SNOWPIERCER,Le TRANSPERCENEIGE

4035

SNOWPIERCER (2013)

Réalisateur : Bong Joon Ho

Acteurs principaux :

Chris Evans dans le rôle de : Curtis

Song Kang-Ho dans le rôle de : Namgoong Minsoo

Ed Harris dans le rôle de : Wilford

John Hurt dans le rôle de : Gilliam

Tilda Swinton dans le rôle de : Mason

Jamie Bell dans le rôle de : Edgar

Octavia Spencer dans le rôle de : Tanya

Ewen Bremner dans le rôle de : Andrew

Ko Asung dans le rôle de : Yona

Alison Pill dans le rôle de : Le Professeur

Synopsis : 

En 2014, une tentative de géo-ingénierie contre le réchauffement climatique entraîne un cataclysme : une glaciation de toute la planète, détruisant la vie et exterminant presque toute l'humanité. En 2031 en pleine nouvelle ère glaciaire, des passagers sont enfermés dans un train gigantesque qui est forcé à rouler et à tourner tout autour de la Terre continuellement , ces passagers sont les seuls survivants sur Terre. Dans ce microcosme futuriste de métal fendant la glace, s’est recréée une hiérarchie des classes contre laquelle une poignée d’hommes entraînés par l’un d’eux tente de lutter. Les habitants des derniers wagons, contraints de vivre dans la promiscuité et le rationnement, se révoltent.

Tiré d'une Bande-dessinée :

Basé sur la populaire bande dessinée Le Transperceneige, c'est l'histoire d'un monde futur où les restes de l'humanité vivent à bord d'un seul train, propulsé par un moteur à mouvement perpétuel. La bande dessinée commence avec l'arrivée de Proloff, Il est capturé et est traité comme s'il pouvait être contagieux et est enfermé, tandis qu'un partisan de l'unité du train, Adeline Belleau, se faufile pour le voir et se retrouve, par la suite, elle-même en quarantaine à l'intérieur. Les deux personnages ont la tête complètement rasée au début de l'histoire dans le cadre de cet emprisonnement discutable, ce qui entraîne une image de couverture frappante.

transperceneige

Couverture de la B.D

Créée par Jacques Lob, qui est peut-être plus célèbre pour Superdupont, Le Transperceneige a d'abord été publié en 1982. Origially à être attirés par Superdupont collaborateur Alexis, l'artiste est malheureusement décédé peu de temps dans le projet. Le livre bloqué pendant plusieurs années jusqu'à ce que Jean-Marc Rochette est venu à bord pour les droits de l'art. Il est, à mon avis, un des plus grands comics de science-fiction jamais écrite. En tout il y a trois albums / volumes, avec seulement le premier écrit par Lob et je pense que ce n'est que le premier volume que l'adaptation cinématographique couvrira. Le film est incroyablement fidèle à la bande dessinée originale. Pour le réalisateur Bong Joon-Ho (The Host, Mother) c'est son premier film en langue anglaise et le projet est une collaboration entre sa Corée natale, le comics France natale, et aux Etats-Unis avec un budget estimé à 39,2 millions de dollars (Le film le plus cher dans l'histoire coréenne). La bande-son est de Marco Beltrami, qui a travaillé sur les goûts de The Hurt Locker et The Woman in Black.

snowpiercer_concept_03
snowpiercer_concept_09

Ma Critique :

Venant à l'instant de le voir au cinéma, j'ai pas mal de choses à vous raconter, commençons par les points positifs : C'est un film intéressant qui nous plonge dans un nouvel univers futuriste, le train est bien conçu avec différents mondes dans chacun des wagons qui sont assez bien montrés à l'écran et ce point là m'a vraiment beaucoup plu. Chris Evans joue très bien son rôle ( bon des fois il pourrait un peu plus avoir l'apparence d'un héros à mon goût ). Les scènes qui m'ont marquées sont celle du combat dans le Tunnel, du wagon Aquarium, vraiment magnifique et celle dans la salle de classe avec la prof un peu perturbée.

Après il y a quelques incohérences... mais je ne vais pas toutes vous les raconter pour ne pas gâcher tout le suspense, mais je reste un peu sur ma faim avec ce film malgré tous les points positifs. Pour le héros, il nous manque déja beaucoup d'information je trouve, on ne parle pas de son passé et de ces débuts dans le train, manque de flashbacks sur son histoire passé, on a un peu de mal à s'attacher à lui... La fin, qu'en dire, elle n'est pas mauvaise elle part d'un bon fond, mais reste trop ouverte et n'en dit pas assez sur le devenir des personnages principaux.

Attention SPOILER :

- Il y a une morale qui se dégage "La Vie trouve toujours son chemin" , on voit bien que toutes ces personnes restent enfermées dans ce train alors qu'à l'extérieur la neige et la glace fondent et qu'il est à nouveau possible d'y vivre sans congéler directement, on le voit avec l'ours polaire à la fin ( qui à mon goût ressemble beaucoup à celui de Coca-Cola mais pour ça passons... lol ) Enfin voilà je me demande si cette fin envisage une suite car on ne retrouve pas le héros du film : Curtis (Chris Evans), on ne sait pas si il a survécût... c'est un peu dommage, j'aurai un peu plus développé la fin !

- Autres points : toujours pour la fin comment le petit garçon se retrouve avec un manteau alors qu'il n'y en avait pas dans la wagon avant; pour les wagons, ils sont magnifiques et diversifiés mais les gens dorment où ? d'accord on voit des couchettes au début de leur traversée du train mais très peu, donc quelques wagons couchettes manquent à mon goût, idem pour Wilford, où dort-il ?... Et autre petit point qui m'a gêné, c'est son soi-disant allié de toujours, Curtis(Chris Evans) le laisse dans les mains du mercenaire et le laisse donc à la mort pour s'occuper de "Mason", alors que par le passé il a déjà fait une erreur en tuant sa mère...,comme il le raconte lors d'une des dernières discussion du film avec Namgoong Minsoo.

Conclusion : Ce film peut plaire et déplaire mais tout ce qui peut gêner est sûrement lié à la BD. C'est un bon film à voir, de bons effets et pour passer un bon moment mais est encore loin des chefs-d'oeuvre comme par exemple "2012" sur la même thématique de la fin de l'Humanité.

Ma Note : /5

Voici la bande-annonce : 

Snowpiercer, le Transperceneige - Bande-annonce [VF|HD]

Et vous, qu'en avez vous pensé ???