 ans d'histoire a été rédigé par Peter David, Michael Jan Friedman et Robert Greenberger afin de donner davantage de clés sur l'univers d'After Earth. Il a servi de base à tous les éléments secondaires du film et explique ce qui arrive à l'humanité, depuis le départ des humains de la terre jusqu'à ce que l'on voit dans le long métrage. On y apprend, par exemple, que la grand-mère de Cypher (Will Smith) a pris la tête des Rangers à 50 ans.Caleeb Pinkett, le producteur, confie : "Ce qui m’a frappé dans cet ouvrage, c’est non seulement son degré de précision, mais également combien il était étrangement prémonitoire. Peter a imaginé l’histoire de tout un univers, mais ensuite, des événements similaires à ce qu’il avait écrit ont commencé à se produire dans notre monde, comme la pluie de météorites qui s’est abattue sur la Russie il y a quelques mois et qui ressemble à s’y méprendre à un événement décrit par Peter dans le livre. Cela prouve combien son approche est crédible et cela ancre l’univers deAfter Earth dans la réalité, même s’il s’agit d’un film de science-fiction."

Affiche de AFTER EARTH

Cette peur qui nous contrôle :

Avec After Earth, M. Night Shyamalan s'est fortement intéressé aux conséquences de la peur sur les hommes. Il raconte : "Je suis fasciné par la peur de l’homme face à l’inconnu. À l’aube de l’humanité, au temps des hommes des cavernes, la peur jouait un rôle essentiel, elle nous protégeait du danger, nous permettait de survivre. Mais aujourd’hui, on a peur de commencer un nouvel emploi, de s’investir dans une nouvelle relation, car nous ne savons pas ce qui va se passer, et ça n’est pas forcément une bonne chose. Je trouvais intéressant de jouer avec cette idée dans un film : ici il s’agit d’un père qui apprend à son fils à surmonter sa peur. C’est une magnifique leçon, car si l’on peut apprendre à contrôler sa peur de l’inconnu, alors on peut tout accomplir."

Décors naturels :

Dans After Earth, la terre telle que nous la connaissons n'existe plus. Il n'y a plus aucune présence humaine. Partant de ce postulat, l'équipe s'est mise en quête de décors naturels à la végétation luxuriante. Tom Sanders, le chef décorateur, a parcouru le monde afin de trouver les lieux parfaits. L'équipe a tourné en Californie au Humboldt Redwoods State Park, au Costa Rica, dans le désert de Moab dans l'Utah (là où se trouve la nouvelle planète où les humains se sont installés, Nova Prime) ainsi qu'en Amérique Centrale près du volcan Arenal. Will Smith explique qu'il était assez effrayé face à cet immense volcan. Il raconte : "Ils m’ont mis près d’un volcan en me disant de ne pas m’inquiéter parce qu’il n’était plus actif depuis 14 mois, mais cela ne m’a pas vraiment rassuré ! Je me suis bien amusé à tourner ces scènes, mais c’était quand même assez difficile de grimper en courant étant donné que je craignais qu’il n’entre en éruption à tout instant..."

after-earth-movie-photo06-1024x579

L'attaque des babouins :

Pour cette scène majeure du film, les acteurs n'ont pas joué sans partenaires, comme c'est souvent le cas pour ce type de séquence comprenant beaucoup d'images de synthèse. Ainsi, des cascadeurs ont pris la place des babouins et ont été retirés de l'image lors de la postproduction. Jonathan Rothbart, le superviseur des effets visuels, confie :"Durant toute la séquence, il y avait des cascadeurs en combinaisons grises qui pourchassaient Jaden. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, lorsqu’on est poursuivi par un groupe de robustes cascadeurs lancés à pleine vitesse, nos réactions sont assez différentes de lorsqu’on est tout seul ! La présence des cascadeurs a donné plus d’intensité à la scène."

La politique de Nova Prime :

"Nova Prime" est un gouvernement tripartite. Il est composé de trois pouvoirs : Le Primus, un chef philosophique rejetant la science, Le Savant qui, à l'inverse, pense que les oeuvres des hommes sont essentielles à leur survie et Le United Ranger Corps dont l'unique objectif est de protéger les êtres humains. Avant la fin de l'humanité sur terre, les 1000 individus les plus brillants (tacticiens, soldats, pilotes etc.) ont été sélectionnés afin de former ce corps d'élite capable de maintenir l'ordre face aux catastrophes naturelles et internationales. Ce groupe, approuvé par les Nations-Unis, est intégré à l'armée.

Tu seras un Homme mon Fils !!!

 Ma Critique : 

Très bon film de science-fiction et d'aventure, j'ai du mal à comprendre certaines critiques. L'histoire de After Earth est super, originale et intéressante. La Terre pourrait justement être comme dans le film dans un lointain futur. L'ambiance futuriste est vraiment réussi, et la relation père-fils est bien exploitée ici surtout si le père c'est Will Smith avec son propre fils. Les paysages et les effets spéciaux sont vraiment au top et on se plonge et on s'imagine assez facilement dans cet univers futuriste. Juste la fin est un peu rapide à mon goût mais j'ai passé un très bon moment dans l'ensemble !

Ma Note : /5

After Earth (2013) Bande Annonce VF

Et vous, qu'en avez vous pensé ?

23 novembre 2013

Le phénomène : PACIFIC RIM

PACIFIC RIM

Jaquette Pacific Rim ( 2013 )

Réalisateur : Guillermo Del Toro

Acteurs principaux :

Charlie Hunnam dans le rôle de : Raleigh Becket

Rinko Kikuchi dans le rôle de : Mako Mori

Idris Elba dans le rôle de : Stacker Pentecost

Charlie Day dans le rôle de : Dr.Newton Geiszler

Rob Kazinsky dans le rôle de : Chuck Hansen

Max Martini dans le rôle de : Herc Hansen

Ron Perlman dans le rôle de : Hannibal Chau

Clifton Collins Jr. dans le rôle de : Tendo Choi

Synopsis : 

Surgies des flots, des hordes de créatures monstrueuses venues d’ailleurs, les «Kaiju», ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes et épuisé les ressources naturelles de l’humanité pendant des années. Pour les combattre, une arme d’un genre nouveau a été
mise au point : de gigantesques robots, les «Jaegers», contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie grâce à une passerelle neuronale baptisée le «courant». Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju.
Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l’humanité n’ont d’autre choix que d’avoir recours à deux héros hors normes : un ancien pilote au bout du rouleau (Charlie Hunnam) et une jeune femme en cours d’entraînement (Rinko Kikuchi) qui font équipe pour manoeuvrer un Jaeger d’apparence obsolète. Ensemble, ils incarnent désormais le dernier rempart de l’humanité contre une apocalypse de plus en plus imminente…

Pacific-Rim

Anecdotes :

Hommage :

A travers ce film, le metteur en scène Guillermo Del Toro a cherché à rendre hommage aux films de monstres géants japonais ("kaijū eiga"), un genre qu’il affectionne particulièrement.

Changement :

A l’origine, Tom Cruise devait incarner le personnage d’Idris Elba.

Budget :

Avec un budget avoisinant les 200 millions de dollars, Pacific Rim est de loin le film le plus cher réalisé par Guillermo Del Toro.

Beaucoup d'imagination :

L'idée initiale du film Pacific Rim est venue du scénariste Travis Beacham ( Le Choc des Titans ), lors d'une simple balade sur la plage de Santa Monica, en Californie ! Il raconte : "Par un matin brumeux, la digue que j’apercevais au loin, dans le brouillard, m’a soudain fait penser à un monstre gigantesque sortant de l’eau pour aller affronter un robot géant qui l’attendait sur le rivage."

La création des Kaiju :

Les Kaiju et Jaeger ont été l'objet de toutes les attentions des artistes et illustrateurs afin de leur donner à chacun une identité visuelle forte et singulière. Guillermo Del Toro a donné carte blanche aux graphistes avec pour seule consigne de s'inspirer de lézards, crustacés ou d'insectes. Les Kaiju ont même différents surnoms : Knifehead (Tête de lame), Axehead (Tête de hache), Leatherback (Dos de cuir)...

pacific-rim-kaiju

Rien que de l'eau :

Les combats se déroulant pour la plupart dans l'Océan Pacifique, l'eau a été omniprésente pendant le tournage.Laird McMurray, responsable des effets spéciaux, raconte : "Nous avions installé d’énormes jets d’eau (...) programmés pour asperger les acteurs à différents moments, allant parfois jusqu’à un rythme de 4 500 litres par prise. Et il fallait chauffer l’eau, car nous tournions en hiver au Canada."

"Pacific Rim 2"

Un deuxième volet de Pacific Rim serait déjà en projet, avec Guillermo Del Toro à l'écriture du scénario et (peut-être) à la réalisation.

Pacific-Rim-main-Poster-Guillermo-Del-Toro-movie-new-banner-bannière-xl

Ma Critique : 

Ce film m'a d'abord fait peur... peur que tous les effets spéciaux ne gachent le film mais pas du tout au contraire, les scènes d'actions sont vraiment intenses et spectaculaires et les robots et les créatures sont vraiment parfaitement réalisées !

Ce film est un excellent mélange entre "Transformers (les robots) et Godzilla (les créatures et les scènes dans la ville)". Il y a vraiment de l'audace dans l'adaptation que l'on a plutôt l'habitude de voir dans les aventures des mangas. D'ailleurs pour apprécier ce film, il faut être dans le même état d'esprit que si l'on visionnait un film d'animation japonais. On se retrouve tout de suite au cœur de l'action après peut être cinq minutes d'une phase d'explications. Ce que j'apprécie particulièrement c'est la fusion entre l'homme et la machine, cela me rappelle un peu "Real Steel" avec Hugh Jackman ou l'on retrouve également cette idée de l'homme qui dirige et qui ne fait plus qu'un avec le robot.

Pour conclure, allez le voir, il est vraiment exceptionnel !!!

Ma Note : ,5/5

Pacific_Rim_Kaiju_Monster_Concept_Art_02

Pacific Rim - Bande Annonce VF HD

Et vous l'avez vous apprécié ?

 

 

15 novembre 2013

SPLICE

SPLICE 

Splice__BLU_RAY_-23394618032011

Jaquette SPLICE ( 2010 )

Réalisateur : Vincenzo Natali 

Acteurs principaux :

Delphine Chanéac dans le rôle de : Dren

Sarah Polley dans le rôle de : Elsa

Adrien Brody dans le rôle de : Clive

Brandon McGibbon dans le rôle de : Gavin

David Hewlett dans le rôle de : Barlow

Amanda Brugel dans le rôle de : Melinda Finch

Abigail Chu dans le rôle de : Dren jeune

Synopsis :

Clive et Elsa sont des superstars de la science : ils ont réussi à combiner l’ADN de différentes espèces animales pour obtenir de fantastiques hybrides. Ils sont amoureux l’un de l’autre autant que de leur travail et veulent à présent passer à l’étape suivante : fusionner de l’ADN animal et de l’ADN humain. Lorsque le laboratoire pharmaceutique qui les finance refuse de les soutenir, Clive et Elsa décident de poursuivre leurs expériences en secret. Ils créent Dren, une créature étonnante dont la croissance rapide la fait devenir adulte en quelques mois. Alors qu’ils redoublent d’efforts pour préserver leur secret, leur intérêt scientifique pour Dren se mue peu à peu en attachement. Dren finira par dépasser les rêves les plus fous du couple… et leurs pires cauchemars.

Ma Critique : 

J'avoue que c'est un film qui est très mal noté sur Allociné ou sur d'autres sites, pourtant je ne sais pas si c'est parce que j'adore l'histoire et que j'aime beaucoup l'actrice Delphine Chanéac, mais je trouve ce film vraiment excellent, entre science-fiction, un peu d'horreur, du fantastique et un peu d'érotisme ( scènes avec l'Alien... je vous laisserai voir ça ;) ). Non mais sérieux regardez le, ce film est tellement intriguant , fascinant , passionnant et Dérengeant à la fois. Je suis un grand Fan également !

Ma Note : /5

Je vous laisse quelques photos qui ne peuvent que vous donner envie de le voir :

Splice-banner-poster-UK
splice
splice (1)
Dren-Statue-Splice-Sideshow-07

Et pour finir voici la bande-annonce : 

Splice - Bande Annonce VF

Voilà dites moi ce que vous en pensez et si vous aussi vous ne comprenez pas les critiques ou peut-être que si !!! Dites moi tout !


 

Posté par JimmyJim à 15:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

JUDGE DREDD et DREDD

JUDGE DREDD

Judge_Dredd-14302205112008

Jaquette JUDGE DREDD (1995)

Réalisateur : Danny Cannon

Acteurs principaux :

Sylvester Stallone dans le rôle du : Judge Dredd

Armand Assante dans le rôle de : Rico

Max von Sydow dans le rôle de : Le Chef de la Justice

Diane Lane dans le rôle de : Judge Hershey

Rob Schneider dans le rôle de : Herman "Fergee" Ferguson

Jürgen Prochnow dans le rôle de : Juge Griffin

Joan Chen dans le rôle de : Ilsa

Balthazar Getty dans le rôle de : Olmeyer

Synopsis :

Nous somme en 2139, la planète a été ravagée par de terribles guerres atomiques. La vie subsiste dans des cités tentaculaires dont la capitale et Mega City One, megalopole construite sur plusieurs niveaux. Pour assurer l'ordre, des officiers froids et terriblement efficaces crées lors d'une expérience sur l'ADN. L'un d'entre eux, le juge Dredd a un double, Rico, clone né de la même chaine d'ADN.

Ma Critique :

J’ai tout simplement adoré ce film qui mélange à merveille le genre Science-fiction/action avec le excellent Sylvester Stallone. J’ai vraiment été impressionné et bluffé par certains points qui pour l’époque est assez impressionnante. Déjà, par sa réalisation qui est juste excellent, de très grand qualité, certains plans sont magnifiques (surtout celui de la fin). Les décors, les costumes sont vraiment au top et l’histoire de cette justice dans ce monde qui a succombé au chaos, ou des policiers juges sont mis en service pour faire régner la loi et l’ordre, moi j’ai adoré. La bande son est elle aussi excellente et le personnage de Stallone avec sa voix grave gère tout avec sa phrase qui est à présent culte : " La loi c'est Moi" !!! Si vous ne l'avez pas encore vu et si vous êtes fan de Stallone allez le voir !!!

Ma Note : /5

judge-dredd-31

La LOI C'est MOI !!!

 

judge-dredd-1995-04-g

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DREDD (2013) 

Dredd_custom__BLU_RAY_-15374024012013

Jaquette DREDD (2013)

Réalisateur : Pete Travis

Acteurs principaux :

Karl Urban dans le rôle de : Le Juge Dredd

Olivia Thirlby dans le rôle de : Le Juge Cassandra Anderson

Lena Headey dans le rôle de : Madeline "Ma-Ma" Madrigal

Wood Harris dans le rôle de : Kay

Synopsis :

Dans un avenir proche, les Etats-Unis ne sont plus qu’un immense désert irradié. Mega City One est une métropole tentaculaire rongée par le vice. La seule forme d’autorité restante est représentée par les juges, une police urbaine qui cumule toutes les fonctions : flic, juge et bourreau. Une nouvelle drogue se propage, la Slo-Mo, qui permet de percevoir la réalité au ralenti. Sa distribution est contrôlée par Ma-Ma, ancienne prostituée, devenue baronne de la drogue. Dredd, le juge ultime, va sevoir assigner une mission dans les environs de la tour de Ma-Ma et va devoir s’y confronter.

Ma Critique : 

Karl Urban s'attaque à Stallone dans ce reboot de Judge Dredd, le point fort de ce film c'est de ne jamais voir le visage de Dredd, personnage célèbre car jamais dans le comics original on ne l'a aperçu sans son casque. Cela ajoute du mystère au personnage et Karl Urban l'interprète assez bien pour lui fournir une certaine présence à l'écran, pourtant avant de voir ce film et ayant vu le premier, j'avais peur qu'il ne ferait pas le poids par rapport à Stallone mais il se débrouille bien je dois l'avouer. Le scénario n'est pas très original et est purement bourrin, on se dirait un peu dans un jeu vidéo, mais le film et clair et on comprend très bien là où il veut nous mener ! La mise en scène est très bonne, les plans de caméra sont fixes et les effets boulet time sont très réussis. Très bon film qui contrairement au premier est plus un film de pure Action que de Science-fiction.

Ma Note : ,5/5

Et voici rien que pour vous la bande-annonce du film :

Dredd - Bande-annonce (VF)

Allez j'attends vos coms les amis :)


 

 

Posté par JimmyJim à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,